Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Le poids de la preuve

Publié par Hâche humaine sur 16 Mars 2015, 23:46pm

La preuve peut-elle exister de manière pleine et entière ? Est-il possible d’effacer tout ombre d’un moindre doute ? Selon ma vision du monde la réponse est clairement non, cependant tout doit être fait pour y parvenir, pourquoi ?

Simplement, négliger l’importance de la certitude peut faire trembler un empire. De l’équilibre de la justice dépend la stabilité des états. Au niveau mondial, accuser un état d’intentions mauvaises peut dégénérer allègrement en conflit armé. Une justice non équitable provoque la colère du peuple. Une décision de justice prise sans élément de preuves réellement tangibles provoque des tensions et inspire la méfiance. La justice est le repère principal du monde des adultes car c’est là que se règlent les conflits. C’est au tribunal que l’État ordonne l’application des lois communes qui font la synthèse entre les citoyens.

L’État condamne le citoyen, le citoyen accuse l’État. Entre soupçons de complot et épée de Damoclès, l’État et ses sujets se chamaillent. Tout le monde sans exception porte jugement. Les uns accusent leurs voisins d’être le fardeau de leur bien-être, les autres accusent le gouvernement d’être sous influence juive. Qui dans tout ce schéma a la preuve de ce qu’il avance ? Qui peut se vanter de pouvoir juger sans avoir à l’être soi-même ?

Combien d’innocents pourrissent en prison ? Combien ont été exécutés pour des crimes qu’ils n’avaient pas commis ? La science fait progresser les choses en permettant une bien meilleure précision dans les enquêtes, mais a contrario la corruption et le manque de moyens humains et financiers amènent à un bâclage quasi général des affaires lorsqu'elles se retrouvent entre les mains du juge. C’est un constat dramatique car cela fausse le jeu et le sentiment d’une justice impuissante fragilise dangereusement l’autorité de l’État.

La nonchalance en matière de preuve peut aussi s’avérer dramatique dans bien d’autres aspects de notre vie en société. L’information en est un criant exemple. Cela a été dit et à juste titre répété, il ne faut pas croire tout ce que l’on nous raconte ! C’est incroyable comment les informations sans fondement ont aujourd’hui damé le pion aux informations de bon sens ! Mais le pire c’est que cela est pris de manière récurrente et par une quantité astronomique d’internautes, pour argent comptant…Où sont les sources et que savons-nous concrètement ?

Alors où est le pire : enfermer un innocent ou libérer un assassin ?

Ni l’un ni l’autre mon général…Toute erreur judiciaire, si humaine soit-elle, engendre des conséquences parfois fatales, toujours douloureuses. La preuve est l’alliée essentielle pour pouvoir se lancer dans une quête de vérité, sans elle tout n’est que supposition. Sans elle, il n’y a pas de sanction qui se justifie. La preuve est le pilier du savoir, être convaincu c’est avancer à coup sûr.

La certitude des convictions est le fruit de l’orgueil, la volonté de savoir et d’être sûr est la vertu des justes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents