Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


UN PRÉSIDENT, UN TERRORISTE ET QUELQUES MOTS COUCHÉS SUR UNE FEUILLE ÉLECTRONIQUE.

Publié par Hâche humaine sur 21 Mars 2016, 23:16pm

Je regarde les infos, il y en a partout. Je me questionne: Obama et Castro sont sur une photo, est-ce la démocratie qui avance ou la recherche de toujours plus de profits? La question mérite d'être posée car si de loin les mains qui se serrent paraissent toujours aller vers la paix, il faut se rapprocher du pourquoi elles se serrent pour comprendre l'impact réel que cela aura sur le monde de demain. Que l'on ne se leurre pas il s'agit bien de signer des contrats. Quand tout le monde y gagne, les rancunes du passé s'estompent comme par enchantement. Il faut bien justifier son prix Nobel. Je cherche pas à dézinguer le président des États-Unis, il n'a pas été plus mauvais que ses prédécesseurs mais vu l'espoir suscité par cet homme, nous étions en droit d'attendre autre chose, encore un leurre.

Que reste t-il de la révolution? Une certaine culture certes mais ce petit pays par la taille n'en a pas moins de par son histoire une renommée mondiale; Il ne faudra pas longtemps avant que le tourisme incite certains Occidentaux à venir s'installer à Cuba pour faire affaire. Cela va transformer considérablement cette île aux paysages paradisiaques, qui va se débarrasser de certains démons en se créant de nouveaux problèmes peut-être encore plus grands. Car ne nous y trompons pas, la dictature de la finance est la plus redoutable qui puisse exister et la plus solide de tous les temps. Une dictature avec non pas un dictateur mais des centaines voire des milliers qui ont la mainmise sur des milliards d'individus. Ils sont quasiment tous inconnus du grand public. Nous connaissons tous bien plus de chanteurs que de milliardaires. Un système qui a réussi à déstructurer des nations ancestrales. Nous sommes tous différents et il y a de la place pour tout le monde mais tout le monde ne peut pas vivre ensemble. Il faut respecter l'espace de chacun. Imposer un politiquement correct et un discours bien-pensant sous peine de marginalisation sauvage est une forme sournoise de dictature.

Pendant ce temps-là, "ils" ont chopé un terroriste. Quel suspens! Depuis novembre le gars à pas bougé, ils attendaient quoi? L'huissier qui me court aux fesses me retrouve en moins de deux jours et un type qui participe à un massacre pareil court quatre mois quasiment sans bouger...bien. L'Europe se prépare au pire il paraît. Il vaut mieux qu'elle se prépare car au train où ça va et vu que la guerre qui a lieu sur les poussières de Sumer ne s'achèvera que lorsqu'un autre conflit d'importance s'ouvrira ailleurs; il faut avoir conscience que les migrations massives continueront. Au milieu des innocents apeurés fuyant la barbarie se glisseront aussi quelques bouffons assassins prêts à frapper de l'intérieur. C'est un cheval de Troie contre lequel nous ne sommes pas armés. C'est quand même bien de l'avoir attrapé.

Et pendant ce temps Alonso sort vivant d'un bolide réduit à une boîte de conserve! On n'arrête pas le progrès.

"L'humanité n'est pas prête à vivre comme un seul peuple. Elle ne le sera probablement jamais. Le fait de dire qu'il existe des différences entre chacun et que cela implique que tous ne peuvent partager un même territoire ne fait pas de moi un raciste ou un xénophobe. C'est au contraire une tolérance que de considérer qu'ailleurs sur cette même planète, d'autres peuples vivent autrement, même si nous ne comprenons pas leurs modes de vie. De même ces peuples doivent comprendre qu'ici nous aimons le vin, le cochon et les œufs de pâques."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents