Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


GOODBYE !

Publié par Hâche humaine sur 24 Juin 2016, 14:12pm

Enfin une bonne nouvelle ! Panique à Bruxelles l’Empire le plus étendu de l’histoire n’est plus Européen. En fait si, mais il s’est détaché du joug d’une institution oligarchique qui apporte la paix…en théorie. Les extrémismes et le populisme ont gagné…ce sont les propos de notre président, je viens de l’entendre en direct. Le premier ministre lui envoie les anti-européistes directement dans le camp de l’extrême droite ! La France porte le projet et sans le Royaume-Uni celui-ci va se dégonfler comme un ballon de baudruche.

À quoi s’attendre ?

Selon moi et vu la panique générale en haut lieu, il va falloir s’attendre à une propagande agressive contre les antieuropéens : 67 % des Français seraient pour le maintien de la France dans l’Union Européenne… Prouve-le ! Demandez-nous notre avis. La campagne de diabolisation a commencé avant le vote (revoir notamment l’affaire Joe Cox) et s’est accélérée dès aujourd’hui. Ce Brexit n’est pas un événement anodin, c’est un vote historique pour plusieurs raisons : c’est une claque et un coup d’arrêt majeur à l’expansion de cet empire financier manipulé par Washington et cela remet en cause une Europe qui n’a plus pour but d’unir les nations mais de les avaler littéralement. D’ailleurs journalistes et politiques portants clairement le deuil et présentant l’événement comme une catastrophe commencent déjà à évoquer l’idée d’une fédéralisation rapide de l’Union Européenne. Ils nous disent qu’il va falloir proposer rapidement un nouveau projet pour lutter contre « le repli » mais il s’agit de souveraineté des États et donc des peuples ! Et si nous refusons leur nouveau projet qui ne sera que la réécriture de l’ancien sans le Royaume-Uni, aura-t-on droit à un nouveau traité de Lisbonne ? Il y aura un sommet Européen dès mardi que vont décider les 27 restants ?

Il va y avoir des prises de bec, les méchants Britanniques qui voulaient le beurre et l’argent du beurre ont déstabilisé l’Europe mais ce sont bien les seuls qui ont agi de manière démocratique et oui car si nous organisions un référendum dans chaque pays de la communauté ce serait la fin de l’Union Européenne. J’ai déjà fait un article sur un Francxit parce que je pense que cette Union est une véritable association de malfaiteurs de la finance qui l’utilise pour imposer leur dictat aux États et je n’exagère pas. Ce qui est certain c’est que Hollande et Merkel vont désormais mettre une pression terrible sur les autres pays d’Europe pour éviter l’effondrement comme ils l’ont fait avec la Grèce car sortir de l’Europe n’est pas une mince affaire, cela demande une économie solide ce que tout le monde n’a pas. Le Royaume-Uni est protégé par des alliances avec de nombreux pays développés qui lui prête allégeance, c’est un pays puissant qui pourra sans aucun doute se relever des petits coups dans le dos auxquels il doit s’attendre de la part de ses anciens partenaires Européens. Hollande a dit nous allions continuer à travailler avec ce grand pays : comme si t’avais le choix !

Oncle Sam va devenir tout rouge…

Je pense que l’Union Européenne va tout de même faire en sorte de normaliser rapidement ses relations avec le Royaume-Uni car malgré tout il y a de nombreux marchés pour lesquels des désaccords auraient des conséquences terribles pour toutes les parties. Nous restons partenaires malgré quelques coups bas de bonne guerre. En revanche de l’autre côté de l’Atlantique cela va être une autre histoire car si Obama est venu jusqu’à Londres pour dire aux Britanniques de rester dans l’Union ce n’est pas pour rien. Aux États-Unis cela va être perçu comme une atteinte aux intérêts économiques Américains et à leur satané T.A.F.T.A. ; la pression qu’ils vont exercer sur l’Europe et les Britanniques pour ne pas être les grands perdant de l’échec de ce projet qui visait à fédéraliser l’Europe pour en faire une copie conforme des États-Unis alors que nous sommes déjà presque un État Américain, là j’exagère, risque à terme de jouer contre eux. La tension était déjà palpable, les anti-européistes se font de plus en plus entendre partout en Europe et si les tensions et les difficultés financières augmentent, il va y avoir une implosion de l’Union Européenne ; un mal pour un bien.

Non être nationaliste n’est pas une opinion d’extrême droite, c’est la rationalisation des rapports humains. Un Français et un Français, un Allemand est un Allemand et s’il est intéressant pour les pays de signer des traités économiques qui facilitent le commerce et permettent ainsi des échanges culturels qui rapprochent les peuples et apaisent les tensions, il est en revanche très mauvais de rester embourbé dans un système globalisant qui impose ses lois contre les intérêts des peuples. Chaque nation doit être libre de ses signatures il en va de nos libertés. Le président nous parle d’isolationnisme mais cela n’a rien à voir, être une nation souveraine ne signifie pas l’autarcie ! Les Américains ont la mainmise sur l’économie Européenne grâce au leadership mondial du dollar et corrompre le parlement Européen est bien plus simple que d’avoir à « s’arranger » indépendamment avec chaque pays. L’Union Européenne a toujours servi les intérêts Américains et pour eux la dissolution de cette institution sera lourde de conséquences, tout sera fait pour sauver les meubles : je les entends même parler de scission du Royaume-Uni ! Une vengeance à la hauteur car les Écossais ont voté eux majoritairement contre le Brexit mais je pense que cela fera pschitt comme disait Jacques car l’Écosse a déjà renoncé à son indépendance en 2014 mais il y risque tout de même d’y avoir une relance du débat outre-Manche. Je pense néanmoins que le temps que tout cela s’organise les Écossais s’apercevront que le Royaume-Uni européennement désuni ne se sera pas effondré ni économiquement, ni politiquement. Rappelons d’ailleurs que les Britanniques se sont déjà protégés par le passé en refusant l’Euro et en gardant leur monnaie et surtout le contrôle même s’il est approximatif : de la City.

Une Union Européenne qui diminue c’est une Russie qui se renforce

Ce point n’est absolument pas évoqué dans les médias. Mais que vient faire la Russie dans le débat ? La Russie, et ce sera le sujet de demain, a mis un terme aux ambitions américaines en Syrie et par effet domino à freiner le massacre organisé dans le monde Arabe. L’Union Européenne ne regroupe que des pays appartenant à l’O.T.A.N. puisque c’est une condition pour y entrer, l’O.T.A.N. qui sert bien sûr les intérêts et la stratégie militaires Américaines avant tout. Hors ce que craignent le plus les conseillers d’Obama, c’est qu’une vague de sortie des pays de l’Union Européenne entraine ensuite une vague de sortie de l’O.T.A.N. qui laisserait à tous ces pays l’opportunité de s’allier avec la Russie. Et comme contrairement à ce que l’on pourrait penser, beaucoup de dirigeants Européens commencent à se fatiguer des exigences Américaines le risque est bien réel et ils le savent. D’autant que le pays qui a quitté l’Union n’est pas n’importe quel pays. Avec tout le respect que j’ai pour tout le monde le poids du Royaume-Uni est autrement plus considérable que celui de la Roumanie ou de l’Autriche. Il suffirait qu’un seul autre « grand » pays décide de sortir pour achever le processus et ainsi les pays déliés de l’Union Européenne pourraient sortir de l’O.T.A.N. sauf que pour les petites nations cela passe obligatoirement par une nouvelle alliance avec une autre superpuissance et donc…bonjour St Petersburg.

À nous de jouer !

Je milite pour la sortie de la France de l’Union Européenne et je ne me sens pas d’extrême droite du tout. Je propose à qui le veut d’écouter ce que le général De Gaulle pensait de tout cela et de faire un comparatif entre le discours fondateur et les institutions Européennes telles qu’elles sont aujourd’hui. Tout le monde doit prendre d’urgence conscience de l’escroquerie politique à laquelle nous faisons face et de l’extrême nécessité de se séparer de ce boulet qu’est l’Union Européenne qui participe à la ruine des pays Arabes, qui impose une agriculture dégueulasse, qui incite à détruire la protection sociale en détruisant l’égalité que nos ancêtres ont eu tant le mal à effleurer. Le parlement Européen vote à contresens de nos intérêts, la preuve en est toutes les amendes et sanctions économiques dont sont martelées les nations. L’austérité est imposée à coup de menace et objectivement que nous a apporté l’Union Européenne ? Vit-on mieux aujourd’hui ? Quelle image et quelle confiance dégage-t-elle ?

Il faut une pétition, il faut un référendum sur la sortie de l’Union Européenne peu importe qui sera à la présidence en 2017 je ne voterais pas, c’est un autre débat, mais le peuple de France doit avoir son mot à dire et pour de bon. Ils nous ont déjà roulé dans la farine en transformant la constitution Européenne en traité à la con de Lisbonne ça suffit ! Il s’agit de notre devenir et nous avons le droit de vouloir être français avant tout car notre culture est fédéraliste certes mais cela va d’Armentières à Perpignan et de Bordeaux à Strasbourg. L’Europe est chargée d’histoire et nous avons tous été visé par les velléités de conquête de César mais pour autant nous avons chacun notre identité. Je l’ai déjà dit mais être citoyen du monde c’est comme être citoyen Européen cela passe par le respect de l’histoire et de la culture de chacun. Le grand mélange doit être culturel et s’appuyer sur un commerce saint et équitable. En aucun cas il ne peut y avoir une hybridation des nations Européennes et encore moins mondiale par le dictat d’institutions politiques, qui plus est non démocratiques et corrompues.

Je suis tellement satisfait que les Britanniques sortent de l’Union Européenne, non pour m’en débarrasser mais en espérant un effet domino, que je leur souhaite même d’aller en finale à l’Euro ! God save the Queen, nos fesses et vive Nigel Farage.

« Nous prenons une décision puis nous la mettons sur la table, et nous attendons un peu pour voir ce qui se passe. Si elle ne provoque ni tollé, ni émeutes parce que la plupart des gens ne comprennent rien à ce qui a été décidé, nous poursuivons pas à pas, jusqu’au point de non-retour. » Jean-Claude Junker, président de la commission Européenne et le principal artisan de l’exil fiscal autorisé au Luxembourg.

http://chroniques-humaines.over-blog.com/2016/06/joe-cox-une-martyre-pour-l-europe.html

http://chroniques-humaines.over-blog.com/2016/04/le-francxit.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents