Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


POURQUOI LA HAINE EST ELLE PLUS CONTAGIEUSE QUE L'AMOUR

Publié par Hâche humaine sur 8 Mai 2016, 05:01am

C'est un triste constat et pourtant. Je le vois chaque jour c'est un fait, il est bien plus aisé de faire passer un message de haine qu'un discours de paix. Parce que la bête prend toujours le pas sur l'humain, les instincts primaires restent encore aujourd'hui supérieurs à la raison. Je ne sais pas si cela m'attriste ou si cela me met en colère mais si je me laissais aller j'en viendrais parfois à être méchant avec certain. Je me déçois aussi parfois...souvent. J'aimerais tellement garder le flegme du Britannique et ne pas avoir à m'agacer devant des propos qui n'ont d'intérêts pourtant que si l'on y prête attention. Je publie des articles pour lesquels il m'arrive parfois d'être félicité et je sens alors la joie de l'utile et du partage mais il m'arrive aussi souvent de me retrouver opposé à des arguments qui me désolent. Bien sûr, je ne peux pas être d'accord avec la terre entière, cela irait à l'encontre de mes propres idées puisque je prône sans cesse qu'il faut accepter les différences et que les autres ont des pensées qui existent et complètent ce grand tout dans lequel je vis. Il m'arrive même d'être en accord avec quelqu'un sur un sujet et puis sur le suivant la donne change. Tout cela est normal, naturel, tout est relatif à l'observateur...merci Tonton Albert.

Mais cette haine profonde qui est véhiculée partout sur internet, dans les journaux, dans la rue a-t-elle une existence propre ou n'est-elle que l'expression du manque criant de raisonnement logique et de notre propension à nous contenter de visions simplistes là où il faudrait prendre le temps de la méditation pour comprendre la complexité du monde qui est le nôtre? Je m'attaque à des sujets sensibles sur fonds d'humanisme tout en étant réaliste quant à l'utopie du vivre ensemble à l'échelle planétaire et forcément je dois me confronter aux gardiens de l'égoïsme, à leurs raccourcis faciles et leurs propos désabusés qui font de l'autre: le responsable; mais qui est responsable? Ne sommes-nous pas tous un peu responsables? Je dois avouer que parfois je me pose des questions auxquelles je ne suis pas en mesure de répondre.

La haine se véhicule mieux que l'amour car elle est plus facile à saisir pour celui qui n'a pas le courage de voir plus loin que ses propres peurs, que son propre obscur. Je n'ai pas le droit de dire cela, je le dis. Je me suis laissé emporter cette semaine, je le regrette il est déjà trop tard. Ce passé si proche est déjà très loin dans l'espace, pourtant l'écho de ma colère lui continue de vibrer en moi. Je voudrais le faire disparaître mais je ne le peux pas. J'ai aussi mes propres peurs et mon propre obscur.

Je ne sais plus comment expliquer à tous qu'aucune forme de haine ou de violence ne nous sortira de l'archaïsme politique dans lequel nous nous trouvons. Je lutte aussi contre l'islamisation de la France mais je n'ai pas l'impression d'être en accord du tout avec ce qui est véhiculé dans les messages haineux. J'envoie un message de tolérance en demandant aux uns de respecter la laïcité de ce pays et aux autres de ne pas se battre en se mettant en opposition mais bien au contraire en imposant ce qui leur est cher. C'est une autre méthode pour un même but mais l'une sème l'envie de voir plus loin l'autre ne fait que détruire et n'arrange rien. Je ris souvent de blague évoquant les cultures des autres mais je ris aussi de celles qui m'atteignent. Je ris si c'est drôle, je ne ris pas par plaisir de rire de ce que je n'aime pas. Mon rire n'est jamais grinçant.

Il faut une révolution intelligente et réfléchie. Il faut une union populaire contre ceux qui cherchent à nous maintenir dans l'ignorance. Tout cela n'est qu'un jeu de dupe et les élites le savent bien. Ils ne cherchent pas à enrayer la haine, elle fait partie de leur stratégie et nous tombons tellement souvent dans le piège... j'ai des doutes quant à la possibilité de sortir de l'impasse autrement que par les armes et le sang. Pourtant les solutions existent je les expose régulièrement. Activité collective, échange citoyen, boycott... Mais la raison est comme l'amour, difficile d'accès et il est tellement plus simple de démolir ce qui nous paraît laid. Je ne me fais pas beaucoup d'illusions, l'avenir s'annonce sombre. Depuis des années l'éducation ne cesse de reculer et c'est ce qui causera notre perte. Si la guerre civile éclate il n'y aura pas de vainqueur, il n'y aura que de la souffrance, des cris et des larmes. Méditons là-dessus et remettons-nous tous en question; blancs, noirs, jaunes, marrons ou bleus kakis. Nous avons tous un monde à partager alors faisons-le intelligemment et équitablement ou préparons-nous à voir la haine véhiculer la violence et la violence fera couler le sang.

"La haine n'est pas l'envers de l'amour, elle en est le renoncement." Charlotte Savary

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents