Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


LE POLITIQUEMENT CORRECT OU L’ART DE REDUIRE AU SILENCE

Publié par Hâche humaine sur 12 Juillet 2016, 09:23am

La pensée unique, le résultat du lavage de cerveau médiatique. Impossible de s’opposer à une prétendue pensée humaniste. Si tu penses différemment, tu es un facho, tu es stupide. Le fascisme consiste à considérer sa pensée comme supérieur aux autres, or il semble aujourd’hui que la pensée unique obéit clairement à cette règle. Lorsque Jean-François Khan a lancé le magazine Marianne il s’est vu privé de publicité ! Le journal cartonnait mais la pensée étant jugée mauvaise la sanction était inévitable. Des siècles de lavage de cerveau et de propagande ont eu raison de la conscience politique populaire. Tu dois adhérer à la pensée républicaine ou être condamné à être classé parmi les extrêmes.

Penser différemment, se faire sa propre opinion est pourtant aujourd’hui plus que jamais possible. Nous avons grâce à internet un outil exceptionnel qui nous donne accès à une manne d’informations extraordinaires. Bien sûr il y a un tri à faire, j’ai déjà évoqué ce problème mais que dire de ce qui nous est proposé par les journaux télévisés ? Nous laissons clairement nos dirigeants décider pour nous de ce qu’il est convenable de penser. La propagande fonctionne, certains sujets sont devenus tabous jusque dans les familles. Un antisioniste est un antisémite voire un nazi, un patriote est un raciste, un anti-européiste est un xénophobe.

La démocratie c’est justement l’anti-pensée unique. Une république n’a pas pour vocation à protéger ses enfants d’eux-mêmes mais à les accompagner sur les chemins d’un pays où les libertés sont un étendard, un risque que nous sommes prêts à prendre…ou pas. Effectivement j’ai parfois aussi l’impression que nous ne sommes pas prêts à défendre nos droits les plus élémentaires autrement qu’attisés par un mouvement de masse. L’individualité a tellement perdu de son influence que l’individu n’a plus l’impression de pouvoir quelque chose pour lui-même, habité par un sentiment d’impuissance. Tout cela bien sûr est illusoire, notre pouvoir est toujours en nous. Nous pouvons nous réveiller et contaminer les esprits voisins. Sortir le citoyen de la lobotomie qui l’incite presque de façon subliminale à voter pour des enflures et à vouer sa vie à un patron qui se paye sa tête et s’octroie pour bonne partie le fruit de son travail et la difficulté d’entreprendre n’excuse pas tout. La vie au S.M.I.C. c’est difficile et quand t’a donné 151 heures pour cela dans ton mois et que tu vois des types se pavaner dans des hôtels de luxe venir te faire la morale t’a de quoi être un tantinet chafouin. Mais bon si tu es touché par la faim dans le monde, la condition des femmes au Pakistan et que tu penses au méchant Poutine tu n’as plus le droit de te plaindre de ta condition toi le riche Occidental ! Tu as l’eau courante voyons tu ne vas pas nous embêter pour quelques petites escroqueries de quelques milliards et un ou deux petits coups d’États en Afrique et au Moyen-Orient hein ? Beh non, on amène la démocratie ! Puis on en profite pour refourguer quelques rafales et ramener deux trois bidons d’essence…et nous sommes dans le camp de ceux qui font ça.

Le politiquement correct est le descendant direct de la pensée révolutionnaire qui a saccagé l’ordre et la morale dans un bain de sang. J’ai déjà publié plusieurs articles sur l’humanisme et toutes les fausses bonnes idées que cela véhicule et je continuerais parce qu’il y a beaucoup à dire et il n’est pas possible de cantonner tout le monde à un seul et même mode de pensée cela va à l’encontre du développement de la nature humaine. Le monde est fait de cultures et de visions très différentes du monde et c’est cette diversité qui en fait la beauté. La tolérance c’est accepter ces différences, l’humanisme bien pensé consiste à comprendre que chacun est différent et qu’il n’y a pas de bonne façon de vivre si ce n’est celle que l’on peut choisir et aimer.

Le politiquement correct est un frein à la démocratie. C’est la sanctuarisation d’une idéologie qui s’est imposée par le mensonge et continue de vivre en rependant la crainte du bannissement civil. Tu seras considéré comme un traître et fiché comme un extrémiste si tu as l’audace d’afficher un courant de pensée différent de celui décidé par le dictat gaucho-libéral civil qui nous plombe la vie politique. Tu dois être de gauche toute ou inhumain et bien je dis merde au monopole du cœur que s’octroie certain et revendique le droit d’aimer le monde tel qu’il est avec ses frontières et ses cultures si différentes qui si elles ne peuvent se mélanger peuvent tout de même échanger, commercer et évoluer ensemble vers un avenir de paix. Encore faut-il rappeler ce que sont la tolérance et la liberté dans un pays où le délit d’opinion conduit à la prison. Dans un pays où seules les personnalités poussées par de puissants partis politiques peuvent accéder aux fonctions régaliennes de la république. Il faut mettre un terme à la pensée dominante et ouvrir le débat. Laisser parler les cons vaut mieux que de faire taire les intelligences sauf que pour en juger faut-il encore prendre le temps d’écouter. Le dialogue est la clef de beaucoup de nos maux.

« Le politiquement correct est la meilleure chose que l’on ait inventée pour permettre aux imbéciles de l’ouvrir et obliger les gens de bon sens à la fermer ! » Pascal Pigeolet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents