Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Des candidats, des sous-candidats et un type qui se demande s'il ne serait pas en sous-démocratie

Publié par ChroniquesHumaines sur 16 Avril 2017, 02:26am

Attention mesdames et messieurs ça va commencer ; écharpe républicaine et bulletin de vote, nous allons changer de président…waouh ! Et comme d’habitude cet évènement donne lieu à un capharnaüm de débats engraissés par des arguments plus stupides les uns que les autres. Les « citoyens » se déchirent pour savoir qui leur fera le moins mal durant de ces cinq prochaines années d’escroqueries fiscales qui nous attendent. Toute cette grande fête républicaine est une vaste farce. Chaque Français, chaque Française va avoir le droit de choisir son président. Qu’en est-il en réalité ? Pas grand-chose il faut bien le dire.

 

Pas grand-chose en effet car si l’on y regarde de plus près notre bulletin de vote ne représente qu’un choix parmi des millions d’autres contradictoires n’aboutissant qu’à un seul résultat. La décision est collective et doit être représentative du plus grand nombre. En réalité nous choisissons simplement de suivre un mouvement, une direction politique en espérant que notre groupe sera le plus fort. Notre vote lui-même n’influe que très peu la décision finale. Ce n’est pas dans le suffrage universel que s’exprime le vrai pouvoir du peuple.

 

Pas grand-chose non plus parce que nous allons élire un homme ou une femme (pas de personnes issues des minorités « visibles » non plus d’ailleurs je le précise au passage), dont le pouvoir est extrêmement limité. Déjà parce qu’il doit composer avec une assemblée nationale qui n’a rien de populaire, truffée d’énarques et autres scientifiques de la politique complètement hors de nos réalités et dont les liens avec les lobbys et différentes confréries et réseaux d’influence ne sont un secret pour personne. Le sénat est un repaire pour grands bourgeois qui viennent s’engraisser sur le dos de la république et qui se contentent d’orienter les réformes en fonction des intérêts de leurs amis fortunés. Tout le système républicain Français est vérolé. Il l’a toujours été c’est vrai aussi. Mais…

 

Mais en plus nous avons fait allégeance à un Empire oligarchique qui martyrise nos portefeuilles et décide de tout à notre place. Nous ne maîtrisons plus rien, les récentes lois travail et Macron sont directement issues de recommandations Européennes et celle qui nous attendent sont pires. Je ne vais pas faire de cours d’économie ou de politique ici, j’invite à regarder notamment les conférences d’Asselineau et d’Étienne Chouard qui explique tout cela très bien. Ce qui est sûr c’est que tant que nous serons dans cette Union Européenne qui n’est rien de moins qu’une association de malfaiteurs d’envergure internationale et qui n’hésitent pas à user de tous les procédés pour anéantir toutes contestations, nous ne verrons pas notre situation économique s’améliorer.

 

Le plus bel exemple du caractère antidémocratique de cette Union fût, souvenons-nous, cette fameuse constitution Européenne rejetée en bloc et substituée par le traité de Lisbonne qui en est une copie conforme, un bras d’honneur à la face des peuples d’Europe. Chaque année nous devons accepter des politiques d’austérité uniquement justifiées par des dettes qui se creusent à cause d’intérêts phénoménaux exigés par les banques que nous avons renfloué en 2009 après qu’elles aient eu à rembourser de l’argent qu’elle ne possédaient pas et quand nous n’y parvenons pas l’Union nous collent des amendes ! Mais ils sont pour qui ces millions que dis-je milliards que l’on verse en guise de punitions ? Ces gens se comportent comme des mafieux et pendant ce temps mes concitoyens jouent à Candycrush. Le président de la République ne peut rien sauf à sortir la France de ce traquenard à la sauce Américaine.

 

En conclusion, le président de la République Française n’est qu’un pantin servant de vitrine et surtout à faire illusion parce que dans la vraie vie quelques grandes fortunes dirigent ceux qui font le dollar, eux-mêmes influent sur l’Union Européenne et s’octroient même le pouvoir sur notre armée avec l’O.T.A.N. ; alors, plus de souveraineté économique, plus de souveraineté militaire où est la nation ? Il faut sauver la France pour ne plus laisser les pleins pouvoirs aux multinationales qui profitent trop des institutions internationales pour s’autoriser à vendre tout et n’importe quoi en payant le moins d’impôts possible.

 

Industries pharmaceutiques, pétrolières, agroalimentaires. Trafic d’armes, de drogue et autres êtres humains. Déstabilisation du Moyen-Orient, spoliation de richesses en Afrique et en Amérique du sud. Appauvrissement des peuples, provocation de guerre et de famine. Utilisation abusive de la propagande, confiscation de la presse. Complicité de coup d’État, crime contre l’humanité. Combien ça va chercher tout ça au tribunal ? Voici ce dont se rendent coupables les gens qui influencent la politique en haut lieu et ceux qui collaborent.

 

Je suis désolé de le dire mais à force de se foutre de tout nous nous rendons complices de tout cela. Nous sommes l’Occident et quand on se laisse manipuler par la presse, quand on se laisse voler ses biens et même sa nation par des requins de la finance on ne mérite pas d’avoir le droit de vote. Nous serons en démocratie lorsque nous serons en mesure de décider ensemble des grandes orientations de ce pays, quand nous pourrons réellement participer au débat démocratique sans être muselé par la pensée unique. Lorsque l’assemblée nationale rendra des comptes à de vraies assemblées populaires. Nous serons en démocratie lorsque l’école républicaine éveillera les consciences politiques et cessera de raconter l’histoire telle qu’elles les arrangent. Il est encore temps de changer tout cela mais il faut cesser de gober bêtement le discours qui consiste à faire passer ceux qui luttent contre cette Europe pour des isolationnistes. Cela n’a rien à voir, nous pouvons être une nation sans pour autant nous refermer comme une coquille bien au contraire. Il s’agit avant tout de maîtriser nos droits, notre commerce et notre culture. Il s’agit de ne pas se laisser dicter nos lois par des gens pour qui nous ne votons pas.

 

Cette élection présidentielle n’est pas comme les autres. La propagande y est extrêmement présente et ceux qui apportent une alternative à tous ces politicards véreux sont mis en marge et dénigrés par des journalistes qui pissent sur leur devoir d’impartialité. Ceci n’est pas un appel à voter pour un tel ou un tel mais à réfléchir sérieusement à la question car si nous ne prenons pas un virage maintenant nous allons nous rapprocher du point de non-retour. Si nous voulons la paix, si nous voulons mettre un terme à l’hémorragie il va clairement falloir éliminer les « grands » candidats tous corrompus (Mélenchon est franc-maçon) pour asseoir à l’Élysée quelqu’un qui pensera enfin à son pays et à son peuple et pas un traître qui laissent les plus riches s’essuyer leurs pompes de luxe sur nos petits culs de prolétaire.

 

J’ai passé en revue l’ensemble des candidats dans un autre article où je dis ce je pense et ce que je sais des uns et des autres car en ce qui concerne certains candidats il serait bon de se souvenir de certains faits. Les hommes et les femmes qui nous gouvernent crachent sur notre histoire, sur nos droits, sur notre honneur. Les plus hauts dirigeants pour certains sont même probablement coupables de crimes contre l’humanité. Nous-mêmes et depuis des années nous crachons sur notre propre droit de vote en nous laissant conduire par les médias qui n’ont de cesse de servir les intérêts de leurs propriétaires. Notre bulletin nous appartient et il peut changer les choses à condition que tout le monde se mobilise pour écarter du pouvoir ceux que la corruption a déjà porté au rang de traître à la nation.

 

Si nous avons toujours un semblant de pouvoir, si nous avons encore une infime chance de sortir de ce libéralisme sauvage qui nous entraîne vers les abîmes de la civilisation, il faut impérativement agir au plus vite et cette élection présidentielle est une chance pour nous. Soyons intelligents.

 

« Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation : l’une est par les armes, l’autre par la dette. » John Adams

http://chroniques-humaines.over-blog.com/2017/04/les-candidats-t-en-pense-quoi-toi.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents