Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


ÊTRE RICHE DANS LA TÊTE D’UN PAUVRE

Publié par Hâche humaine sur 3 Juin 2016, 11:58am

Le luxe, la décadence, l’argent donne le pouvoir. Le sentiment d’être haut dessus des autres. Mais comment vit-on dans un monde de misère quand on est à ce point blindé de tunes ? Ce dont je vous parle aujourd’hui c’est d’une mentalité. Il n’existe pas qu’un monde, je le dis et je le répète tout est relatif et chacun porte en lui sa propre vision du monde mais il existe clairement des couchent sociales très prononcées et la pensée de celui qui lutte pour sa survie ne peut en aucun cas ressembler à celle de celui dont la richesse offre tout le confort matériel nécessaire.

Que l’on soit héritier où que l’on se soit fait seul ne change pas grand-chose fondamentalement. En effet notre mentalité est en lien direct avec l’instant présent. Nous parlons de richesses démesurées c'est-à-dire une fortune qui permet à celui qui la possède de jouir de toutes formes de luxes sans jamais avoir à redouter la banqueroute ou presque. Dans notre monde contemporain ce sont eux qui dirigent le monde, et non cela n’a pas toujours été le cas car outre-temps les dirigeants jouissaient parfois de la fortune de l’institution dont ils étaient les représentants et pouvaient se retrouver ruiné par la simple perte de leur statut de souverain. Ainsi un monarque déchu et en exil devait souvent compter sur la générosité de ses ascendants pour pouvoir continuer à vivre selon les codes de la noblesse de l’époque.

Être riche c’est être au-dessus du lot, être riche pour un riche ce n’est pas seulement posséder une fortune monétaire mais c’est aussi croire que sa propre valeur humaine est supérieure au commun des mortels.

_ « C’est facile à dire, jaloux »

Peut-être, mais c’est la vérité, le problème de ces élites bourgeoises tout comme la noblesse avant eux, c’est que celui qui se trouve dans cette position le sentiment d’être au-dessus du commun des mortels ce qui en un certain sens n’est pas faux. Ce n’est pas faux dans la mesure où la position financière confère un pouvoir non négligeable.

Reste à savoir ce qui fait la valeur d’un être humain. Pour moi un grand homme ou une grande dame c’est quelqu’un qui apporte à l’ensemble de la communauté. Nous ne pouvons certes pas tous avoir l’imagination d’un Einstein, le courage d’un Gandhi ou l’humanité de sœur Emmanuelle mais fonction de ce que nous sommes, de nos capacités et de ce qui nous entrave également nous pouvons tous essayer de faire quelque chose pour cette civilisation et le monde dans lequel nos enfants vivront demain.

Je l’ai dit mainte et mainte fois, je me fous royalement qu’il y ait des riches et je n’envie en rien l’excès de luxure, croira qui voudra en ma sincérité mais cette misère humaine et environnementale qui fait le malheur de milliards d’êtres humains m’est insupportable. Quand on possède autant d’argent et que l’on ne fait rien ou si peu pour le bien de l’humanité, pour améliorer les choses autour de soi peut-on se prévaloir d’une grande valeur humaine ? Chacun se fera son opinion. Certes il y a de la philanthropie, Rockefeller a consacré 10 % de sa fortune dans des œuvres de ce genre mais quand je reviendrais sur son cas vous vous apercevrez que cela reste une paille comparativement au mal qu’il a causé, de plus il semble préférable de reconstruire des bâtiments, tant mieux pour le patrimoine, que d’aider la population à se reconstruire. Qui est le plus généreux entre la retraitée qui va passer ses semaines comme bénévole ou l’ouvrier qui donne cinquante euros au téléthon et celui qui finance quelques actions caritatives quand il reste encore quelques dizaines de millions en banque ? D’autant que nous le savons la plupart de ces fondations servent également à nombre de fraudes et trafics en tous genres.

Nous sommes tous riches d’envie, d’idées et de talents divers. Peu importe le fric qui corrompt les âmes, soyons humains, généreux et plus proches les uns des autres. Être riche dans la tête d'un pauvre c’est être humain, uni et bon. Avoir autant de pognon c’est forcément être égoïstes et participer à la misère ambiante et à tous les malheurs qui en découle. Soyons riches de volonté et changeons les choses.

« Je ne veux pas être riche, je veux être merveilleuse. » Marilyn Monroe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents