Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Dupont Aignan - Le Pen ce que personne n’avait vu venir !

Publié par ChroniquesHumaines sur 30 Avril 2017, 15:30pm

Je vous avoue que là, j’ai mis une bonne minute à reprendre mon souffle. Je me sens comme une diseuse de bonne aventure qui aurait prédit la fortune à un type qui se serait fait renverser par un camion au sortir de chez elle. J’ai publié un dossier sur les candidats juste avant le premier tour des élections dans lequel je plaçais Marine Le Pen dans un triptyque à éviter absolument et ce : non pour des raisons morales mais pour des raisons politiques sur lesquelles je ne reviendrais pas ici. Ce triptyque comprenait également Macron et Fillon. En revanche, Nicolas Dupont-Aignan lui je le plaçais deuxième sur ma liste derrière Asselineau ! Je dois bien admettre que je me sens un peu con.

 

Ceci dit, cela soulève un certain nombre de questions que j’aimerais éclaircir. Tout d’abord, quels sont les intérêts des uns et des autres dans cette affaire ? Marine Le Pen joue clairement l’élection, Dupont-Aignan a signé un très bon 4.7 % qui peuvent peser lourd dans la balance d’autant que certains Fillonistes pourraient préférer le parti de Marine au mouvement de Macron. Je suppose que les partis au second tour ont des informations plus précises que les nôtres et il me paraît évident que si Dupont Aignan prend le risque de détruire son propre Parti, Dominique Jamet le vice-président a déjà démissionné, de perdre la moitié de ses adhérents et surtout de s’attirer les foudres de ses électeurs à Yerres à seulement trois mois des législatives, c’est qu’il pense vraiment avoir un coup à jouer. Les médias l’ont toujours assimilé au F.N. et il n’a cessé de clamer qu’il était incompatible avec le Parti bleu marine, jamais aucun politique dans la Vème République n’a à ce point joué son va-tout par un tel retournement de veste au risque de tout perdre. Tout sera mis en œuvre pour détruire la carrière de Dupont Aignan jusque dans sa commune et cela a déjà commencé comme nous avons pu le voir dans les journaux de BFM et France 2 qui ont utilisé la même intro pour lancer le sujet où l’on nous présente une cinquantaine d’habitants d’une commune qui en comptant un peu moins de 30 000 en colère contre leur maire.

 

Nicolas Dupont Aignan apporte avec lui une bonne partie de ses électeurs néanmoins, ceux que les micros-trottoirs n’interrogent pas, et aussi certains éléments de son programme parfois intéressants parfois moins. Il a notamment obtenu que soit retiré du programme désormais commun : la monétisation de la scolarité des enfants immigrés illégaux, la reconnaissance du vote blanc, et l’obligation d’avoir un casier vierge pour se présenter à une élection. En revanche il a demandé que soit reportée la sortie de la France de la zone Euro ce qui pour moi n’est pas une bonne chose car cela mettrait un bon coup de pied dans la fourmilière, Nicolas Dupont Aignan croit encore que l’on peut négocier avec des escrocs.

 

Je me suis demandé s’il n’était pas tout simplement naïf et s’il ne faisait pas le jeu d’un parti qui le balaiera une fois au pouvoir, seulement il a négocié Matignon ce qui lui confère un siège certes éjectable mais qui lui donnera à coup sûr un poids politique qu’il n’atteindra probablement jamais seul.

 

En fait ce ralliement m’a énervé parce que le comportement de Marine Le Pen en tant que député Européenne est pour moi un comportement de vendu et parce qu’elle n’entend pas revenir sur notre appartenance à l’Union Européenne et surtout à l’O.T.A.N. du moins selon son programme, mais si je m’étais trompé ? Et si Marine Le Pen jouait le jeu des médias en matière d’Europe et évite la diabolisation pour mieux l’en faire sortir une fois au pouvoir ? Ce scénario n’a rien de farfelu et si pour moi choisir entre Macron et Le Pen était impossible, ce ralliement et la perspective de voir De Villiers et Guaino revenir dans la partie m’amène à reconsidérer la question parce qu’il y a beaucoup d’hommes politiques châtiés des médias pour avoir dit la vérité sur le système qui nous gouverne qui ne demanderaient pas mieux que de remettre les choses à l’endroit et les Américains à leur place.

 

Ce qui est sûr c’est que Marine n’est pas Jean-Marie mais que Macron lui est bel et bien poussé aux fesses par Rothschild et compagnie. Ce qui est sûr c’est que nationaliste ne veut pas dire raciste et que souverainisme ne veut pas dire repli sur soi. Décidément cette élection est pleine de rebondissement mais n’oublions pas qu’il ne s’agit pas d’un feuilleton mais bien d’une réalité qui façonnera notre avenir.

 

Personnellement je suis déjà tourné vers 2019 et les Européennes en espérant qu’à défaut d’être président, Asselineau pourra mettre un peu poil à gratter sur les bancs de Strasbourg.

 

« Entre deux cons alcooliques qui ne sont pas d’accord, je suis toujours du côté de celui qui est à la C.G.T. » Coluche.

https://www.youtube.com/channel/UCKpctdrmDm3ZkCzveO5v3nw

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents