Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


 LA FILLE DU PEUPLE

Publié par Hâche humaine sur 19 Avril 2016, 13:41pm

L’Armée Française n’est pas l’armée des Français. Que cela soit dit. Ce sont des hommes qui obéissent à des hommes qui obéissent à un gouvernement et qui sont conditionnés pour cela. Il n’est pas rare de se demander ce qui se passerait si nous nous rebellions avec un peu trop de véhémence… L’armée deviendrait elle notre ennemie ? Pour le cas des forces de l’ordre la question ne se pose pas. Il n’y a qu’à constater à chaque manifestation l’ordre et la rigueur avec laquelle « les gardiens de la paix » matraquent le premier qui a la malchance de sortir de la meute. Comme un groupe de lions enragés ils se farcissent la gazelle à coups de botte et déchargent toute cette violence qu’ils ont appris à aimer durant leurs longues semaines de formation et d’endoctrinement. Mais l’armée cette gardienne de la nation, qu’en sera-t-il ?

Nous avons vu se déployer des militaires qui déjà nous prémunissent en théorie, d’attaques qui pourraient être perpétrées par des Français contre la France entre autres. Jusque-là personne n’est choqué, il s’agit bien de lutter contre des terroristes mais…si en tant que fauteurs de troubles nous venions à être vus nous-mêmes comme des terroristes, il se passerait quoi ? J’entends souvent dire certains qu’il faudrait envoyer l’armée dans les banlieues mais en imaginant que ce soit vous qui décidiez de vous battre pour certains droits et que nos gouvernants dirigent l’armée contre vous ; ne serait-ce pas là un acte dictatorial ? Clairement si ! Attendu que c’est assurément ce qui se passera en cas de soulèvement populaire de grande ampleur nous sommes déjà un peu en dictature. Oui j’exagère je sais…on en reparle !

Peu importe la révolte, ce sont toujours les soldats dévoués aux gouvernants qui ont porté les tenues officielles. Les armes républicaines sont à double tranchant. Elles nous protègent des oppresseurs étrangers certes mais nous elles soumettent aux oppresseurs intérieurs. La commune en est un célèbre exemple mais il en y a d’autres. Si nous décidions de renverser le gouvernement par la force, il faudrait se préparer à lutter contre nos propres soldats en plus des compagnies de C.R.S. ; Il serait préférable de ne pas omettre de prendre en compte ce menu détail avant de se lancer dans une révolte populaire ! Bien sûr il y aura des exceptions, certains retourneront auprès de leurs familles mais dans l’ensemble cela va être relativement compliqué. Les fils du peuple qui défendent le pays se retourneront contre le peuple en gardien de l’ordre public. Il y a toute une idéologie derrière ce concept, notre civilisation est loin, bien loin d’un véritable système démocratique.

La morale de cette histoire ? Il ne sera pas possible de se sortir la tête de l’eau en utilisant le vote puisque les institutions sont corrompues. Nous ne pourrons pas utiliser la force puisque nous ne ferons pas un pli. Alors que faire ? Changer de stratégie, il faut appliquer une méthode intelligente qui ne puisse être combattue avec des matraques ou des chars d’assaut. Il faut être Astérix et utiliser la ruse, nous n’avons pas de potion magique mais nous pouvons développer des idées qui nous rendront plus fort. Il faut être solidaire et faire basculer le système bancaire avec des coups de pressions rapides mais efficaces. Il faut utiliser le boycott de masse. Il ne sert à rien de ne se priver de rien ! L’astuce c’est d’arrêter le commerce tous en même temps pendant certaines périodes données. Tout le monde reste à la maison pas de boulot, pas de magasin. Ils ne pourront pas virer tout le monde en même temps et l’impact sur la monnaie sera dévastateur. Il y aura une réaction puisque l’impact serait équivalent à un embargo sur les bourses doublées de sanctions financières. L’argent qui dort fait perdre de l’argent. Il y aurait pas mal d’autres choses à imaginer comme un boycott des élections ou un vote blanc massif.

Je crains fort que toute la solidarité qu’il faut pour pouvoir mettre en place une riposte n’est pas à portée de main. Les Français sont clairement divisés en clans politiques, culturels et religieux. Les carottes sont cuites ? Je ne sais pas mais il va falloir que quelque chose se passe d’ici à mai 2017 ou ce sera le début des vraies emmerdes. Le pire n’est-il pas de ne rien faire ? Je suis toujours assis en train d’écrire cet article. Je ne sais pas si ce que je fais sert vraiment à quelque chose mais je le fais. Il est difficile de se faire entendre. L’humanité grandit mais devient sourde et aveugle. Comme si elle vieillissait à vue d’œil. J’ai des idées, tout le monde a des idées mais tant que nous ne les partagerons pas elles resteront lettre morte. Il faut vraiment arrêter de se tirer dans les pattes, personne ne sera jamais d’accord avec personne sur tous les sujets c’est impossible. Il faut appliquer la tolérance jusqu’à une certaine limite de raison. Le peuple peut agir mais aucun homme n’y changera rien.

« Je crains plus une armée de cent moutons commandée par un lion, qu’une armée de cent lions commandé par un mouton. » Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents