Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


J’AI VU LA FACE CACHÉE DE LA HAINE

Publié par Hâche humaine sur 23 Mai 2016, 04:34am

Je te vois la haine, cachée derrière ta face obscure tu as peine à te montrer mais je sais que tu es jalouse. Tu n’as pas vocation à rendre heureux. Tu ne peux qu’être détestée et je plains ta destinée. Tu avances dans ce monde en rependant la vengeance et la soif de violence. L’amour est une merveille qui donne un sens à toutes vies. La pierre est amoureuse de la terre. L’un est la création, l’autre est le chaos. Tu n’as pas eu de chance en effet, tu vis dans un monde en perpétuel conflit. Mais qu’elle est ta vraie nature? Tout ce qui existe a une place dans ce grand tout et ton impact est tel que tu ne peux être ignorée. Ton existence ne peut pas être vide de sens.

L’univers est un engrenage qui se compose d’engrenages. La lumière n’est qu’une interprétation partielle de l’onde électromagnétique. Un homme est une fraction d’humanité. Toi la haine tu es une expression de l’émotion. Les émotions sont une seule est même chose mais pouvant prendre plusieurs formes. Elles sont un message qui nous indique comment agir. La peur nous incite à la prudence, l’amour nous rapproche. Toi et ton ami la colère incitez à la rébellion et c’est là votre vocation. Tant qu’il y aura des choses détestables il sera nécessaire de haïr.

Es-tu par définition une intention nuisible ? Pas vraiment : pour toutes choses il y a de multiples fonctions. Tu n’es pas vraiment responsable des comportements que tu inspires. Comme toutes choses ta réputation dépend de l’utilisation que l’on fait de toi. La dynamite avait pour vocation à aider dans la création de nouveaux réseaux ferrés et dans le creusement de nouveaux canaux à Suez notamment et puis les hommes ont inventé la première guerre mondiale et se sont jeté la nitroglycérine dans la goule. Français et Allemand se haïssaient c’est un fait (il reste d’ailleurs une certaine rancœur perceptible), mais tu n’es pas venue te glisser entre eux. Ce sont leurs propres réflexions qui les ont conduits à se détester pour des raisons diverses et historiques. Si ces deux peuples avaient préféré haïr la guerre nous n’aurions probablement jamais connu ce massacre sans nom. La poudre n’est pas responsable de ce que l’on en fait, elle peut illuminer le ciel de mille couleurs les soirs de fête ou semer la mort et le chaos. Il y a toujours une main qui frappe.

L’émotion est une inspiration qui vient de l’intérieur. Elle résulte de notre appréciation de l’instant et se cristallise en un sentiment qui est lui-même le reflet de nos intentions. Notre haine, nos passions, notre indifférence, tout cela est un miroir de notre nous profonds. Tout ce qui ne se dit pas s’exprime en émotion. Notre haine est le fruit de notre propre vibration, elle est l’écho de notre indignation ou de notre mépris. Elle est toujours le résultat d’un sentiment d’injustice, pas forcément justifié.

Nous sommes responsables des réactions que nous imputons trop souvent à nos sentiments. Nous avons le souci de croire que nous réagissons à ce que nous vivons alors que notre vécu et le résultat de nos actions et de notre réflexion. Nous pouvons haïr la haine comme nous aimons l’amour, mais si nous apprenions à haïr ce qui devrait l’être comme la violence, la misère ou les programmes sur NRJ12 alors nous transformerions un outil de destruction en serviteur de la civilisation. Tout est une question de réflexion et la haine est une indication qui ne doit pas, comme aucun sentiment, être perçue comme une marche à suivre en dehors de toute raison.

« Les mauvais choix sont toujours la conséquence d’un mauvais jugement. » C.H.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents