Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


La Grèce

Publié par Hâche humaine sur 30 Janvier 2015, 00:47am

Syriza l’emporte et Mélenchon cri victoire lui qui a échoué à Hénin-Beaumont mais qui retrouve l’espoir après que les collègues Grecques se soient emparés du pays ! C’est bien Jean-Luc mais la Grèce ce n’est pas la France et Alexis Tsipras n’est pas le digne héritier des trotskistes dont tu te fais le porte-parole tout en brandissant fièrement la bannière du grand architecte qui n’a eu d’utilité que pour couper la tête au roi avant de se faire éjecter manu militari par l’empereur ! Un espoir, quel espoir ? Comment le Premier ministre d’un pays qui n’existe pour ainsi dire plus économiquement pourrait-il s’opposer à la toute puissante Europe alors qu’il doit s’allier avec un parti de droite minoritaire pour gouverner ?

Tout cet engouement est une mascarade. Les Grecs eux-mêmes ne si sont d’ailleurs pas trompés. J’écoutais Thomas Sotto sur Europe 1 en direct d’Athènes au lendemain des élections, les rues étaient calmes, les gens ne changeaient rien à leurs habitudes. Ils n’espèrent pas grand-chose, ils souffrent et Merkel and Co n’ont pas l’air ouvert à leur tendre la main. Il y a belle lurette que les industriels ont mis la main sur la commission et ils veulent du fric toujours plus de fric, donc les ruines de ce qui fût le pays de Platon n’ont plus la moindre espèce d’importance, il n’y a déjà plus rien à pomper ! À qui le tour ?

Je garde l’espoir pour les Grecs comme pour nous-même mais cela passera par une réaction populaire, je n’ai pas dit violente car les partis n’ont plus le pouvoir. Le roi dollars et son cabinet de milliardaires démesurés continueront leur racket génocidaire jusqu’à ce que quelqu’un les arrête. Ils sont dans une spirale folle comme le fut la noblesse autrefois et la réaction ne peut pas venir d’eux-mêmes.

Syriza va se battre mais n’a rien pour. Ils n’ont pas de solution, car la seule possible consisterait à créer une taxation sur les marchés financiers, suffisante pour recouvrir tout ou partie des dettes des membres de la communauté, mais si cela avait été politiquement possible ce serait déjà fait ! Il faut nous rassembler c’est la seule certitude. Il n’y a qu’un peuple très fort qui puisse démanteler un système aussi puissant. Et y a pas de théorie du complot là-dedans, des faits, juste des faits !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents