Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Les candidats, t’en pense quoi toi ?

Publié par ChroniquesHumaines sur 16 Avril 2017, 02:33am

Nous allons bientôt devoir choisir notre prochain président. Après avoir exposé mes positions quant à l’importance de cette élection car celle-ci et contre toute attente nous offre un certain espoir, je vais maintenant donner mon avis sur les différents candidats. Bien sûr nous ne serons pas d’accord et je ne fais pas ici de militantisme pour un homme mais pour une idée : il faut se débarrasser des institutions non démocratiques internationales à commencer par l’Union Européenne.

 

Onze prétendants et prétendantes au trône républicain. Je vais les prendre un par un dans mon bureau pour un examen poussé ! Mais d’un point de vue plus général je peux d’ores et déjà les regrouper selon trois catégories :

 

Le triptyque à éviter quoi qu’il arrive se compose de Macron, Fillon et Le Pen : deux Bidelberger et une leader d’extrême droite « amie » avouée d’Israël dont les politiques ne peuvent que conduire à l’appauvrissement économique et culturel de la France. Pour moi ils sont tous à la solde de la finance ou d’idéologies qui amènent à la compétition sauvage et à l’individualisme. Aucun d’entre eux ne nous emmènera vers plus de paix c’est clair et net.

 

Ensuite il y a les généraux d’extrême gauche ! Poutou, Arthaud, Hamon et Mélenchon sont tous porteurs de la flamme humaniste qui veut s’imposer partout et pour tous. L’idée d’un monde de bisounours où chacun se ferait des bisous. Les gardiens de la pensée révolutionnaire ou plutôt de la mythologie qui s’est construit sur ce mensonge. Il représente pour moi ce que j’appelle : les citoyens du monde, mais qui oublie tous que le monde n’est pas une république ! Il n’y a pas plus intolérant qu’un type de gauche et attention car disons les choses, c’est un concept suprématiste qui voudrait que tout ce qui se trouve hors cadre de la pensée héritière des droits de l’homme soit stupide et intellectuellement inférieure. N’oublions pas que l’évangélisation et la colonisation sont nées de ce genre d’idéologie. Néanmoins et malgré l’utopie de leur vision politique ils sont tous moins dangereux, ou presque, que les trois gugusses du premier groupe.

 

Et enfin il y a les O.V.N.I, les sages ou les fous qui conscient de leur image dans les médias tentent au travers de cette présidentielle d’apporter leur expérience pour enrichir le débat et démontrer que d’autres visions et d’autres idées sont possibles. On en parle peu pourtant ils enrichissent le débat et ce sont les Cheminade, Lassalle et autres Dupont Aignan qui n’adhèrent à rien, pensent différemment mais dont la voix se perd faute de couverture médiatique honnête et équitable.

 

Et enfin je finirais par celui qui aura mes faveurs pour des raisons que je vais développer : François Asselineau.

 

Commençons sans plus tarder ce tour d’horizon des onze qui prétendent être en mesure de sauver la France.

Et Emmanuel Macron t’en pense quoi toi ?

 

Je ne commence pas par le plus facile parce qu’il y a beaucoup à dire sur l’artiste. Pour moi, je vais être clair c’est le pire de tous ! Si lui il passe, on est mal. Faisons un peu la bio du fils spirituel de Jacques Attali et estampillé Rothschild and Co. Le bougre est un énarque il va de soi, mais beaucoup de choses dans son parcours me laissent penser que ce type a été repéré très tôt et pour commencer il faut savoir qu’il a fait ses gammes en tant qu’inspecteur des finances. On rentre d’entrée dans le vif du sujet parce que l’inspection générale des finances ce n’est pas n’importe quelle institution, Valéry Giscard d’Estaing en son temps a occupé ce poste et il n’y a pas de meilleur panorama pour visualiser l’ensemble des mécanismes de l’économie nationale.

 

C’est Jean-Pierre Jouyet en personne, l’une des personnalités de l’ombre les plus influentes de ce pays, qui le prend sous son aile. Autant dire qu’il est mis d’entrée sur un tremplin mais il y a mieux encore puisqu’il sera nommé rapporteur adjoint de la commission pour la libération de la croissance Française appelée communément commission Attali. Ce même Jacques Attali, fossoyeur d’égalité par excellence, va se rapprocher de ce jeune premier aux dents très longues et le carnet d’adresses de Macron va alors s’enrichir de tout un tas de noms d’industriels et de requins de la finance qui vont rapidement s’avérer très efficaces. Il sera fait membre de cette commission autant dire : adopté.

 

La suite on la connaît, après certaines désillusions il rachète ses années de service dues à l’État pour devenir banquier d’affaires chez Rothschild ça ne s’invente pas. Là, le petit va apprendre toutes les subtilités du système et s’il a bien un talent, c’est pour se faire accepter par les pontes de la finance. Il va surtout apprendre la magouille comme dans cette fameuse affaire du rachat du journal le monde lorsqu’il a proposé bénévolement ses conseils à la société des rédacteurs du monde alors qu’il était secrètement de mèche avec Alain Minc pour pousser une offre jugée pourtant dangereuse. Il se fera gauler comme un bleu, preuve est faite de sa malhonnêteté.

 

Qu’à cela ne tienne il sera promu en 2010 : associé-gérant de la banque Rothschild et par le biais de ses anciens contacts il sera gérant lors d’une énorme affaire concernant le rachat par Nestlé d’une filiale de Pfizer ce qui va lui permettre de rentrer dans le club très fermé des millionnaires mais pas seulement. Lorsque l’on parle de multinationales comme celle-ci, nous sommes au sommet de la pyramide. Macron a touché les étoiles et je peux affirmer qu’un tel parcours ne peut pas être seulement dû au seul talent, ni même à l’intelligence. Il faut adhérer à une « conception » de ce que doit être le monde des marchés et être prêt à faire les sacrifices nécessaires pour parvenir à ce but. Il s’agit d’Empires financiers, ceux-là même qui ruinent les populations et toute la planète, il faut faire allégeance pour gravir les échelons et à la vitesse où est monté Macron il doit avoir de la corne sous les genoux.

 

La suite pourrait être un scénario de l’ancienne série télévisée de légende : la 4ème dimension. François Hollande a réussi à retarder l’arrivée de Super-Banquier au gouvernement durant un temps parce qu’il savait très bien à quoi s’attendre mais nous savons tous que Hollande s’est couché devant la finance et résultat des courses, celui qui n’avait même pas réussi à obtenir une circonscription P.S. pour les législatives se retrouve propulsé : secrétaire adjoint de l’Élysée. Il faut noter qu’il a soutenu Hollande avant même que Strauss-Kahn soit hors-jeu… À ce poste il sera l’un des grands artisans du pacte de solidarité, rappelez-vous quand François Hollande a fait plein de cadeaux aux amis de Pierre Gattaz qui nous promettaient un million d’emplois en portant leurs petits badges à la con. C’est Macron ! Et c’est directement issu du rapport de la commission Attali. À vous de juger…mais il y a pire !

 

_ Non ?

_ Si ! Tiens-toi bien :

 

Le 29 mai 2014 il participe à la réunion du Bidelberg et le 26 aout de la même année le voici : ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique rien que ça ! Autant dire qu’il a le portefeuille et qu’il ne va pas se priver de faire adopter avec la complicité de Valls qui est du même acabit toutes les prérogatives exigées par les pontes de la finance. Lorsque l’on parle de loi Macron (enfoncée à coups de 49/3) nous pensons autocars ! Moi je pense dérégulation du travail, aliénation des professions réglementées, travail le dimanche, la servitude aux dépens des familles et encore ce n’était que la première étape. Parce que après il y a eu conflit d’intérêts entre deux vendus à la finance Valls et Macron, sur fond de présidentielle, l’ancien Premier Ministre va tout faire pour couper l’herbe sous le pied de son jeune rival en commençant par bloquer la loi Macron II pour la remplacer par la loi El Khomri. Toutefois Macron obtiendra que soit inscrit la réécriture de la loi sur le licenciement économique ainsi que le plafonnement des indemnités prud’homales, de vraies mesures de gauche ! Aller encore un petit coup de 49/3 çà passe.

 

Et puis, Macron démissionne et se met en marche ! Sous couvert d’activités « offshore » il prépare déjà sa campagne et dès l’annonce de sa candidature les députés qui le soutiennent affluent (il faut regarder les noms dans le détail c’est drôle), le financement ne manque pas mais surtout et c’est ça le pire, la presse adoube Emmanuel le sauveur. Sa tête est partout ! Magazine, télé, sondage truqué du Macron en veux-tu en voilà à toutes les sauces, c’est du matraquage publicitaire !

 

Bon, je ne vais pas passer ma vie sur Macron mais faisons tout de même un tour par son programme, selon le Monde qui titre :

 

Emmanuel Macron, seul candidat à la présidentielle ouvertement favorable au CETA. Il aurait déclaré :

 

_« Tout en jugeant pertinentes les questions posées par le Parlement wallon lors de son veto, en octobre 2016, le traité devrait être exclusivement ratifié au niveau européen et non devant les vingt-sept parlements nationaux. La politique communautaire commerciale, c’est la souveraineté de l’Europe », a-t-il expliqué.

 

Nous voyons ici ce qu’il pense de la démocratie et de la souveraineté de la France et il est clair que quel que soit son programme il fera ce que ses « mécènes » lui diront de faire.

 

Voici néanmoins quelques points intéressants et d’autres moins bons que l’on peut lire dans son programme en libre téléchargement sur internet et dont je laisse le lien tout en bas et dans certaines déclarations de presse :

 

_« Les principes fondamentaux (durée légale du temps de travail, égalité professionnelle, salaire minimum...) resteront dans la loi. Mais, par exemple, les horaires effectifs ou l’organisation du travail seront négociés au plus près du terrain. Ils seront définis par accord majoritaire ou par référendum d’entreprise sur la base d’un accord. »

 

Rien que pour cela il faut lui faire barrage, c’est la loi el Khomri en pire ! En gros les entreprises pourront déféquer sur le code du travail dans la mesure où leurs employés ne s’y opposeraient pas et vu le taux de chômage, je pense que c’est gagné d’avance. Vive le capitalisme.

 

_ « Nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25% pour rejoindre la moyenne européenne. Nous transformerons le CICE en allègements de charges pérennes, et l’ISF en «Impôt sur la Fortune immobilière» sans accroître la fiscalité actuelle sur l’immobilier et les droits de succession, et sans taxer ce qui finance les entreprises et l’emploi. Nous créerons un prélèvement unique sur les revenus du capital de l’ordre de 30%. »

 

Encore des cadeaux mais en échange de quoi cette fois ? Encore des broches en canette de bière ?

 

_ « Nous créerons un bonus-malus sur l’assurance-chômage. Les employeurs qui entretiennent la précarité en recourant exagérément aux contrats courts paieront plus de charges, ceux qui créent des emplois stables en paieront moins. »

 

Dans le principe c’est bien mais dans le même temps il faut libérer le travail alors on fait comment ? On favorise l’emploi stable et on facilite les licenciements !

 

_« Les administrations chargées d’autoriser des activités (l’ouverture d’un hôtel, ou l’obtention d’une licence de chauffeur privé, …) devront mettre à disposition leurs données. Face aux géants étrangers, des nouvelles start-up pourront ainsi s’adresser par exemple à tous les hôteliers pour leur offrir de nouveaux services. »

 

Cela s’appelle l’Ubérisation de la société et ce n’est ni plus ni moins que l’ouverture sauvage de marché habituellement sous contrôle de l’ État au secteur privé grâce à des « start-up » qui ne tarderont pas à devenir de nouvelles multinationales puissantes et lucratives. De la finance quoi mais au détriment de l’État, de nos droits.

 

_ « Nous devrons limiter à un an la durée autorisée de séjour d’un travailleur détaché dans notre pays et redéfinir au niveau européen les règles du détachement pour mettre fin à toutes les formes de concurrence sociales déloyale. »

 

Le mot est lâché, nous sommes des concurrents sociaux…ah bon moi je croyais nous étions des peuples !

 

_ « Pour pouvoir investir beaucoup plus qu’aujourd’hui, nous voulons un budget de la zone euro voté par un Parlement de la zone euro et exécuté par un ministre de l’Économie et des Finances de la zone euro. »

 

En français, on veut gérer la monnaie et toi tais-toi.

 

_ « Nous proposerons des conventions citoyennes dans toute l’Europe dès la fin de l’année 2017 pour redonner un sens au projet européen. Ces conventions aboutiront à un projet qui sera ensuite adopté par tous les pays qui le souhaitent. Aucun État membre n’aura le pouvoir de bloquer cette nouvelle étape. »

 

Des conventions citoyennes, mais on sera invité nous ou… ? Aucun État membre n’aura son mot à dire mais nous si ? Cette nouvelle Europe voulue par Macron c’est une Europe des marchés, point barre.

 

_ « Nous construirons une Europe qui nous protège. Nous proposerons avec l’Allemagne une Europe de la défense associant les pays volontaires, en créant un Fonds européen de défense qui financera des équipements militaires communs (comme les drones européens) et un quartier Général Européen permanent. »

 

Une armée sans État ? J’ai besoin d’en dire plus ? Elle aurait le droit d’intervenir sur notre territoire cette armée ?

 

_ « Il appelle de ses vœux un rétablissement de la police de proximité et considère que sur la gestion de certains grands risques il faut déléguer aux associations, voire au secteur privé. »

 

Ça, ça sent mauvais aussi parce que dans le principe une police privée c’est une milice. Je suis désolé mais la protection du citoyen c’est l’affaire de l’État et non du secteur privé qui doit se contenter de protection privée, c’est le cas de le dire. Il ne faut pas jouer avec l’ordre car c’est le pilier principal avec la justice de notre civilisation.

 

_ « Bon alors il n’y a rien de bon dans ce programme ? »

_ « Si, mais bon. »

 

_ « Je propose de « prendre en charge à 100 % l’optique, l’audition et le dentaire. »

 

C’est bien, ça va faire plaisir aux sans dents mais j’attends de voir !

 

_ « Nous augmenterons le minimum vieillesse de 100 euros par mois. »

 

Chouette.

 

_ « Nous proposerons une grande loi de moralisation de la vie publique. Elle comprendra : L’interdiction pour les parlementaires d’exercer des activités de conseil parallèlement à leur mandat, pour mettre fin aux conflits d’intérêts. Toutes leurs indemnités seront soumises à l’impôt. L’interdiction de toute embauche par un élu ou un ministre d’un membre de sa famille. L’interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs. L’interdiction pour tous les détenteurs d’un casier judiciaire (niveau B2) de se présenter à une élection. La suppression du régime spécial des retraites des parlementaires. Ils seront rattachés au régime général. La présentation, par le président de la République, de son bilan national et européen une fois par an devant le Congrès. »

 

Et pourquoi ce n’est pas déjà fait ? Et pourquoi j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ça quelque part ?

 

_ « Concernant la taxe d’habitation : c’est un impôt injuste: on paye souvent beaucoup plus quand on vit dans une commune populaire que dans une commune riche. Dès 2020, 4 Français sur 5 ne paieront plus la taxe d’habitation, et l’État remboursera entièrement auprès des communes leur manque à gagner, à l’euro près, en préservant leur autonomie fiscale. »

 

Je veux bien évidemment, mais comment se priver d’une telle manne financière ?

 

Bref, nous pourrions faire cent pages mais allez voir un peu la liste de ses soutiens et vous saurez à qui vous avez affaire.

 

Je ne voterais en aucun cas pour Emmanuel Macron.

 

*Ci-dessous la philosophie de l’ordre nouveau dont s’inspire directement la revue « Esprit » dont Emmanuel Macron est membre du comité de rédaction :

 

« Contre le désordre capitaliste et l’oppression communiste, contre le nationalisme homicide et l'internationalisme impuissant, contre le parlementarisme et le fascisme, l'Ordre nouveau met les institutions au service de la personnalité et subordonne l’État à l’homme. »

 

« Ces perspectives vont se traduire, en s’inspirant notamment de Kierkegaard, Proudhon, Nietzsche, Péguy, par une orientation personnaliste sur le plan philosophique et une orientation fédéraliste sur le plan social et politique. »

 

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme

https://blog.locservice.fr/emmanuel-macron-programme-logement-limmobilier-3978.html

Et Marine Le Pen t’en pense quoi toi ?

 

Continuons avec les favoris même si tous les électeurs frontistes vont déserter après ça mais je dis ce que je pense de tout le monde alors que penser de l’héritière de l’héritier de la pensée ultranationaliste ? Il n’est pas si aisé de brosser le portrait de la seule politicienne de ce niveau à ne pas avoir fréquenté ces écoles qui forgent les langues de bois et elle a longtemps repoussé l’appel de la politique. Tout en restant objectif je dois bien admettre que grandir dans les années 80 en s’appelant Le Pen ce ne doit pas être si facile à vivre et l’exclusion, ainsi que différents traumatismes comme l’attentat subit en 1976 et qui aurait pu lui coûter la vie à elle et à ses deux sœurs, ont forgé le caractère de celle qui fait trembler les sondages. Marine Le Pen a tout fait pour se démarquer de son père et de la vie politique mais en vain. Son activité d’avocate était vouée à l’échec, personne ou presque ne voulant avoir pour défenseur la fille de l’homme le plus décrié de France. Ne pouvant effacer son nom, Marine va se faire un prénom.

 

Elle rentre donc comme conseillère juridique, ou pour ainsi dire elle devient une sorte d’avocate du front national et va, grâce à l’appui de son père, amorcer une ascension fulgurante au sein du parti. De fil en aiguille et soutenue par un Jean-Marie encore Roi en terre frontiste elle va peu à peu accéder aux plus hautes fonctions du parti jusqu’à en devenir la présidente en 2010. Force est de constater qu’elle est bien plus politicienne que son père qui l’a hissé contre vent et marée au plus haut niveau et qu’elle n’a pas hésité à l’écarter de son chemin pour s’adjuger seule les rennes du parti. L’avocate peu sûre d’elle est devenue un animal politique, une machine à gagner. À coup de dédiabolisation et de discours nationalistes, Marine le Pen a su élargir son électorat au point d’en écraser tous les scores obtenus par le front national lorsque son père était aux manettes, présidentielles comprises. La quasi-totalité des sondages internet ou grands médias la place au second tour dans tous les cas. Elle est faite pour la politique, ça c’est clair et net, elle est douée pour cela.

 

_ « Alors qu’est-ce que tu lui reproches ? »

 

Trois choses : premièrement d’un point de vue moral, même si je milite également pour la souveraineté de l’État et que je refuse l’idée d’une propagation islamiste en France, je ne suis pas parano et considère ce problème comme un des multiples à régler mais le front national se doit pour garder le noyau dur de son électorat, d’être impitoyable avec la figure de l’étranger proportionnellement à son degré de bronzage, personnellement je n’adhère pas à cette politique, je pense qu’un Serge Dassault ou un Balkany bien blanc causent beaucoup plus de dégâts seuls que tous les Arabes de ma commune !

 

Deuxièmement son positionnement face à l’Union Européenne est ambigu parce qu’elle n’appelle en rien à la sortie de la France mais se contente de ne pas fermer la porte à cette éventualité. Elle siège depuis de nombreuses années au parlement Européen mais pour autant elle n’a jamais semblé partager ni les convictions ni la fougue de Nigel Farage. Comme nous allons le voir au travers de son programme il y a toute une série de paradoxes entre ce qu’elle propose et l’ensemble des traitées Européens ; pourtant il y a de bonnes choses parmi ces 144 propositions mais malheureusement dans la finalité cela reste un discours politicien axé sur les peurs et les croyances Françaises.

 

Et troisièmement, je ne vais pas me faire que des copains mais je doute de sa véritable loyauté envers ses électeurs et de son véritable patriotisme. Il y a plusieurs points qui me chiffonnent. Marine Le Pen est, nous sommes bien d’accord, la figure de proue de l’extrême droite Française et elle ne cesse de clamer son aversion pour la domination Américaine ; malgré cela il semblerait que c’est depuis son petit voyage aux États-Unis en 2004 que Marine est devenue Marine. Elle y a rencontré bon nombre de représentants de la « haute société » Américaine et notamment des membres éminents du puissant lobby Juif : l’A.I.P.A.C., elle a été parfaitement reçu et l’entente semblait plutôt cordiale. Sans antisémitisme aucun, ce n’est pas mon genre, cela me paraît assez louche. J’imagine mal Jean-Marie plaider pour un soutien à Israël.

Si j’observais les choses de l’extérieur j’aurais l’impression de voir l’antisystème entre les mains du système. Le Pen père a toujours plafonné à 15 ou 16% là où elle peut prétendre à plus du double ! Et en combien de temps ? Jean-Marie était un paria à la télévision même en étant candidat à la présidentielle tandis qu’elle semble en revanche la bienvenue. La presse est même parfois dithyrambique à son égard. À noter également qu’en tant que député Européenne (ce qui est déjà antagoniste avec une soi-disant ligne nationaliste) elle a été : membre de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, de la délégation pour les relations avec Israël et membre suppléante de la commission des libertés civiles, de la justice et de la délégation pour les relations avec les États-Unis…chacun se fera son opinion mais notons par exemple ces deux faits notables :

 

_En 2014, le magazine Américain « Foreign Policy » la cite, avec quatre autres Français, dans le classement des cent « penseurs mondiaux » de l'année en soulignant la manière dont elle a « rénové l'image » de sa formation politique, qui est devenue « un genre de modèle pour l'extrême droite européenne » après son succès lors des élections Européennes.

 

_Le Time, journal orienté par excellence la classe parmi les 100 personnes les plus influentes du monde.

 

Rien que ça ! Chacun tirera ses conclusions. Voilà pour le personnage, allons voir le programme dont voici quelques points :

_ « Rendre à la France sa souveraineté nationale. Vers une Europe des nations indépendantes, au service des peuples. »

 

Bien, rien que dans le titre ça ne colle pas, soit nous gouvernons, soit l’Europe gouverne, il faut choisir. Depuis quand peut-on être Européiste et leader d’extrême droite ?

 

_ « Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple Français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique). Pour cela, une négociation sera engagée avec nos partenaires Européens suivis d’un référendum sur notre appartenance à l’Union Européenne. L’objectif est de parvenir à un projet Européen respectueux de l’indépendance de la France, des souverainetés nationales et qui servent les intérêts des peuples. »

 

Mais bien sûr, sauf qu’en réalité il n’existe que deux options : quitter ou rester dans l’Union parce que tout reprendre à zéro en accordant les volontés et les intérêts de 26 États serait un casse-tête qui non seulement prendrait un temps fou mais n’aboutirait probablement à rien ! Il faut des accords bilatéraux avec tout le monde ou fonder la nation Européenne mais sur la base de quoi vu ce qu’il en reste aujourd’hui ?

 

_ « Organiser un référendum en vue de réviser la Constitution et conditionner toute révision future de la Constitution à un référendum. Élargir le champ d’application de l’article 11 de la Constitution. »

 

_ « Créer un véritable référendum d’initiative populaire, sur proposition d’au moins 500 000 électeurs. »

 

Populaire ou populisme ? Telle est la question parce que le référendum est une bonne chose sauf au niveau Européen puisqu’il n’est pas entendu en revanche sur certaines questions il existe un risque de réaction en chaîne accouchant de décisions à fortes conséquences prises sous le coup de l’émotion et indépendamment de la raison. La démocratie comme tout système a ses lacunes et il faut être prudent. Dans l’ensemble je suis d’accord avec ces propositions à condition que l’encadrement soit réfléchi et que le temps de la réflexion et du débat soit suffisant. Mais précisons que pour que ce système ait un sens il doit permettre au peuple Français de pouvoir contredire les directives Européennes.

 

_ « Permettre la représentation de tous les Français par le scrutin proportionnel à toutes les élections. À l’Assemblée nationale, la proportionnelle sera intégrale avec une prime majoritaire de 30 % des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5 % des suffrages pour obtenir des élus.

 

_ « Abaisser le nombre de députés à 300 (contre 577 aujourd’hui) et le nombre de sénateurs à 200 (contre 348 aujourd’hui). »

 

Ce n’est pas tellement révolutionnaire mais ce serait déjà une bonne avancée.

 

_« Assurer le respect de la liberté d’association dans les seules limites exigées par l’ordre public (notion très aléatoire et qui sent bon le bonnet phrygien) et soutenir les petites structures associatives culturelles, sportives, humanitaires, sociales, éducatives, etc. qui animent la vie de nos territoires. Instaurer une véritable liberté syndicale par la suppression du monopole de représentativité et moraliser la vie syndicale par un contrôle public du financement des syndicats. »

 

De bonnes mesures mais encore une fois pas de refonte de ce système corrompu et inefficace des syndicats puisque les dessous-de-table se font entre leaders syndicaux et élus ce qui veut dire que l’État va surveiller s’il ne triche pas.

 

_ « Réarmer massivement les forces de l’ordre : en personnels (plan de recrutement de 15 000 policiers et gendarmes), en matériels (modernisation des équipements, des commissariats et des casernes, adaptation des armements aux nouvelles menaces), mais aussi moralement et juridiquement (notamment par la présomption de légitime défense). Garantir le statut militaire des gendarmes. »

 

_ « Mettre en place un plan de désarmement des banlieues concernées et de reprise en main par l’État des zones de non-droit. Cibler les 5 000 chefs de bandes délinquantes et criminelles identifiées par le ministère de l’Intérieur. Afin d’empêcher leur reconstitution, instaurer en complément de la peine pénale l’injonction civile d’éloignement. »

 

_ « Rétablir des services de renseignements de terrain pour lutter contre les trafics criminels. »

 

Tiens revoilà les R.G.

 

_ « Appliquer la tolérance zéro et en finir avec le laxisme judiciaire par l’abrogation des lois pénales laxistes (comme la loi Taubira), le rétablissement des peines planchers et la suppression des remises de peine automatiques. »

 

Ah, je commençais à m’inquiéter ! Je veux bien qu’on dédiabolise mais bon ! Si je dois reprocher quelques choses à ces mesures c’est qu’elles ne sont pas accompagnées par d’autres mesures de développement et n’admettent aucune responsabilité de l’État dans la prolifération de la criminalité. De l’extrême droite pure et dure, là oui. Ça continu :

 

_ « Créer 40 000 places supplémentaires de prison en 5 ans. »

 

Ceci va dans le sens de l’américanisation de notre système pénitentiaire.

 

_ « Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale. Simplifier et automatiser leur expulsion. »

 

_ « Rétablir les frontières nationales et sortir de l’espace Schengen (un dispositif particulier pour les travailleurs frontaliers sera mis en place pour leur faciliter le passage de la frontière). Reconstituer les effectifs supprimés dans les douanes par le recrutement de 6 000 agents durant le quinquennat. »

 

Difficile de concilier frontières nationales et Union Européenne. Imaginerait-on des douaniers entre la Bretagne et la Région Parisienne ?

 

_ « Rétablir l’indignité nationale pour les individus coupables de crimes et délits liés au terrorisme islamiste. »

 

Des propositions chocs mais symboliques.

 

_ « Soutenir les entreprises Françaises face à la concurrence internationale déloyale par la mise en place d’un protectionnisme intelligent et le rétablissement d’une monnaie nationale adaptée à notre économie, levier de notre compétitivité. »

 

_ « Remettre de l’ordre dans nos finances publiques par la fin des mauvaises dépenses publiques (notamment celles liées à l’immigration et à l’Union européenne) et par la lutte contre la fraude sociale et fiscale. Sortir de la dépendance aux marchés financiers en autorisant à nouveau le financement direct du Trésor par la Banque de France. »

 

Rétablir le Franc et surtout notre indépendance monétaire d’accord mais encore une fois ce programme a le cul entre Bruxelles et la doctrine Lepéniste, il va falloir trancher sans quoi elle ne sera jamais que l’équivalent de Tsipras mais à droite.

 

_ « Alléger la complexité administrative et fiscale pesant sur les TPE-PME : guichet unique dédié (social, fiscal et administratif), généralisation du « titre emploi service entreprise » aux TPE, remplacement du compte pénibilité, inapplicable dans sa forme actuelle, par un nouveau dispositif reposant sur une évaluation personnalisée grâce une médecine du travail qui sera reconstituée. La pénibilité constatée sera compensée par une majoration des annuités de retraite. »

 

Ces propositions ramènent directement aux propositions de Macron et Fillon sur les retraites et ce sont des concepts rédigés par la commission Européenne, alors à quoi joue-t-on ?

 

_ « Retirer la loi Travail (dite loi El Khomri). »

 

Je vais tourner bourrique. Pour la retirer il faut d’abord se dégager de la tutelle Européenne qui nous impose ces réformes.

 

_ « Faire de la France une terre d’innovation : recentrer le Crédit Impôt Recherche vers les PME et les startups, diriger une part de l’assurance-vie (2 %) vers le capital-risque et les startups et inciter les grands groupes à créer leur propre fonds dans les entreprises innovantes. »

 

Ici le décryptage est important parce que clairement elle n’entend pas revenir sur la confiscation outrancière des capitaux liés à l’assurance-vie et en plus elle souhaite que les grandes entreprises aient la main sur les start-up naissantes leur assurant ainsi la meilleure place pour s’accaparer rapidement celles qui se développeront à grande échelle.

 

_ « Sécuriser les dépôts et l’épargne des Français en abrogeant la directive européenne sur l’Union bancaire et la disposition de la loi Sapin II qui prévoient la ponction ou le gel de l’épargne bancaire et des contrats d’assurance-vie en cas de menace de crise bancaire. Maintenir la liberté et la pluralité des moyens de paiement. »

 

Faudrait savoir ! On investit avec les assurances-vie ou on n’y touche pas ?

 

_ « Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures. Autoriser la négociation sur l’allongement du temps de travail exclusivement au niveau des branches professionnelles et à la condition d’une compensation salariale intégrale (37 heures payées 37 ou 39 heures payées 39). »

 

Cela va également dans le sens des directives Européennes.

 

_ « Priver d’accès aux marchés publics les multinationales qui pratiquent l’évitement fiscal et refusent de régulariser leur situation. »

 

Il ne va pas rester grand monde ! Mais je suis d’accord car nous ne pouvons plus admettre les chantages.

 

_ « Revaloriser le travail manuel par l’établissement de filières professionnelles d’excellence (suppression progressive du collège unique, autorisation de l’apprentissage à partir de 14 ans). Développer des lycées professionnels ou technologiques de la seconde chance sur tout le territoire pour les élèves sortis du système scolaire sans diplôme. »

 

Allez au boulot à 14 ans, c’est le progrès.

 

_ « Défendre l’identité nationale, les valeurs et les traditions de notre civilisation française. Inscrire dans la Constitution la défense et la promotion de notre patrimoine historique et culturel. »

 

Oh, une bonne proposition, chouette.

 

_ « Renforcer l’unité de la nation par la promotion du roman national et le refus des repentances d’État qui divisent. »

 

On oublie tout, c’est le plus simple. Mais le grand roman national en question il se base sur Michelet ?

 

_ « Rétablir l’autorité et le respect du maître et instaurer le port d’un uniforme à l’école. »

 

_« Bâtir une loi de programmation du patrimoine pour permettre un meilleur soutien à l’entretien et à la préservation du patrimoine. Augmenter le budget alloué de 25 %. »

_ « Mettre un coup d’arrêt à la politique de vente à l’étranger et au privé de palais et bâtiments nationaux. »

 

_ « Créer un « contrat sportif de haut niveau » d’une durée de trois ans renouvelable permettant aux sportifs amateurs représentant la Nation dans les compétitions internationales de vivre dignement et de se consacrer entièrement à leur discipline. »

 

Je suis d’accord avec ces quatre propositions.

 

_ « Le rétablissement progressif d’un service militaire (minimum obligatoire 3 mois). »

 

Aucun intérêt, si ce n’est d’apprendre à des petits caïds à se servir d’une mitraillette.

 

_ « Transformer la Politique Agricole Commune en Politique Agricole Française. Garantir le montant des subventions dont les critères seront fixés par la France et non plus par l’Union Européenne, avec l’objectif de sauver et soutenir le modèle Français des exploitations familiales. »

 

Encore une fois pour cela il va falloir choisir entre souveraineté et Européanisme.

 

_ « Afin de lutter contre la précarité énergétique et agir directement sur le pouvoir d’achat des Français, faire de l’isolation de l’habitat une priorité budgétaire du quinquennat, parce que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas. »

 

Ça aussi nous le retrouvons avec la même terminologie dans les programmes de Macron et de Fillon. À croire qu’ils ont utilisé le même logiciel.

 

_ « Pour maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française, engager le Grand carénage, et garder le contrôle de l’État sur EDF, en lui redonnant une véritable mission de service public. Refuser la fermeture de la centrale de Fessenheim. »

 

Cela dénote tout de même d’un certain sens des priorités puisque la dangerosité du nucléaire et de la centrale de Fessenheim en particulier atteste d’un certain mépris pour notre santé.

 

_ « Garantir l’égal accès aux services public (administrations, gendarmerie, eau, santé, transport, hôpitaux de proximité et maisons de santé…) sur tout le territoire et en particulier en milieu rural. La libéralisation du rail voulue par l’Union Européenne sera refusée. La Poste et la SNCF resteront des entreprises publiques. »

 

Bon ici on n’hésite pas à ratisser à l’extrême gauche pour le coup.

 

_« Instaurer une peine de prison de perpétuité réelle incompressible pour les crimes les plus graves. »

 

Finissons sur une bonne note, autant je suis fermement contre la peine de mort autant nous sommes tous d’accord pour dire que nous ne voulons pas revoir un Guy Georges ou un Fourniret dans les rues.

 

Je me suis efforcé d’être honnête et objectif mais je constate que trop de points ramènent aux programmes de Macron et de Fillon et certains antagonismes entre sa vision Européenne et sa vision nationaliste rendent incertains la politique à laquelle nous pouvons nous attendre si elle gagne la présidence. Sa volonté d’être proche d’Israël et son manque de combativité dans l’hémicycle de Strasbourg lève pour moi de gros doute quant à ses intentions. Ce qui est sûr c’est que de toute façon je n’adhère pas aux discours rébarbatifs sur les étrangers et encore une fois la politisation du mouvement de Marine Le Pen enlève toute substance contestataire dans la conception politique qui règne aujourd’hui au front national.

 

Je ne voterais en aucun cas pour Marine Le Pen mais je la place devant Rothschild junior car je pense qu’elle a une vision plus objective de la classe populaire et qu’elle aime être populaire alors que Macron lui n’en aura strictement rien à cirer de nous décevoir.

 

https://www.marine2017.fr/programme/

Et François Fillon t’en pense quoi toi ?

 

Focus sur monsieur raplapla, je peux vous assurer que l’écriture de son programme pourrait décourager le plus filloniste d’entre nous. C’est lourdingue au possible et j’aurais pris pour sûr, plus de plaisir à lire la notice d’une boîte de paracétamol ! Il nous tient sensiblement le même discours que Macron mais en plus long et beaucoup plus ennuyeux.

 

Mais qui est-il ? Ce n’est certainement pas un inconnu, l’homme de la Sarthe a occupé près d’une dizaine de fonctions ministérielles depuis 1993 pour finir à Matignon pendant cinq années comme doublure de Nicolas Sarkozy qui voyait en lui le parfait soumis car c’est bien de cela dont il s’agit. Si l’on observe son parcours et que l’on prend en compte l’évolution de son discours il faisait clairement partie des bons politiciens de ce pays si tant est que cela ait encore un sens de nos jours mais il s’est couché devant les grands de ce monde à mesure qu’il est monté en grade, pour finir par définitivement faire allégeance suite à sa première participation à une réunion du groupe Bidelberg en 2013 (pour sûr) présidé par Henry de la Croix Comte de Castries et camarade de François Fillon à l’E.N.A. qui a clairement participé à la rédaction du programme du vainqueur de la primaire de droite face à un autre Bidelberger : Alain Juppé. À noter que de cette même promotion sont issues notamment un certain Jean-Pierre Jouyet et un autre qui s’appelle François Hollande je crois. À noter également que ce cher comte de Castries a soutenu Hollande en 2012 et qu’il soutient Fillon aujourd’hui. De la politique comme on l’aime !

 

François Fillon et Emmanuel Macron sont les deux faces d’une même pièce et travaillent pour les mêmes forces lobbyistes. Rappelons tout de même que les 30 membres les plus influents de ce « groupe Bidelberg » ont été, selon toute vraisemblance, reçu à Matignon par ce même Fillon en 2011 et ce dans le plus grand secret ; reste à se demander pourquoi et de quel droit ? Toujours est-il qu’aujourd’hui et entaché par plusieurs affaires, il reste néanmoins l’un des favoris de la présidentielle et a l’image d’un personnage rassurant pour beaucoup de Français qui ne voit la politique qu’au journal de 20 heure.

 

Et pourtant devrait-il seulement être candidat ? Penelope Fillon s’est toujours présentée comme une femme au foyer et du jour au lendemain voici qu’en fait elle a travaillé pour une somme allant de 500 000 à 900 000 euros selon les sources, comme attachée parlementaire de son mari. Et je passe sur les deux mouflets embauchés même pas diplômés alors oui présomption d’innocence certes mais aussi forte présomption de culpabilité quand même et si c’est le cas peu importe la source et les motivations de cette révélation, si le candidat Fillon a vraiment détourné des fonds publics en inventant un emploi fictif à sa femme tout en briguant la présidence, nous avons alors affaire non seulement à un voleur de biens publics mais à un pourfendeur de la loyauté et de la morale dont la place n’est pas au sommet de l’État mais en prison !

 

Faisons un petit détour par son programme pour constater qu’il n’y a rien de transcendant. J’ai repris ici quelques exemples mais je laisse le lien de son programme en bas qui ne comporte pas moins de 39 rubriques blindées de propositions conventionnelles et rébarbatives clairement calquées sur les désirs et les ordres de la commission Européenne :

 

_ « Renforcer les allègements existants par un nouvel allègement de charges sociales et d’impôts de production, de 25 Mds€, portant sur tous les salaires, pour redonner un nouveau souffle à l’économie française. Cet allègement montera progressivement en charge jusqu’en 2020. »

 

_ « Alléger l’impôt sur les sociétés (IS) pour renforcer la compétitivité de nos entreprises et la création d’emplois en France. Les contributions additionnelles à l’IS seront supprimées en 2018 et le taux d'IS sera diminué progressivement pour atteindre environ 25% au terme du quinquennat. Cette mesure représente un effort de l’ordre de 10 Mds€ et permettra de tendre vers le taux moyen de l’Union européenne. »

 

Ces deux mesures sont en accord total avec le programme de Macron. Si ces mesures ciblaient uniquement les P.M.E. cela pourrait avoir du sens mais c’est encore les gros portefeuilles qui vont y gagner.

 

_ « Prolonger jusqu’en 2019 le dispositif de suramortissement exceptionnel des investissements, pour soutenir l’investissement et la trésorerie des entreprises industrielles. »

 

Ceci est encore un outil offrant des avantages fiscaux pour les entreprises investissant dans du matériel ce qui implique aussi le remplacement de la main-d’œuvre par des machines mais bon on va aider les P.M.E.

 

_ « Alléger le poids des normes et des contraintes pesant sur les PME en les alignant sur les normes européennes, sans ajouter d’obligations nouvelles. »

 

_ « Créer un pacte de confiance entre l’État et les PME pour réduire les incertitudes qui pèsent sur les entrepreneurs, en passant du « contrôle sanction » au « contrôle conseil ».

 

Plus de pouvoir pour le patronnât et toujours moins de sanction.

 

_ « Orienter 50 Mds€, soit environ 3% des encours des contrats d’assurance-vie, vers le capital des PME. »

 

_ « Multiplier les fonds privés d’amorçage, labélisés par Bpifrance (la banque des entrepreneurs) et abondés par l’État. »

 

Toujours plus d’aides aux entreprises, toujours moins d’aides sociales.

 

_ « Faire de Bpifrance l’outil stratégique national d’investissement industriel en lui donnant les moyens d’un « fonds souverain ». Bpifrance devra se focaliser sur les secteurs que ne couvrent pas les fonds d’investissements privés et elle abondera les fonds dédiés au développement des PMI. »

 

Quoi ?! Un fonds souverain (qui prend ses propres décisions), prélevé sur nos impôts pour investir dans le secteur privé et le tout géré par une banque d’investissement pour encadrer la distribution ? Joli programme.

 

_ « Réécrire le principe de précaution pour favoriser l’innovation responsable. »

 

Ce qui veut dire que nous passons de : y a-t-il un danger pour le consommateur à qui vivra verra !

 

_ « Permettre aux entreprises qui doivent s’adapter en permanence de conforter leur compétitivité en clarifiant les règles du licenciement économique. »

 

Tant qu’à faire.

 

_ « Sécuriser la rupture du contrat en plafonnant les indemnités prud'homales. »

 

Cela aussi c’est une idée portée par Macron.

 

_ « Refonder et simplifier le code du travail en distinguant clairement les normes sociales fondamentales et ce qui relève de l'accord collectif (en priorité d'entreprise ou, à défaut, de branche). »

 

_ « Mettre fin à la durée légale du travail à 35 heures et laisser chaque entreprise décider de son temps de travail par la négociation et la signature d’accords collectifs. L’accord collectif majoritaire s’imposera au contrat de travail. Les accords devront être « gagnant-gagnant » : aucun accord ne pourra se traduire par une réduction salariale, par rapport à la situation actuelle. Une durée de référence de 39 heures sera introduite pour le cas particulier des entreprises sans dispositions conventionnelles sur le temps de travail (nouvelle entreprise par exemple). »

 

Sur ces deux propositions François Fillon lègue la législation du travail directement aux entreprises. C’est un peu comme si les automobilistes réécrivaient eux-mêmes le Code de la route ! C’est la mort de l’État-nation et le début de l’État-pognon, plus de seigneurs mais des patrons. « Comment, c’est déjà comme ça ? Ah bon, on officialise alors. »

 

Et pour nous alors que prévoit-il ?

 

Pour nous il s’agit de comprendre que nous allons devoir étape par étape accepter de voir les services publics se privatiser car ce sont des marchés à très gros potentiels et vous savez ce que c’est : quand il y a de l’argent à se faire. Exemple :

 

_ « Augmenter progressivement le temps de travail dans la fonction publique à 39 heures hebdomadaires, sur une base annualisée permettant aux administrations d'organiser les cycles de travail les plus adaptés à leurs missions et métiers. »

 

_ « Remplacer un départ d’agents publics sur deux en moyenne à l'échelle des fonctions publiques, ce qui permettra de réduire de 500 000 le nombre d’emplois publics en 5 ans tout en maintenant un niveau de recrutement significatif sur la période. »

 

_ « Réaliser 100 Mds€ d'économies de dépenses publiques sur 5 ans »

 

Pauvre de nous, il s’agit de nous exploiter financièrement d’une part mais aussi et tant qu’à faire, le plus longtemps possible :

 

_ « Faire passer progressivement l’âge légal à 65 ans. Le dispositif de départ pour carrières longues sera également progressivement étendu pour permettre aux personnes ayant commencé à travailler jeunes de prendre leur retraite dès 63ans. L’âge maximal du taux plein sera maintenu à 67 ans. »

 

Ou encore nous aurons droit à la création d’une allocation unique qui permettra un ponctionnent automatique de nos prestations pour toutes un tas de raisons diverses. Une fausse bonne idée ou plutôt un cadeau empoisonné :

 

_ « Regrouper plusieurs aides en une allocation unique : revenu de solidarité active, allocation spécifique de solidarité, prime d’activité, ainsi qu’allocation logement. Le montant maximal alloué sera strictement plafonné afin que les revenus du travail soient toujours supérieurs à ceux de l’assistance. »

 

_ « Lier le versement de l’allocation sociale unique à un engagement individuel à se former et à loi. En cas d’efforts insuffisants, l’allocation sera diminuée et suspendue en cas de récidive. »

 

Voilà ce qui nous attend avec en plus quelques petites récupérations d’extrême droite parce que ça ne fait jamais de mal :

 

_ « Poursuivre l'armement de la police municipale et lui donner les moyens de procéder à des contrôles d'identité et de dresser des procès-verbaux dans d’autres domaines que la seule circulation pour faire respecter la tranquillité publique et doubler les subventions de l'État pour l'achat de caméras de vidéo-protection, notamment par les communes rurales. »

 

Ceci va également dans le sens des propositions d’Emmanuel Macron et ce ne sont pas de bons indicateurs.

 

_ « Réduire l'immigration légale au strict minimum. »

 

_ « Faire financer la politique d'immigration et d'intégration par les ressortissants étrangers plutôt que par le contribuable français, en augmentant sensiblement les frais de dossier, les taxes de titres de séjour et les frais d’octroi de la nationalité française. »

 

_ « Subordonner l'acquisition de la nationalité française à la majorité aux conditions suivantes : respect de l'obligation scolaire au cours des périodes de résidence en France ; absence de condamnation pour un crime, un délit grave (passible d'au moins 3 ans de prison) ou pour outrage à l'hymne national ou au drapeau tricolore ; condition de résidence continue ou discontinue en France de 8 ans depuis l'âge de 6 ans (au lieu de 5 ans depuis l'âge de 8 ou 11 ans) ; manifestation de volonté expresse et solennelle de l'intéressé, par le dépôt d'une déclaration. L'administration pourrait décider de s'opposer à l'octroi de la nationalité et soumettre l'étranger à un test d'assimilation en cas de doute (notamment lorsque les parents sont en situation irrégulière). »

 

« Harmoniser nos règles d’accueil avec notamment la création d’un droit d’asile européen. Imposer que les demandes d'asile soient effectuées dans les pays de départ dans les consulats européens et que la durée d'instruction soit réduite à 120 jours et s'assurer que les refus d'asile sont suivis d'un éloignement effectif. »

 

Bon c’est quatre propositions par exemple se passe de commentaire puisque nous sommes clairement sur des discours vus et revus qui n’ont pour autre objectif que de ratisser le plus large possible vers la droite.

 

Pour en finir avec ce somnifère ambulant, je dirais qu’il est difficile de cerner la pensée d’un homme aussi introverti mais l’orientation qu’il propose suit la politique dévastatrice qui s’applique en France, surtout depuis 2007, et nous savons à quoi nous attendre. Ce n’est pas le bon chemin, nous devons sortir de ce libéralisme sauvage. Une civilisation stable, c’est une hiérarchie équilibrée qui repose sur la responsabilité des hommes en vertu des règles communes à tous et non pas en laissant tout à chacun l’opportunité d’engranger la quasi-totalité des récoltes au détriment de tous les autres.

 

Je lui accorde un avantage sur Macron de par son expérience comme chef de gouvernement et sur Le Pen de par son tempérament moins populiste, mais je ne voterais en aucun cas pour François Fillon.

 

http://www.medias-presse.info/francois-fillon-et-le-club-bilderberg/64801/

https://www.fillon2017.fr/projet/

Et Nathalie Arthaud t’en pense quoi toi ?

 

La classe ouvrière au centre des débats ! Ouvrier moi-même je devrais adhérer au mouvement Lutte ouvrière mais ce n’est pas prêt d’arriver. Nathalie Arthaud représente toute cette classe de Français resté englué entre mythologie républicaine et grève générale de 1936. Ce sont malheureusement des Communistes hors du temps persuadé que l’esprit de liberté à la Française et le seul avenir possible pour un monde qu’ils ne comprennent pas. De l’humanisme de bisounours et de la politique de conte de fées. L’intention est bonne bien sûr mais le degré de tolérance de ces gens est nul. Il faut être d’accord avec eux et se taire et il faut inciter le monde entier à adhérer à leur religion droit-de-l’hommiste. Ils sont gentils dans le fond mais ils sont clairement à l’ouest et c’est bien leur politique qui risque le plus d’isoler la France sur le plan international.

 

Nathalie Arthaud n’a tout de même pas été choisi au hasard par son parti : au-delà de son engagement indéniable, cette rouge dans le sang est aussi professeur agrégée, s’il vous plaît, en économie et gestion et elle est la seule à bosser pendant la campagne ; il est impossible de douter de son honnêteté intellectuelle. Elle a également une petite expérience électorale en tant que conseillère municipale à Vaulx-en-Velin. Plus que sa voix elle porte la parole de ceux qui rêvent encore d’un monde où tous seraient citoyens et vivraient selon les mêmes règles, les mêmes principes. C’est ignorer la complexité de la pensée.

 

Quelle France nous propose les révolutionnaires communistes ?

 

Ça va être vite réglé, son programme sort tout droit des propagandes communistes d’avant-guerre. Il n’est pas rédigé avec les propositions classées selon les grands axes de la vie sociétale, c’est un pamphlet contre la finance, assez intéressant en soi avec quelques chiffres éloquents sur les inégalités mais qui ne propose strictement rien à part porter, on ne sait comment, le S.M.I.C. à 1800 euros.

 

Tout ce qu’elle nous dit c’est qu’il faut confisquer le pouvoir aux entreprises et aux banques tout en niant complètement la responsabilité de l’Union Européenne ; elle nous dit qu’il n’existe pas de lien entre ces dirigeants et les comportements des grands patrons tout en les accusant de travailler dans leurs intérêts ! Éducation, santé, défense, culture, rien, rien, rien c’est un essai anticapitaliste qui est tout sauf un programme politique ; c’est un édito qui ne fait que s’attaquer à la finance et prétend pouvoir tout régler simplement en criant stop !

 

La fin de ce programme dézingue les autres candidats avec les collabos d’un côté (je reconnais que beaucoup de propos restent pertinents), et les méchants anti-européistes de l’autre qui n’acceptent pas les différences, dixit : ceux-là même qui ne tolèrent que leur propre vision du monde.

 

Je vous laisse le lire vous-même, pour moi il n’y a pas de petit candidat et je les ai étudié un par un sans a priori, simplement en me basant sur leurs historiques et leurs propos mais là franchement il n’y a rien à commenter puisque à par pendre les aristocrates il n’y a rien de concret dans ce programme qui en réalité porte bien plus une idéologie qu’un projet. Personnellement je reste convaincu qu’elle va rester collé entre 0.5 et 1.5 % grand maximum et comment pourrait-il en être autrement avec une aussi pauvre argumentation.

 

http://www.nathalie-arthaud.info/nos-positions

Et Jacques Cheminade t’en pense quoi toi ?

 

Quand on parle d’O.V.N.I. voilà Jacques Cheminade, parce que sous sa bonne mine se cache un personnage complexe qui hante les couloirs de la politique depuis très longtemps avec un atypisme qui lui est propre. Il est vrai que Jacques Cheminade a été victime d’une diabolisation féroce à cause de ses liens très forts avec le mouvement Lyndon LaRouche* aux États-Unis, il faut bien admettre que le bonhomme paraît être complètement à côté de ses pompes ! (*Il compte parmi les mouvements politiques les plus détestés de l’élite Américaine, classé comme conspirationniste chez eux ils sont considérés comme une secte en France, je n’adhère pas à toutes leurs idées mais si l’on excepte le fait qu’ils remettent en cause la version officielle du 11 septembre et qu’ils considèrent que le monde est dirigé par la Reine d’Angleterre, ils n’ont pas l’air si méchant que ça).

 

Pour comprendre le plus illustre méconnu des candidats à l’élection présidentielle il est nécessaire de faire son historique. Jacques Cheminade se présente pour la troisième fois après 1995 et 2012 et personne ne sait qu’il est, ce qu’il veut, ce qu’il pense et pour cause : Jacques Cheminade était accusé de conspirationnisme bien avant les autres ! Les grands médias l’ont traité de tous les noms et même de gourou. Tout a été mis en œuvre pour l’empêcher de se présenter et notamment en 1995. Ses comptes de campagne ont été sabotés et ses biens confisqués abusivement. Si je dois lui reconnaître une qualité c’est d’avoir su protester contre les institutions internationales et décrier l’Euro avant tout le monde, il se battait contre la pensée unique pro-européenne obligatoire en France dans les années 80-90 alors qu’il était seul à nager dans ces eaux vaseuses. À la base c’est un énarque qui a occupé des postes importants dans la fonction publique mais qui s’est détaché du wagon sans jamais vraiment trouver sa place et se contente de suivre la doctrine de son mentor. Dommage, c’est un homme de qualité mais qui manque de personnalité et surtout ses idées reposent sur un idéal mondialiste qui n’a aucune chance d’aboutir.

 

Jetons un coup d’œil sur ce qu’il nous propose :

 

Son programme est très mauvais en écriture je suis désolé de le dire. Beaucoup trop long il contient des tonnes de propositions dont certaines sont répétées 4 ou 5 fois et le tout est rédigé en des termes qui ne sont pas audibles pour tout le monde. Comment faire passer ses idées en étant aussi technique. Dommage car la page d’accueil est plutôt accueillante c’est le cas de le dire mais derrière chacune des 32 rubriques se cache un amoncellement de dénonciations du système suivi d’engagements qui finissent par noyer les points essentiels. C’est une campagne présidentielle nous avons besoin de connaître ses axes, pour les détails et la mise en œuvre adresses-toi à tes ministres !

 

Pourtant si l’on regarde dans le détail il dit et relève des choses très intéressantes et il a d’excellentes propositions. Il est difficile de faire des prélèvements sur son programme car celui-ci est véritablement écrit comme un bouquin mais sans être révolutionnaire ses idées sur l’éducation notamment mais aussi l’outre-mer, sujet qu’il maîtrise parfaitement, sont vraiment intéressantes.

 

_Alors c’est quoi le problème ?

 

En termes de politique intérieure et de propositions son programme est plutôt bon dans l’ensemble mais tout son édifice repose sur l’idée qu’il va convaincre tout le bloc de l’Est de s’engager avec lui dans une nouvelle économie et en cela il partage avec les gens de gauche l’idée qu’il est possible d’inclure l’idée Française dans un concept mondialiste sans risquer de perdre tout ou partie de sa souveraineté.

 

Comme beaucoup, il rêve sa vie et nous vend du rêve.

 

_ « Sortir de l’économie casino et arrêter la dégradation de notre vie publique sont les deux premières conditions nécessaires à la refondation de nos repères. C’est un pari sur l’avenir pour retrouver l’estime de nous-mêmes et nous réapproprier notre pays. »

 

Jusqu’ici tout va bien.

 

_ « Je militerai donc pour que se tienne une grande conférence internationale en vue de refonder un ordre de développement mutuel entre les nations et les peuples, basé sur ces principes. Le préalable à cette conférence, que j’appelle un « Nouveau Bretton Woods », doit être un nouveau « jubilé » d’annulation des dettes illégitimes, déterminées en commun, et son principe ultime, de donner à l’humanité des objectifs communs. »

 

Sortez les trompettes, le président Cheminade va réunir les plus grands dirigeants de la planète pour écraser la finance et révolutionner le monde. Mais si tu ne parviens pas à mettre tout le monde d’accord, sans parler d’arriver à les réunir c’est quoi le plan B ?

 

_ « Sortie de crise par le haut avec au niveau européen et mondial : la nouvelle route de la soie chinoise, les projets des Brics, les grands projets nord-sud et est-ouest, et au niveau national, notre plan de développement. »

 

_ « Planification participative porteuse de grands projets et Nouveau Bretton Woods pour mettre en œuvre un ordre monétaire international fondé sur le développement mutuel et éviter un désordre géopolitique suicidaire. »

 

_ « Décollage par le crédit productif public émis par une banque nationale. »

 

Je suis encore désolé mais tout cela est bien joli sur le papier mais sur quoi va-t-on indexé cette nouvelle économie ? Pour que les échanges soient possibles il faut un dénominateur commun à toutes les monnaies, et s’il est vrai qu’aujourd’hui c’est le Dollar ce qui est complètement anormal mais nous savons aussi que les Chinois sont en train de créer l’outil pour contrer l’hégémonie du Dollar, comment Cheminade va-t-il rendre concurrentiel un franc nouveau en l’indexant sur l’Euro ? Nous n’avons pas le capital pour concurrencer les grandes puissances il faut des alliances et un export saint pour sortir de l’Euro en évitant une dévaluation trop brutale. Nous ne pouvons pas peser sur la création d’un nouvel indice monétaire ni Européen ni mondial nous devons savoir si nous allons commercer en Dollar ou en Yuan le temps de retrouver une stabilité et une croissance suffisante pour renégocier avec chaque pays de nouveaux traités d’échange corrects et équitables. Le problème c’est comment financer tous les projets simplement en créant ses propres crédits ? Je peux me prêter virtuellement 2 euros tant que je veux, je ne pourrais pas les utiliser hors de chez moi, hors plus je paye avec de l’argent fictif et plus je m’endette. Cela revient au même il faut vendre pour investir et il faut arrêter de payer des intérêts outranciers pour pouvoir investir. On ne peut pas combattre le crédit par le crédit.

_ « Mettre un terme au renflouement des établissements financiers privés, sans contreparties. »

 

Ici aussi il y a un souci parce que ce sont les banques qui sont garantes des épargnes donc si une banque coule, ses clients perdent leur argent.

 

_ « Rétablir la séparation entre les deux principales catégories de banques : banque de dépôt et de crédit (dite de détail) et banque d’affaires (qui investit sur les marchés financiers).

 

Voilà, on renfloue les banques de dépôt mais pas les banques d’investissement ainsi les actionnaires prennent des risques mais pas les épargnants.

 

_ « La coupe est pleine. Sortir de l’UE et de l’euro peut paraître dangereux à ceux qu’on a conditionnés à le craindre. Le paradoxe est que ceux qui se sont emparés du quasi-monopole du crédit et de l’émission monétaire pour leur propre intérêt, engendrant ainsi le désastre économique actuel, sont précisément ceux qui se prétendent les défenseurs des épargnants ! »

 

Entièrement d’accord.

 

_ « Sortir de l’UE et refonder l’Europe sur la souveraineté des peuples. »

 

Là, pas d’accord. Il faut choisir, soit nous stoppons le projet Européen soit nous essayons de le modifier. L’expérience nous montre à quel point il est difficile de mettre tout le monde d’accord et autant l’idée d’un droit international est essentielle s’il est bien fait autant l’idée d’instances de gouvernances commune est utopique. Sinon nous pourrions élire 15 présidents de la république d’un coup…cela marcherait sûrement.

 

_ « Il est temps de dénoncer ce bluff devenu mortel. En dehors de cette bureaucratie de faux-monnayeurs, l’alternative ne peut être un repli national mais consiste à rebâtir une vraie Europe entre nations souveraines, fondée sur de grands projets conçus et mis en place en commun. Non pas de manière isolée, ce qui serait impossible, mais en entente et en coopération avec les pays membres des BRICS, tout en incitant les États-Unis à se joindre à ce nouvel ordre mondial que nous devons construire dans l’intérêt commun de l’humanité. »

 

_ « La vraie question n’est donc pas le retour au franc en tant que tel, mais la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international. »

 

Tout est dit, remplacer un ordre monétaire mondial par un ordre monétaire mondial, le tout simplement en demandant gentiment aux copains. Il va falloir comprendre une chose, il n’existe pas de bon système, tout dépend de par qui et de comment il est utilisé. Il est impossible de réguler 7 milliards d’individus sans un découpage en « secteur » à taille plus humaine et fonction des cultures et des besoins de chaque peuple. Nous avons besoin de nations, d’ailleurs il est assez paradoxal de défendre les départements mais pas les nations.

 

Cette sortie ne peut se faire sans projet, de manière purement négative. Aussi, ma première décision sera, en même temps que la France sortira de l’euro et de l’UE, de proposer à nos partenaires européens, et tout particulièrement à l’Allemagne, de fonder en commun un système de crédit public coordonné, par association de nos banques nationales. »

 

J’attends de voir la réaction de l’Allemagne d’autant que Cheminade veut quitter l’Union sans passer par l’article 50.

 

_ « Je propose de développer le nucléaire de 4e génération, la filière thorium en particulier, et la fusion thermonucléaire contrôlée. »

 

Là aussi je ne peux pas être d’accord, Cheminade nie les dangers du nucléaire et ne propose aucune alternative mais en plus les recherches qu’il propose engageraient de nouveaux essais dévastateurs. Le nucléaire c’est la radioactivité, nous vivons sur une superbe planète dont l’atmosphère nous protège des radiations du soleil c’est chouette parce que sinon on serait grillés sur patte mais nous n’hésitons pas à créer des centrales et des bombes qui produise de grandes quantités de radiations qui restent coincées dans le ciel et qui nous polluerons quelques centaines de milliers d’années. Ça revient à ranger son flingue sous son gilet par balle c’est complètement con.

 

Je vous laisse lire la suite même si c’est imbuvable parce qu’il dit certaines vérités et encore une fois en terme de santé, de société, d’éducation il a une bonne vision des choses mais terme d’économie ce qu’il nous propose est bancal et trop de « si » viennent perturber ses projets et ses futurs capacités d’investissement. De plus il est complètement contradictoire en accordant par exemple une grande place à l’Afrique dans son programme pour laquelle il a de grand projet tout en clamant la fin de la Françafrique. Mais Jacques soit nous rendons leur indépendance aux Africains soit nous leur imposons notre vision des choses.

 

Je ne crois pas en son projet et sauf pour faire barrage au triptyque Macron, Fillon, Le Pen, je ne voterais pas pour Jacques Cheminade et j’espère ne pas avoir à la faire.

 

http://www.cheminade2017.fr/-Projet-2017-

Et Philippe Poutou t’en pense quoi toi ?

 

Poutou c’est Nathalie Arthaud mais dans un parti qui a su se moderniser et construire une direction politique élaborée sur tous les sujets de société. Bien que je n’adhère pas aux idées générales de ce parti trop gauchiste et déconnecté des réalités complexes du monde, il s’avère qu’ils nous proposent tout de même certaines pistes intéressantes et que leur discours ne se fonde pas uniquement sur une idéologie populiste mais soutient aussi une vraie vision du socialisme tel qu’il peut être pensé par un communiste ce qui ne donne pas un résultat juste mais au moins il est structuré. Le N.P.A. c’est Lutte ouvrière mais avec un programme !

 

Philipe Poutou reconnaissons-le est un engagé qui n’a pas la langue dans sa poche. Habitué des combats sociaux, habitué des luttes sociales, cet anarchiste au tempérament new age pourrait être un excellent candidat s’il se contentait de parler de politique intérieure et s’il n’était pas pollué par la propagande internationaliste qui voudrait que tous les gens du monde : Musulmans, Amish, Argentins, Japonais, Zoulous, Tibétains, Indous, Moines Shaolin adhèrent à la pensée libertaire et humaniste des héritiers du bonnet phrygien et de tous les mensonges qui vont avec. Je n’ai qu’une chose à dire, dommage.

 

Poutou est un ouvrier qui se bat pour ses convictions et je le respecte. S’il n’avait pas cette volonté de détruire toutes les frontières ce qui détruirait de facto toutes les cultures, je serais prêt à le suivre. Personnellement j’ai divorcé avec la gauche le jour où j’ai compris que pour pouvoir continuer à vivre encore longtemps comme un Français il fallait protéger la terre qui me le permet et en échange je respecte les terres de ceux qui ne vivent pas comme moi. C’est cela la tolérance mesdames et messieurs électeurs de gauche. De plus le candidat et son parti nous amènent leurs propositions sans douter une seule seconde de la réussite de leur projet malgré les forces extraordinairement féroces auxquelles ils vont devoir faire face. L’humanisme bisounours fait des ravages et transforme les bonnes idées en doux rêves noyés dans l’utopie.

 

Jetons un œil sur ce qu’ils nous proposent :

 

Ce programme est excellent en termes d’écriture. Très élaboré avec à la fois des explications sur les causes des problèmes et des mesures pour y pallier. J’en connais qui devrait en prendre de la graine. C’est clairement un programme communiste même s’il le revendique socialiste, le socialisme laisse sa place à la propriété privée en théorie, c’est un engagement d’ultragauche mais il comporte des points intéressants en revanche il faut bien admettre que leur vision internationaliste gâche tout le propos et flinguerait à jamais l’identité Française à laquelle tout Français devrait tenir. De plus et malheureusement même si le N.P.A. critique l’Union Européenne il ne semble pas prendre la mesure de la puissance des traités et l’impact de l’Euro. Dommage.

 

_« La candidature de Philippe Poutou développe des mesures radicales pour en finir avec les injustices de cette société. Il n’y a pas de fatalité, il est possible de rompre avec les politiques actuelles et de construire une autre société. Mais pour cela, il faut s’attaquer à la classe dominante et prendre l’argent là où il est, dans un monde où huit personnes possèdent autant que la moitié de l’humanité la plus pauvre. »

 

Ceci n’est pas une proposition mais cela valait le coup de le placer.

 

_« Remettre le monde sur ses pieds, ce monde-là marche sur la tête ! D’autres choix sont possibles, mais ils supposent de s’attaquer à une société fondée sur le profit et l’exploitation. Il faut d’urgence: le passage aux 32 heures sur quatre jours sans perte de salaire, avec les embauches correspondantes, et aux 30 heures pour les travaux pénibles. »

 

Je ne serais jamais d’accord avec ces réductions de temps de travail tant que cela sera proposé pour de mauvaises raisons. Vouloir partager le travail c’est admettre que l’on n’est pas foutu de créer de l’emploi ! Ce qu’il faut c’est que l’heure payée rapporte plus mais je ne vais pas exposer mon programme je ne suis pas candidat.

 

_ « Le SMIC à 1700 euros net tout de suite, et une augmentation de tous les salaires de 300 euros. »

 

_ « La création d’un million d’emplois dans les services publics. »

 

_ « Une protection sociale élargie assurera des retraites correspondant aux meilleurs salaires. Elle garantira à chacun la gratuité des soins de santé et des médicaments prescrits et utiles, en même temps que des indemnités journalières à hauteur de 100 % du salaire, des allocations familiales assurant, dès la première naissance, la possibilité d’élever dignement ses enfants. »

 

Bien sûr qu’il le faut mais encore une fois économiquement il sera dur de tout financer sans avoir la mainmise sur notre monnaie. Toutes ces propositions vont à l’encontre de toutes les directives Européennes alors comment fera-t-il pour faire plier ses 25 « partenaires » Européens ?

 

_ « La défense et l’extension de la Sécurité sociale, l’accès aux biens essentiels par la gratuité des services publics et l’appropriation sociale des secteurs clés de l’économie, seul moyen de mettre les capitalistes hors d’état de nuire et de répondre aux urgences climatique et écologique. »

 

Non, le seul moyen de mettre la main sur une partie du capital et de reprendre la main, notamment en débranchant ce respirateur artificiel qu’est la banque centrale Européenne. Je dis ça, je ne dis rien.

 

_ « La mise en place de pédagogies émancipatrices qui soient des outils pour penser de façon autonome afin d’acquérir plus de connaissances, de comprendre le monde et de résister à l’oppression. »

 

Là j’adhère, développer la conscience politique de nos enfants est essentiel pour leur propre avenir. Il ne s’agit pas de les amener à penser comme nous mais de leur apprendre à développer leur propre capacité d’opinion.

 

_ « Une école gratuite où apprentissages techniques, manuels et intellectuels sont pensés en complémentarité et non comme un outil de tri social. »

 

_ « La fin des subventions publiques aux écoles privées. »

 

_ « L’abrogation des réformes des rythmes scolaires et du collège avec, à la place, un accueil éducatif et ludique pour les élèves permettant d’apprendre, de jouer et de se reposer, assuré par des fonctionnaires. L’arrêt de la mise en concurrence des établissements.

 

Un peu d’utopie certes mais des propositions intéressantes qui doivent être discutées. Dommage qu’il ne développe pas en ce qui concerne l’égalité à l’école et les programmes en eux-mêmes.

 

_ « La première urgence consiste à abroger les contre-réformes qui détruisent l’hôpital et le transforment sur le modèle de l’entreprise capitaliste (réforme de la tarification hospitalière-T2A, loi Bachelot, loi Touraine). Il faut en finir avec l’austérité budgétaire à l’hôpital, créer 120 000 emplois pour maintenir des établissements de proximité, comprenant au moins un service d’urgence, une maternité et un service de chirurgie, et créer des centres de santé publics ouverts 24/24h pour la médecine de proximité. La santé n’est pas une marchandise: les actionnaires des cliniques privées doivent être expropriés pour intégrer ces établissements au service public de santé. »

 

Je ne peux qu’être d’accord sur ce sujet nos hôpitaux s’effondrent il faut absolument investir dans la santé.

 

_ « Nous voulons la gratuité intégrale des soins, en ville ou à l’hôpital, le remboursement à 100% par la Sécurité sociale, et donc la suppression des assurances «complémentaires santé», le tiers payant intégral évitant toute avance de frais, la suppression des «franchises et forfaits», du «forfait hospitalier», et l’interdiction de tout dépassement d’honoraires.

 

Voilà ça c’est social et ce ne sont certainement pas les franc-maçons ou les libéraux qui proposeraient cela. La santé en France doit être accessible par tous quelques soit son niveau social et quelque qu’en soit le coup pour l’État point barre. Le marché de la santé tue bien plus qu’il ne soigne.

 

_ « Il existe 2,6 millions de logements vides, soit 40% de plus qu’il y a dix ans, sans parler des bâtiments vides. La plupart sont possédés par des grandes entreprises et investisseurs immobiliers gagnant des millions d’euros grâce à la spéculation immobilière. Il serait simple de régler définitivement la question des sans-abri en les relogeant dans des habitations dignes de ce nom: il suffirait d’appliquer la loi et de réquisitionner tous ces bâtiments vides existant uniquement pour se faire du fric! »

 

_ « Le blocage des loyers, pour aller vers des loyers ne devant pas dépasser 20% du revenu. »

 

Ces propositions aussi sont intéressantes mais encore une fois difficile à obtenir même avec une majorité parlementaire, il y a beaucoup d’intérêt en jeu.

 

_ « Nous proposons un plan pour aboutir à 100% d’énergies renouvelables en 2050, qui combine arrêt du nucléaire, arrêt de la construction de l’EPR à Flamanville, fermeture immédiate de tous les réacteurs de plus de trente ans, abandon des projets d’enfouissement des déchets radioactifs de haute activité et sortie des énergies fossiles. »

 

Allez un peu d’écologie ne fait jamais de mal mais en revanche sur cette action je n’ai rien vu qui nous amène croire que c’est possible et clairement il ne semble pas être capable de proposer un projet cohérant dès le début du quinquennat en matière de renouvellement énergétique.

 

_ « Le service de l’eau doit devenir un service public, et les premiers mètres cubes d’eau indispensables doivent être gratuits. »

 

Ceci en ce qui me concerne est une évidence car l’eau comme la santé doit être un droit fondamental.

 

_ « Nous revendiquons une véritable législation anti-concentration qui interdise aux grands groupes capitalistes d’avoir une mainmise sur l’information. »

 

_ « Le CSA doit être remplacé par un véritable organisme de supervision des médias (pas seulement audiovisuels), associant la représentation politique, les salariés des médias et leurs usagers, en charge notamment de la répartition des aides publiques à la presse, qui sont aujourd’hui prioritairement distribuées aux plus grands groupes. Un véritable service public de l’information et de la Culture doit être mis en place, avec des moyens à la hauteur des enjeux, afin de développer des médias publics pouvant résister à la concurrence des médias privés, et d’appuyer les médias associatifs et les médias à but non lucratif. »

 

Je suis entièrement d’accord dans le principe même si j’aimerais voir qu’elle serait l’espace dédié aux contestataires dans ce nouvel espace public. Je pense qu’il faut aider les médias citoyens à se développer plutôt que de donner à l’État de nouveaux outils de propagande.

 

_ « La loi Hadopi doit être abrogée immédiatement (et non en 2022 comme cela est prévu actuellement) et les droits d’auteur doivent être refondus, pour garantir des conditions de vie décentes à tous les artistes. »

 

C’est assez contradictoire mais bon ! Ce qui concerne les entreprises ont nous dit :

 

_ « Nous refusons de payer leur crise. Elle est due à l’absurdité d’un système où le profit commande la production et l’investissement. Les classes populaires n’en sont pas responsables mais en subissent les conséquences. Il est donc urgent de retirer aux capitalistes leur pouvoir de nuisance, d’avancer vers une planification démocratique de l’économie. Pour cela le NPA propose la réquisition, sans indemnité ni rachat, pour l’appropriation sociale des secteurs clés de l’économie sous le contrôle des travailleurs et de la population. Les banques seront fusionnées pour constituer un monopole public du crédit, mettant ainsi un coup d’arrêt à la spéculation et nous permettant d’orienter les richesses et l’investissement vers les projets socialement utiles. »

 

Alors ça sur le papier rien à dire mais dans la réalité c’est oublier la dimension internationale du problème et Poutou ne donne aucune stratégie qui permettrait d’autoriser de telle mesure sans créer en France un véritable désert industriel.

 

_ « Il faut s’en prendre aux capitalistes de l’agrochimie en interdisant les intrants chimiques (engrais, pesticides, herbicides, fongicides...), de la distribution en construisant des circuits courts, et favoriser l’appropriation sociale de la transformation et de la distribution, la reconstitution d’un tissu économique de proximité, avec des ateliers de fabrication et des marchés locaux. Il est possible de mettre en œuvre la reconversion de l’agriculture en tout biologique sur 10 ans avec des emplois nombreux et correctement rémunérés, pour un autre mode de gestion du foncier, coopératif, traitant la terre comme un bien commun associant droit d’usage et devoir de prendre soin. »

 

Bon là nous sommes dans le communisme pur et dur pour ma part je pense que l’agriculture ce doit être des travailleurs indépendants chapeautés par des coopératives qui vivent simplement du fruit de leur travail. Il faut donc encadrer les prix d’achats par la grande distribution.

 

_ « Nous sommes pour une égalité complète entre Français et étrangers, mais aussi entre toutes et tous, quelle que soit la confession religieuse... ou l’absence de confession religieuse. Le NPA se bat pour la régularisation de tous les sans-papiers, le droit de vote des étrangers résidant en France à toutes les élections et plus globalement l’abrogation de toutes les lois racistes et islamophobes qui institutionnalisent les inégalités. »

 

_ « Nous voulons les mêmes droits pour toutes et tous, femmes et hommes, homos et hétéros, notamment la procréation médicalement assistée pour toutes, une filiation directe pour les couples de même sexe, la fin des stérilisations forcées, le changement d’état civil sur simple demande, l’arrêt des mutilations des personnes intersexuées. »

 

Là je ne suis plus du tout, bienvenue à gauche toute, dans l’esprit de ceux qui voit le monde comme une république. Non, le président de la République Française s’engage à protéger son peuple, sa culture et son identité il ne cherche pas à transformer ce pays en une plateforme internationale car que les choses soient dites, toutes les cultures ne peuvent pas vivre ensemble c’est un fait. Il faut respecter un espace pour chacun et que chacun respecte notre espace. Si nous voulons cultiver notre mode de vie nous ne pouvons pas nous permettre d’être envahi par une majorité de gens ne partageant pas nos valeurs. Ce n’est pas être islamophobe que de dire que l’islam de certains ne peut pas vivre sous nos lois républicaines. L’ouverture des frontières est un concept dangereux qui peut nous coûter cher. Idem pour les choix liés à la famille, je suis pour le mariage gay mais de là à accepter qu’ils se mettent à féconder à l’aide de mères porteuses faut arrêter. Il y a liberté et grand n’importe quoi, toute civilisation repose sur des valeurs et des traditions communes et en France c’est Pâques et Noël et pas l’Aïd ou Kippour ni même la St Patrick.

 

_ « La confiscation des libertés démocratiques, la marche vers un État policier et l’absence de contrôle populaire sur les grands choix politiques sont évidemment le corollaire des politiques sécuritaires et de la volonté d’étouffer toute contestation sociale. »

 

C’est vrai.

 

_ « Levée immédiate de l’état d’urgence. Dissolution des Brigades anti criminalité (BAC). Interdiction de tous les armements offensifs (Flash-Ball, Taser, grenades de désencerclement), le désarmement de la police française (plusieurs pays comme les pays scandinaves ou les Pays-Bas ont depuis plusieurs années banni l’usage des armes à feu par la police). L’amnistie pour tous les manifestants inculpés. »

 

Ici je me dois d’intervenir et d’être ferme. Ça ne va pas la tête ? C’est la proposition la plus débile de tous le temps ! Une nation ne peut en aucun cas s’organiser pour protéger ses concitoyens sans l’appui de forces de l’ordre suffisamment équipées pour répondre aux menaces. Comment il compte faire à Marseille avec une police sans flingues ? Là je ne suis pas content, il faut réfléchir quand même et bien sûr que j’aime la liberté mais le banditisme est un fait et un fléau qu’il faut se donner les moyens de combattre. Ce n’est pas parce que l’État utilise les forces de l’ordre à mauvais escient que cela enlève toute légitimée à l’existence d’une vraie police. Le droit et le pilier central de toute civilisation, je ne parle même plus d’idéologie bisounours là mais de dangerosité politique à l’état pur.

 

_ « Contre la misère et la précarité des jeunes: un présalaire d’autonomie financé par les cotisations patronales; l’interdiction des contrats précaires et des stages obligatoires non rémunérés; pour les jeunes en apprentissage, pas de salaire en dessous du SMIC et des vacances comme les jeunes scolarisés; de véritables services publics de la santé dans les universités avec accès gratuit à la contraception et l’IVG. Contre la répression et l’embrigadement de la jeunesse: stop aux contrôles au faciès et à l’impunité policière; légalisation du cannabis; rejet de tout projet de service militaire ou civique; abrogation des lois antivoile au lycée. »

 

_ « Nous voulons la liberté de circulation et d’installation, une citoyenneté de résidence, c’est-à-dire l’égalité des droits complète dès que quelqu’un arrive sur le territoire. »

 

Bon ben les gars c’est Woodstock ! Je crois que c’est le problème en fait et même si je suis d’accord avec la légalisation du cannabis par exemple, il est clair que les communistes rêvent leur monde.

 

_ « Nous défendons une politique de solidarité internationale. Cela signifie une rupture avec l’ingérence de la France aux quatre coins du monde, souvent en défense de dictatures, pour préserver sa place parmi les pays occidentaux qui organisent l’ordre mondial et pour défendre les intérêts des grands groupes capitalistes, comme Bouygues, Total, Bolloré, Areva, etc. Nous n’avons aucun intérêt dans cette politique qui opprime et frappe les peuples dont nous devons au contraire être solidaires. Nous nous côtoyons dans les mêmes entreprises, que nous soyons parisiens ou bretons d’origine, algériens, maliens ou polonais. Nous sommes exploités par les mêmes trusts, que l’on soit en Roumanie, en Turquie ou au Maroc. Nous n’avons pas d’intérêts communs avec nos patrons, qu’ils soient français ou qu’ils dirigent le trust Ford, et refusons toute politique menée au nom des soi-disant «intérêts de la France» qui ne sont, en réalité, que les intérêts des capitalistes français. »

 

Entièrement d’accord à un détail près : la France n’intervient pas en faveur des dictatures, elle aide au renversement de régimes totalement légitimes sur leurs terres et c’est valable pour Bachar al Assad et laisse prospérer les futurs dictateurs ce n’est pas pareil ! Et il serait temps qu’à gauche l’on se rende compte que l’Union Européenne est une dictature qui étrangle son peuple et que le monde est fait de démocrates certes mais aussi de monarchistes, , d’Anglicans, de Bouddhistes, d’indigènes et tous n’adhèrent pas aux idées des lumières et c’est leurs droits.

 

_ « Les institutions qui gouvernent cette Europe sont encore plus antidémocratiques que celles qui gouvernent la France ou l’Allemagne. Tous les traités européens ont été écrits pour défendre les droits des capitalistes européens et remettre en cause les droits sociaux. »

 

_ « Ce sont bien les gouvernements des divers pays européens qui gouvernent l’Union européenne, et les patrons des grands trusts européens qui y font la loi. Plus précisément, ce sont les patrons et les banques des pays les plus riches, en premier lieu de France et d’Allemagne, qui imposent leurs volontés aux pays les plus faibles. Ils imposent, par exemple, une politique d’austérité draconienne aux travailleurs grecs. Et c’est cette même austérité (baisse des salaires et des retraites, coupes dans les dépenses sociales…) qu’ils tentent d’imposer en France. »

 

Et bien puisque tu le sais pourquoi tu ne proposes pas le Frexit ? J’oubliais c’est refuser l’autre et c’est facho. Pauvre de nous.

 

_ « La liberté de circulation et d’installation, la citoyenneté de résidence, des droits égaux pour tous les salariés quelle que soit leur nationalité.»

 

Proposition catastrophique par essence. La France peut accueillir mais pas n’importe comment et il faut vraiment être déconnecté de l’économie réelle pour dire des âneries pareilles.

 

_ « Nous exigeons l’arrêt des bombardements au Moyen-Orient qui, comme les quinze dernières années l’ont démontré, ne génèrent que plus de misère et de chaos. Nous sommes solidaires de tous ceux et toutes celles qui, depuis 2011, luttent dans les pays arabes pour en finir avec les dictatures et les répressions. Comme nous sommes solidaires du peuple kurde et de ses mouvements qui luttent pour son autodétermination et combattent fermement Daech en Irak et en Syrie, alors que la France et ses alliés occidentaux laissent Erdogan les massacrer en Turquie. Nous sommes bien sûr solidaires du peuple palestinien, qui se bat pour survivre contre l’État raciste et colonial qu’est Israël. Nous revendiquons la fin des exportations d’armes françaises, ainsi que le retrait immédiat de toutes les troupes françaises intervenant à l’étranger. Nous exigeons la fin de la Françafrique, ce système colonial par laquelle la France, par son soutien aux dictatures, par sa présence militaire, par le maintien du Franc CFA contribue à entretenir l’oppression, la misère et l’exploitation en Afrique, au nom des «intérêts de la France» et des multinationales françaises. »

 

Entièrement d’accord mais toujours plus facile à dire qu’à faire d’autant qu’il n’évoque pas l’O.T.A.N. ni comment il compte pallier au manque à gagner même si je suis pour l’arrêt des ventes d’armes et de l’escroquerie françafricaine, je sais aussi que cela doit être bien étudié en amont ce qui n’est pas le cas dans ce programme.

 

_ « Ce n’est pas avec de nouvelles frontières ou un «protectionnisme solidaire» que nous améliorerons notre sort. C’est en créant un monde sans frontières et débarrassé de la propriété privée des moyens de production, et où la production sera enfin organisée en fonction des besoins de toute l’humanité. »

 

Ressortons le marteau et la faucille mais non de Dieu qui sont ces gens qui veulent à tout prix s’occuper de l’humanité ? C’est de la France dont on est censé parler là. C’est incroyable et complètement idiot. Déjà qu’à 26 en Europe on ne s’en sort pas comment on va mettre 197 pays au diapason ? Et va expliquer aux Tibétains la démocratie eux qui s’en remette à un monarque de droit divin, va expliquer au Pakistanais que le blasphème doit être autorisé partout, va expliquer aux Américains que le droit à la propriété c’est du passé va.

_ « La première exigence démocratique est de balayer ce système corrupteur et corrompu. Nous défendons des exigences démocratiques élémentaires: suppression de la présidence de la République et de ses pouvoirs exorbitants, suppression du Sénat – assemblée de notables élus par les notables, droit de vote à toutes les élections pour les résidents étrangers, interdiction du cumul des mandats et de plus de deux mandats consécutifs dans la même fonction, indemnité correspondant au salaire moyen d’un ouvrier ou d’un employé (actuellement 2300 euros brut par mois alors qu’un député reçoit au total plus de 13 000 euros brut par mois ; sans même parler des dérives de ce système, comme le rappelle avec force «l’affaire Fillon». Pour mettre en œuvre tout cela, une exigence démocratique élémentaire est de mettre à bas la Constitution de la 5ème République, imposée sans le moindre débat après le coup d’État de Charles de Gaulle en 1958. »

 

J’abandonne ils veulent nous ramener sous la troisième république.

 

_ « Pas de véritable démocratie politique sans démocratie sociale »

 

_ « Les salariés doivent avoir le droit de faire de la politique, de diffuser des tracts ou journaux politiques, de se réunir pour débattre. »

 

_ « Nous devons briser le secret industriel et bancaire derrière lequel se cachent les patrons de nos entreprises pour masquer les mauvais coups qu’ils nous préparent. Ouvrir les comptes des entreprises, rendre publics leurs projets, en finir avec le secret bancaire, c’est à la portée du monde du travail, de celles et ceux, secrétaires, employées de banque..., entre les mains desquels passent tous leurs comptes. »

 

Là d’accord, de la transparence et plus de droits pour le salarié.

 

_ « C’est à nous de décider des choix qui nous concernent, cela passe par des réseaux de soutien mutuel de solidarité capable de renforcer les résistances et de générer des institutions autonomes en situation de contrecarrer les assauts de l’ordre néolibéral. »

 

Ça c’est vrai.

 

_ « Pour imposer un coup d’arrêt à l’offensive antisociale que nous subissons depuis trop longtemps et pour changer de société, la solution n’est pas le bulletin de vote. Ce n’est pas grâce aux élections que le cours de l’histoire a changé et que les travailleurs, les femmes, les jeunes ont conquis des droits. Ce sont les révolutions, les grèves générales, les grands mouvements sociaux qui font avancer les choses. La réduction du temps de travail, la Sécu, les congés payés, le droit à l’avortement… ont été arrachés à la suite de grandes mobilisations comme en 1936, à la Libération ou en mai 1968. »

 

Dommage vraiment dommage d’être candidat à la présidentielle tout en proclamant que ce biais n’est pas un contrepouvoir à prendre en compte. Poutou oublie les morts et les blessés et non je ne suis pas d’accord car il existe des moyens beaucoup plus intelligents et efficaces de lutter que d’aller se casser les dents contre une armée de C.R.S. ; mai 68 n’a rien apporté d’autre qu’une génération d’enfants rois et la déchéance des mœurs qui invitent au désordre.

 

Je vote pour une révolution intelligente mais certainement pas pour Philipe Poutou et le N.P.A.

 

https://poutou2017.org/sites/default/files/2017-03/ProgrammePOUTOU-2017_WEB_0.pdf

Et Benoît Hamon t’en pense quoi toi ?

 

L’ancien frondeur devenu candidat officiel du parti, j’ai presque envie de dire : peu importe les résultats de l’élection présidentielle, rien que le fait d’avoir calotté son « pire ami » Arnaud Montebourg et surtout le représentant de cinq années de mandat catastrophiques Manuel Valls constitue déjà une victoire majeure. Hamon n’a pas le profil type de l’animal politique. C’est un homme simple et de conviction qui malgré son attachement à la franc-maçonnerie reste assez rebelle dans le monde politique et n’adhère pas du tout au concept imaginaire de social-démocratie. J’ai plus de sympathie pour lui que pour beaucoup d’autres mais je ne le vois pas faire un bon président de la République. Hamon a des qualités : il est énergique, convaincu et il semble moins corrompu que beaucoup de ses coencartés du parti des éléphants.

 

A contrario, c’est aussi un doux rêveur animé par la pensée gauchiste dans tout ce qu’elle a de plus stupide. Un citoyen du monde au sens littéral, le genre humaniste bisounours persuadé que sa pensée est au-dessus des autres modes de pensée et que la république est le seul régime salutaire tout en acceptant de participer au développement d’une Union oligarchique qui crache sur notre avis. Hamon est de ceux qui pensent que la pensée libertaire Occidentale doit combattre le totalitarisme sans jamais se rendre compte qu’elle est elle-même totalitaire et d’une intolérance exceptionnelle envers ceux qui ne pensent pas comme eux.

 

Néanmoins je dois bien dire que de loin, il me paraît être, parmi tous les candidats, celui qui semble le plus proche du peuple en termes de personnalité. Malheureusement son idéalisme exacerbé aura raison de son autorité et lui rendra la gouvernance très compliquée. Se battre contre le système sans quitter le système est utopique. Mélenchon veut changer de république, Asselineau veut le Frexit mais Hamon lui pense qu’il peut agir en faisant pression sur les institutions en place. Autant essayer de se défendre contre un Tank avec une pelle-bêche.

 

Son parcours politique n’a rien d’étonnant ni de détonnant. Son ascension il la doit certes à ses liens avec les frères mais aussi il faut le reconnaître à son engagement et sa participation à des mouvements de jeunes où il aura toujours sus se montrer bon capitaine. Plusieurs fois battus lors des élections internes au parti il a bien sûr occupé des postes de parlementaires en France et en Europe mais sans jamais se démarquer jusqu’à ce qu’il prenne la tête du mouvement des frondeurs. Il a été actif aux côtés de Martine Aubry dans la mise en œuvre de la loi sur les 35 heures ce qui le place sur la ligne de ceux qui pensent qu’il vaut mieux partager le grain plutôt que de cultiver suffisamment.

 

Après son passage au gouvernement où ses différences de points de vue et les guerres d’ego avec Manuel Valls l’ont poussé vers la sortie (Élu député de la onzième circonscription des Yvelines en 2012, il est membre du gouvernement du 16 mai 2012 au 25 août 2014, en tant que ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire et à la consommation puis ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche), Benoît a alors entamé sa croisade contre la politique économique de François Hollande mais sans jamais attaquer l’Union Européenne quant à son influence sur celle-ci ce qui dénote tout de même une certaine naïveté.

 

Jetons un œil sur ce qu’il nous propose, rien de tellement révolutionnaire dans les domaines clés mais un vrai intérêt pour la démocratie avec l’idée chère à l’extrême gauche d’une sixième république et une mesure phare : le revenu minimum universel.

 

_ « Je veux changer la Constitution pour que les citoyens aient plus de pouvoirs. J’organiserai une Conférence qui réunira des députés, des sénateurs, des spécialistes et des citoyens. Ensemble, ils réfléchiront pour écrire une nouvelle Constitution. »

 

Ce programme est à gauche de la gauche et cette envie irrépressible de convoquer de nouveaux « États généraux » pour renverser un système jugé trop monarchiste est clairement issue de la philosophie maçonnique dans ce qu’elle a de plus humaniste. À titre personnel je dis que ce vivre ensemble à tout prix et l’abandon de toute relation entre l’héritage historique de la religion et nos mœurs sont des concepts suprématistes qui ne peuvent que nous emmener vers une dérive libertaire qui n’est pas compatible avec l’idée d’un ordre suffisant pour permettre une civilisation stable. Nous avons besoin de parents pour grandir, nous avons besoin d’autorité pour vivre en troupeau en étant organisé à si grande échelle. Personnellement je ne pense pas que renverser la Vème République pour lui substituer une nouvelle à consonance maçonnique soit une bonne idée. Si une constitution doit être écrite c’est au peuple de tenir la plume.

 

_ « Dans les grandes entreprises, les salariés participeront aux prises de décisions à égalité avec la direction. »

 

_ « Je renforcerai la démocratie en entreprise. Il faut remettre les salariés au cœur de la gouvernance d’entreprise en assurant leur participation aux CA d’entreprise. Je renforcerai le dialogue social en permettant aux salariés de représenter la moitié des membres votants des conseils d’administration des grandes entreprises et des entreprises de taille intermédiaire (ETI). »

 

_ « Je ferai de la lutte contre l’évasion fiscale et la fraude une priorité. Les moyens du parquet national financier et des brigades financières spécialisées ainsi que ceux des services fiscaux seront renforcés. Un concours spécifique pour devenir enquêteur financier sera mis en place. Je soutiendrai également la création d’un parquet européen. La justice pourra poursuivre les fraudeurs fiscaux sans autorisation préalable de l’administration fiscale (suppression du verrou de Bercy) »

 

_ « Je mettrai en place une contribution des banques assise sur leurs superprofits »

 

_ « Je souhaite que les banques, que nous avons collectivement aidées à survivre à la crise, participent activement à la sortie de crise : elles s’acquitteront, à hauteur de 5 milliards d’euros, d’une contribution assise sur les superprofits qu’elles réalisent. Nous lutterons activement contre les risques systémiques. »

 

_ « Je proposerai un traité de démocratisation de la zone euro »

 

_ « Je proposerai aux États membres un traité de démocratisation de la gouvernance de la zone euro qui prévoira la mise en place d’une assemblée démocratique représentative, émanation des Parlements nationaux et du parlement européen. Elle sera l’enceinte où seront débattus publiquement les budgets de la zone euro, les politiques d’harmonisation fiscale et sociale. Elle décidera de la mutualisation d’une partie des dettes souveraines afin d’abaisser le coût du crédit. »

 

_ « Je porterai le projet Taxe sur les Transactions Financières auprès de mes partenaires européens. »

 

La démocratie ne peut pas exister simplement en décidant qui seront les décideurs, il faut plus d’implication de la part de la masse votante et surtout dans les entreprises. Ça, il semblerait que Benoît Hamon l’ai compris c’est un bon point mais nous savons aussi qu’il sera difficile de faire plier les entreprises du CAC40 et encore moins les banques qui peuvent agir dans le monde entier là où notre président est limité par ses propres frontières et les traités signés par ses prédécesseurs. Les banques agissent contre nos intérêts et Hamon ou quiconque d’ailleurs ne pourra lutter efficacement tant que nous serons soumis à l’Euro qui nous dépasse. Hamon doit faire un choix entre l’Europe des banques et ses idées. Sans compter que tout cet ensemble est chapeauté par l’Union Européenne à laquelle le candidat P.S. est attaché.

 

_ « Je créerai un impôt sur les robots pour financer de nouveaux emplois. »

 

Enfin un peu d’originalité, compliquée mais bonne idée.

 

_ « Je veux donner envie aux Français de s’intéresser à la politique, qu’ils accompagnent les élus dans leur travail et dans leurs choix. Ils pourront : - participer aux décisions politiques, donner leur avis - écrire des lois avec les élus - faire des propositions pour les dépenses de l’État. »

 

_ « Si 450 000 électeurs ne sont pas d’accord avec une loi qui a été votée, j’organiserai une élection pour demander aux Français si cette loi doit être mise en place ou non. »

 

_ « Avec internet, les citoyens auront plus de pouvoirs : ils pourront donner leur avis pendant la préparation des lois et sur les décisions de l’État. »

 

Encore une fois tout et question d’honnêteté, si Hamon est élu et refusant de me fier aux sondages je considère que c’est possible, et qu’il tient ses promesses (ça fait beaucoup de si), alors je ne peux qu’approuver ces mesures.

 

_ « Je soutiendrai la création de médias indépendants, financés par les citoyens et par l’État et non par des entreprises. Les journalistes seront libres dans l’écriture de leurs articles. »

 

Le seul moyen pour un média d’être indépendant ce serait d’appartenir à un collectif de citoyens, l’État mettra toujours des barrières et un patron travaillera pour ses intérêts mais reconnaissons au candidat Hamon de mettre le doigt sur le problème de l’indépendance de la presse. Pas si mauvais le rugbyman.

 

_ « Je veux réduire les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes qui font le même travail. Les entreprises seront contrôlées. »

 

_ « En 5 ans, je créerai 250 000 nouvelles places d’accueil pour les petits enfants (crèches). »

 

_ « J’écrirai dans la loi, que l’eau, l’air, la terre, appartiennent aux citoyens, pas aux entreprises. »

 

_ « Je veux qu’en 2025, la moitié de l’électricité soit produite par le soleil, le vent. L’objectif est de ne plus utiliser l’énergie nucléaire en 2050. »

 

_ « J’interdirai les perturbateurs endocriniens. Ce sont des produits chimiques présents partout. Ils modifient le fonctionnement du corps et sont responsables de maladies graves. »

 

_ « Je développerai l’économie sociale et solidaire avec la création de 500 000 emplois. »

 

_ « Dans les cantines, les restaurants d’entreprises, plus de la moitié des repas seront cuisinées avec des produits bio. »

 

Et l’autre moitié on la cuisine avec de la merde ? Hamon reste un politicien et tous ces exemples de mesurettes ne sont que de vieilles rengaines qui n’engagent réellement à rien mais qui font rêver.

 

_ « Je changerai la loi travail pour protéger les droits des travailleurs. »

 

_ « Je donnerai les mêmes droits aux travailleurs indépendants (médecins, avocats) et aux salariés. »

_ « Je ferai voter une loi de séparation bancaire. Je poursuivrai les efforts entrepris pour séparer effectivement les activités de dépôt et de spéculation des banques françaises. »

 

_ « Nous organiserons la promotion de ce type d’établissements au moyen notamment d’une réglementation adaptée à ces établissements qui ne sont pas systémiques et qui ont une contribution sociale et/ou environnementale forte. Nous souhaitons promouvoir une finance plus inclusive et un système bancaire plus diversifié. »

 

Toujours le même problème : pour cela il faut d’abord renégocier avec Bruxelles puisque Hamon a peur de quitter l’Union ce qui va accoucher d’une bataille politique plus qu’incertaine. Sans sortir de l’Union il sera soumis aux traitées et les grands pontes de la commission entendent protéger leur jouet.

 

_ « Je reconnaîtrais le burn out (grande fatigue liée au travail) comme une maladie professionnelle. »

 

Je préférerais qu’il trouve des solutions pour que cela ne se produise pas.

 

_ « J’obligerai tout candidat à une élection à publier la liste de ses grands donateurs (dons supérieurs à 2500 euros), y compris dans le cadre de primaires. Les citoyens ont le droit de voter en connaissance de cause en connaissant les intérêts privés et lobbies qui financent les campagnes électorales. »

 

Bravo ! Mais au fait, qui finance ta campagne à toi ?

 

_ « Je sacraliserai le droit de la victime dans le Code de procédure pénale. »

 

_ « J’inscrirais dans le Code de procédure pénale un droit de la victime définissant l’ensemble des droits reconnus à celle-ci lors de son procès. Le recouvrement des indemnités qui leur sont accordées doit être favorisé par la mise en place d’un fonds dédié. »

 

_ « Nous étendrons l'action de groupe à de nouveaux domaines et les délais d’instruction et d’exécution seront réduits. »

 

En matière de justice nous avons besoin d’une vraie révolution mais Hamon n’a rien de plus que quelques petites modifications à apporter. Il n’est pas à la hauteur sur le sujet.
 

_ « Je rétablirai une véritable police de proximité pour renouer la confiance avec la population. La police doit remplir une fonction sociale de premier plan. Elle doit connaitre réellement la population qu’elle protège pour rétablir la confiance mutuelle et de mettre fin au cercle vicieux : distance, méfiance, discriminations et violence. Je ferai en sorte que soient privilégiées les patrouilles pédestres ou portées avec un objectif de prise de contact des habitants au quotidien. »

 

C’est un sujet à la mode nous le retrouvons dans beaucoup de programmes. Je suis d’accord avec ce sujet même si les oppositions seront féroces puisque l’idée que nous pourrions « copiner » avec la police effraie les grands de ce monde. Personnellement je ne pense pas qu’une simple évolution des polices municipales soit suffisante il va falloir embaucher.


_ « Je légaliserai le cannabis et encadrerai sa distribution »

 

Hamon président, Hamon prési…Pardon.

 

_ « Je lancerai pour l’hôpital un plan d’amélioration des conditions de travail et de recrutement, la rénovation des bâtiments vétustes, pour qu’ils soient plus fonctionnels et plus accueillants. »

 

Même problème qu’en matière de justice, plus rien ne va dans les hôpitaux, il leur faut absolument des moyens se pour rénover et restructurer. Hamon ne prend pas tant que ça la mesure de ces problèmes qui nous impactent tous.

 

_ « J'augmenterai le minimum vieillesse de 10 % »

 

_ « Je doterai les outre-mers d’un fonds pour l’égalité réelle de 2,5 milliards d’euros sur 5 ans, principalement affecté à la construction d’infrastructures structurantes et en fonction des priorités définies par les plans de convergences de chaque territoire. »


_ « Pour une allocation universelle pour les familles, dès le premier enfant. »

 

_ « J'encadrerai les loyers dans les métropoles et créerai une garantie universelle des loyers

Parce que chacun doit pouvoir se loger, je renforcerai l’encadrement des loyers dans les métropoles. Je créerai une garantie universelle des loyers, pour sécuriser les locataires comme les propriétaires. »

 

_ « Nous mettrons en œuvre une allocation d’un montant de 60 euros dès le premier enfant et soumettrons à la concertation des partenaires sociaux l’opportunité d’une modulation en fonction des revenus de la famille. »

 

Tiens manant, festoie ! Là nous sommes clairement dans la démagogie. Hamon nous ressort les vieilles pancartes P.S. et les adapte au goût du jour. Nous sommes en droit de nous inquiéter pour notre sécurité sociale et la gauche esquive le sujet.

 

_ « Pour développer la coopération militaire et diplomatique, je ferai en sorte que notre action militaire et nos sanctions soient largement appuyées par les partenaires européens et régionaux concernés. Au-delà des interventions, notre diplomatie déploiera une action politique et civile déterminée et efficace. »

 

Et allez, encore un qui veut mettre de l’ordre dans les affaires des autres.

 

_ « Je ferai scrupuleusement respecter la loi de 1905 sur la laïcité. Je ferai appliquer les sanctions avec fermeté. Un numéro vert sera mis en place 24h/24h et 7j/7j pour que les individus puissent trouver une protection de l’État. »

 

Ah, on n’oublie pas les copains ! La laïcité qui rend toutes religions hérétiques envers la république et l’axe majeur de l’ingérence politique des frères en France.

 

_ « Je garantirai un droit à mourir dans la dignité. Tout comme nous devons reconnaître un droit à vivre et à une fin de vie dans la dignité, par un meilleur accès aux soins palliatif, j’appelle de mes vœux une évolution de notre droit pour une aide médicale active à mourir. Ce droit à mourir dans la dignité concernera toutes les personnes atteintes d’une maladie incurable, au moment où elles le souhaitent, et non plus seulement lorsque leur pronostic vital est engagé à court terme. »

 

J’apprécie qu’il en parle même s’il ne défend que peu l’idée dans les médias.

 

_ « Je renforcerai l'accompagnement des militaires. »

 

_ « Pour nos militaires qui interviennent dans les opérations extérieures je renforcerai le sas de décompression qui accompagne sur le plan psychologique nos militaires au moment du retour au pays. Ces mesures iront de pair avec une meilleure gestion des mutations et des carrières des militaires, notamment pour faciliter leur reconversion vers la vie civile. »

 

Lorsque l’on parle de défense il est courant de parler de budget mais tous les élus esquivent soigneusement le problème du traitement et des paiements de nos soldats. Le système de gestion est complètement pourri et les retards de soldes se multiplient. C’est bien d’en parler mais il ne nous dit pas concrètement comment agir.
 

_ « Je mettrai en œuvre un statut de l’artiste pour ceux qui n’ont pas accès à l’intermittence, je défendrai le droit d’auteur et je m’engagerai pour de nouvelles formes de financement de la création des acteurs mondiaux du numérique. Je veux que les artistes prennent toute leur place dans la société et puissent vivre de leur travail »

 

L’art est un pan essentiel de notre civilisation. Si l’on excepte une certaine élite, la plupart des artistes de ce pays vivent en dessous du seuil de pauvreté. C’est la première fois qu’un candidat à la présidence se prononce autrement qu’en soulevant le problème de l’intermittence.

 

_ « Dès 2018, j’ouvrirai le droit à un revenu universel d’existence à tous les actifs occupés ou non occupés (étudiant, salariés, travailleurs indépendants…) âgés de plus de 18 ans. D’un montant de 600€ par mois, il sera distribué automatiquement (sans démarche administrative) et visible sur la fiche de paie ou un bulletin de revenu universel d’existence pour ceux qui ne travaillent pas. »

 

Dans la réalité l’idée n’est pas seulement de relever le pouvoir d’achat mais de compenser les pertes d’acquis en matière de sécurité sociale. Je pense qu’Hamon ne sait pas comment empêcher la privatisation de la protection de la santé et pour cause il est bien placé pour savoir qui dirige les mutuelles en France puisque c’est une branche maçonnique. Si l’idée est d’accorder un revenu « plancher » qu’il convient de compléter par une activité, cette réforme infinançable dans un contexte d’austérité est une excellente idée vraiment populaire. Si en revanche il s’agit de substituer les remboursements et différents acquis sociaux par une allocation unique c’est ignorer que nous n’avons pas tous les mêmes besoins.

 

_ « Je mettrai en œuvre le 49.3 citoyen, qui mettra fin à la démocratie intermittente. Il permettra à 1% du corps électoral : d’imposer au Parlement d’examiner une proposition de loi proposée par les citoyens (droit d’initiative citoyenne), de suspendre l’application d’une loi adoptée par le Parlement, jusqu’à un an après sa promulgation, pour que celle-ci soit soumise à référendum (référendum d’initiative citoyenne). »

 

Nous finissons ce programme par une belle promesse.

 

Un programme de gauchiste plus que de gauche mais avec de vraies convictions. Comme pour Mélenchon ce programme aurait pu être intéressant une fois débarrassé des propositions populistes et du contexte Européen.

 

Je pourrais voter Hamon au deuxième tour pour faire barrage au triptyque Macron-Fillion-Le Pen.

 

https://www.benoithamon2017.fr/le-projet/#territoires *

 

* Son programme est blindé de faute ! Il m’arrive aussi d’en laisser passer mais pour un programme présidentiel ça la fout mal quand même

Et Jean-Luc Mélenchon t’en pense quoi toi ?

 

Par quel tour de magie peut-on être à la fois leader communiste et franc-maçon ? Comment peut-on être porteur de la flamme prolétarienne tout en étant d’appartenance à l’une des confréries les plus élitistes et les moins démocratiques du monde ? Ce type en plus d’être arrogant et méprisant représentante l’idéologie droit-de-l’hommiste de la franc-maçonnerie qui voit son pouvoir lui échapper de plus en plus au profit d’associations plus modernes et très puissantes comme le groupe Bidelberg mais qui reste très présente malgré tout dans l’ombre des instances dirigeantes.

 

Mélenchon n’est pas un défenseur de l’ultragauche, il a fait l’essentiel de sa carrière au P.S. et a même été ministre délégué à l’enseignement professionnel sous le gouvernement de Lionel Jospin. Il fut également souvent derrière Laurent Fabius, celui-là même qui nous a dit : Al Nostra fait du bon boulot. Sa carrière en elle-même ne présente pas vraiment grand intérêt avant que celui-ci ne fonde son propre mouvement et se retrouve miraculeusement soutenue par les médias avec le plébiscite de grands noms du journalisme de gauche comme Anne St Clair ; il est présenté comme la nouvelle quatrième force du pays mais pour un résultat finalement mitigé, obtenant effectivement la quatrième place à l’élection présidentielle mais avec un score en deçà de ses espérances et des prévisions avec 11.1% des voix.

 

Suite à cela il essuiera une cuisante défaite aux législatives voulant barrer la route à Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, il se verra infliger une sévère correction et ne se qualifiera même pas pour le deuxième tour, Marine Le Pen obtenant 42.26 %, Philippe Kemel 23.72 % et lui-même 21.46 %. Mais la descente aux enfers de François Hollande accompagné par la déchéance de Manuel Valls et l’éclosion de Macron le replace dans la course à la présidentielle soutenue par une majorité de gauche populaire qui n’a toujours pas compris que 1968 était un moment et que les rêves de l’international ne collent plus à l’air du temps.

 

Parce que pour être honnête face à une Le Pen, un Macron ou un Fillon il est clair que je choisirais Mélenchon sans hésiter malgré mon aversion pour la personnalité de celui-ci.

 

Et pour cause, malgré son caractère utopique nous annonçant une VIème République qui viendrait nous sauver des griffes de la grande finance, le programme de Mélenchon est excellent...Enfin sur le papier.

 

Penchons-nous sur son programme :

 

_ « La monarchie présidentielle est à bout de souffle. Il faut l’abolir. Nous voulons en finir avec la Ve République. L’oligarchie et la caste au pouvoir ne représentent pas le peuple. Pour cela, nous proposons aux Français d’écrire une nouvelle Constitution, celle de la VIème République. Le peuple souverain doit redéfinir nos règles démocratiques et définir de nouveaux droits sociaux, écologiques et émancipateurs. Convocation d’une Assemblée constituante par référendum (article 11 de la Constitution actuelle). Référendum final d’approbation par le peuple Français, transparence des travaux pendant toute la durée d’écriture de la nouvelle Constitution. Permettre à tous les citoyens d’y participer (congés professionnels, rémunération pendant les travaux). Désignation à la proportionnelle nationale, incluant des personnes tirées au sort, processus constituant une assemblée populaire. Une fois adoptée, la Constitution de la VIème République ouvrira une nouvelle ère: le président élu, Jean-Luc Mélenchon, démissionnera pour permettre que les nouvelles règles de la vie démocratique et les nouveaux droits acquis s’appliquent immédiatement. »

 

Ça commence mal ! Déjà il commence par inclure un tirage au sort pour établir son assemblée populaire. Hasard et démocratie ne font pas bon ménage. Mais surtout, tonton Jean-Luc nous explique qu’une fois élu il met en place la VIème République et il démissionne !

 

_Quelqu’un peut me dire à quoi sert le restant du programme ?

 

Bref, jetons un œil histoire de voir avec quoi Jean-Luc nous fait rêver :

 

_ « Interdire les licenciements boursiers. Instauration d’un vote de défiance des salariés à l’encontre des dirigeants d’entreprises ou des projets stratégiques avec obligation d’examiner les contre-propositions présentées par les syndicats. Assurer la continuité des droits personnels hors du contrat de travail (droit à la formation, ancienneté, etc.). Interdire le versement de dividendes des entreprises qui licencient en cas de difficultés économiques. Accorder un droit de veto suspensif aux comités d’entreprise sur les plans de licenciements. »

 

Je veux bien essayer d’y croire mais comment compte-t-il s’y prendre pour imposer cela aux multinationales étrangères ? De plus Jean-Luc Mélenchon souffre du même paradoxe politique que Marine Le Pen, à savoir qu’il est attaché à l’Europe et que pour pouvoir mener économiquement à bien ses projets, il va devoir se dépatouiller avec Bruxelles, bon courage.

 

_ « Mettre fin au tout carcéral par des peines alternatives. Garantir la protection judiciaire de la jeunesse en privilégiant la prévention et en pratiquant des sanctions éducatives. Supprimer la Cour de Justice pour soumettre les ministres à la justice ordinaire. Garantir l’indépendance de la justice. »

 

Il sera difficile de remuer ce vieux mastodonte qu’est la justice Française mais l’intention est excellente.

 

_ « Désencombrer l’action policière par la légalisation du cannabis et le contrôle de la production et de la vente par l’État. »

 

Jean-Luc président, Jean-Luc prési…Pardon.

 

_ « Sortir des guerres déstabilisantes et des alliances hypocrites. Réhabiliter la police de proximité en refondant les polices municipales et en démantelant les BAC. Donner la priorité au démantèlement des trafics (drogue, armes, êtres humains, corruption, terrorisme). Sortir de l’état d’urgence : la logique d’exception ne protège pas mieux que l’état de droit. Combattre la logique communautaire qui cherche à nous diviser. Lutter contre l’embrigadement en prison. »

 

Ces arguments sont bons, encore une fois plus facile à dire qu’à faire mais l’idée va dans le bon sens.

 

_ « Au lieu de combattre la finance, Hollande et Valls l’ont aidée à saccager l’économie réelle. Les revenus des actionnaires en France sont les plus élevés d’Europe. Il faut protéger l’économie réelle de la finance. Arrêter la spéculation et contrôler la finance dans l’intérêt général. »

 

Que dire de cela tant il s’agit d’une évidence mais concrètement comment compte-t-il faire ? Combattre la finance c’est s’attaquer à tout un réseau qui se tisse en Occident depuis au moins Louis XV et qui compte sur sa ligne de défense de dizaines de grandes fortunes qui ont infesté l’économie mondiale et les assemblées de la totalité des alliés de l’O.T.A.N. ; s’il y parvient tant mieux mais nous savons qu’il ne s’agit pas là de disputer une partie de scrabble contre une classe de maternelle. Ce ne peut être qu’un combat périlleux et éminemment compliqué qui tient plus de l’idéal que du projet.

 

_ « Séparation des banques d’affaires qui spéculent et des banques de détail qui aident aux investissements dans l’économie réelle. Taxer réellement les transactions financières. Diminution des frais bancaires. Poursuivre les délinquants financiers. »

 

Toujours le même problème, il faut sortir de l’U.E. pour que ce soit possible.

 

_ « 10 % de chômage ! 6 millions de travailleurs sans emploi. La peur du chômage est une muselière efficace pour empêcher les travailleurs de revendiquer leurs droits et des hausses de salaire. Ce n’est pas la «guerre aux chômeurs» qu’il faut mener, c’est relancer l’activité et créer des emplois. Le protectionnisme solidaire est au service de l’intérêt général contre les multinationales et la mondialisation financière. Le grand déménagement du monde doit cesser ! Une politique créatrice de nouveaux emplois, qui protège les travailleurs en favorisant la production en France. Investir 100 milliards d’euros pour relancer l’activité dans de grands projets d’intérêt national. Créer 3,5 millions d’emplois par la réduction du temps de travail, la transition énergétique, l’agriculture paysanne, l’économie de la mer, la fonction publique et les contrats jeunes. Augmenter le smic net mensuel à 1326 € et revaloriser les salaires des fonctionnaires. »

 

Le commentaire sur l’intérêt du chômage est excellent mais en revanche les propositions qui suivent ne reposent sur rien de concret et même avec notre propre planche à billets les moyens, nous le savons ne seront pas pour autant illimitées puisque pour avoir de la valeur la monnaie doit s’indexer sur une valeur commune pour permettre l’exportation essentielle au développement de tout pays.

 

_« Refus des traités internationaux de libre-échange : TAFTA avec les États-Unis, CETA avec le Canada et TISA de libéralisation des services. Des mesures protectionnistes d’urgence pour sauver les industries stratégiques (acier, photovoltaïque,…). »

 

C’est encore une fois l’Union Européenne qui bloque mais j’approuve complètement ces refus.

 

_« Avec les gouvernements de Fillon/Sarkozy et de Hollande/Valls, l’âge de la retraite est passé à 66 ans avec 43 ans de cotisation pour une retraite à taux plein ! Après des années de travail, les « seniors » se retrouvent au chômage en attendant une retraite décotée et minimale. C’est insensé ! Une politique de retraite qui garantisse le droit au départ à 60 ans et l’augmentation des petites pensions. DROIT À UNE RETRAITE DIGNE. Retraite à 60 ans à taux plein avec une durée de cotisation pour une retraite complète à 40 ans. Rendre durable le régime de solidarité entre les générations en refusant les politiques Européennes favorables aux lobbys de la retraite par capitalisation. Mettre en place une taxe de solidarité sur les revenus financiers des entreprises. Pensions de retraite au niveau du smic pour une carrière complète et le minimum vieillesse à 1000 € (200 € de plus). Élargir l’assiette des cotisations au régime de retraite en permettant aux indépendants, artisans, commerçants, gérants de TPE et PME de cotiser au régime général. »

 

Encore une fois je suis d’accord et c’est je pense, une des priorités mais ce n’est toujours pas compatible avec le projet Européen.

 

_ « Interdire les expulsions sans solution de relogement. Plan de rénovation écologique pour isoler 3,5 millions de logements et éradiquer l’insalubrité. Objectif zéro sans-abri : chacun doit se voir proposer un hébergement ou un logement d’urgence. Garantie universelle des loyers pour favoriser l’accès de tous au logement. Aider les initiatives d’habitat participatif et coopératif (projets entre plusieurs locataires et propriétaires). Taxe progressive sur les transactions supérieures à un million d’euros pour les logements privés. Construction d’un million de logements publics aux normes écologiques. »

 

La lutte contre l’extrême misère doit être une priorité et ce quel que soit le président élu mais je n’y crois pas de trop. Toutefois, Mélenchon a le mérite d’en parler.

 

_ « Le partage des richesses se fait aussi par la fiscalité. Notre pays est riche. Mais l’argent est capté par les uns au lieu d’être mis au service de l’intérêt général par l’impôt. Il doit être refondé sur des bases claires et redistributives. Tout le monde paie déjà des impôts injustes comme la TVA ou la CSG. ; Avec la révolution fiscale, chacun contribuera selon ses moyens réels. Cette politique fiscale fera baisser les impôts pour les personnes qui gagnent moins de 4000 euros par mois et réduira les inégalités en redistribuant les richesses. »

 

C’est pareil il faut le chiffrer et s’attendre à une réaction de personnalités influentes et haut placées. L’intention est bonne.

 

« Arrêter les subventions aux énergies fossiles et toute prospection de gaz et pétrole de schiste et de houille. Plan de transition énergétique vers les énergies renouvelables fondé sur la sobriété et l’efficacité : objectif 100 % renouvelable en 2050.»

 

Mélenchon ce n’est pas superman et avec tous les chantiers qu’il entend ouvrir il y a certaines promesses qui paressent plus grossières que les autres. Si l’on nous annonce 2050, c’est que nous n’en verrons jamais la couleur. Les enjeux économiques sont énormes et de toute façon la transition se fera quoi qu’il arrive et se fera lentement. Mélenchon enfonce quand même pas mal de portes ouvertes !

 

_ « Nous garantirons à chacun une vie digne, en assurant l’accès à l’eau potable et à l’énergie. Selon l’ONU, le monde fera face à un manque global d’eau dès 2030. L’eau est un bien commun qui ne peut être accaparé par des intérêts privés. Une politique de gratuité des premiers m3 d’eau et de gestion publique de son accès. Revenir à une régie publique de l’eau en ne renouvelant plus les contrats de gestion des compagnies privées. Interdire les coupures d’eau et de réduction de débit au domicile principal. Pénaliser les mauvais usages et les gaspillages en instaurant une tarification progressive. Soutien international pour l’accès à l’eau dans le monde et à son assainissement. »

 

Je ne peux qu’approuver ses propos.

 

« Refuser les OGM, et bannir les pesticides nuisibles (glyphosate, néonicotinoïdes, etc.) Faciliter l’installation des jeunes agriculteurs pour créer 300 000 emplois agricoles et une renégociation de la PAC. S’orienter vers une alimentation 100 % biologique locale dans la restauration collective. Stopper les projets de fermes usines où les animaux sont maltraités. Privilégier les circuits de proximité, et plafonner les marges de la grande distribution pour garantir des prix rémunérateurs aux producteurs. »

 

Fais-nous rêver Jean-Luc mais c’est soit la souveraineté de l’État soit la P.A.C.

 

_ « L’Union Européenne est en voie de dislocation. Elle n’a pas voulu écouter les refus des peuples depuis le référendum français de 2005. La Commission Européenne, constituée de bureaucrates et dominée par l’Allemagne, veut obliger les pays à rembourser une dette dont la majeure partie est constituée d’intérêts bancaires ! »

 

Ce n’est pas moi qui le dis là !

 

_ « Une politique pour sortir des traités Européens imposant l’austérité budgétaire, le libre- échange et la destruction des services publics. Stopper la libéralisation et la privatisation des services publics demandés par Bruxelles. Négocier une refondation démocratique, sociale et écologique de l’Union Européenne. Soumettre le résultat des négociations au peuple français pour décider souverainement de la participation ou de la sortie de l’Union Européenne. »

 

 

_ « Suspension de la contribution de la France au budget de l’Union Européenne : 22 milliards d’euros par an dont 7 milliards d’euros de contribution nette. Modifier les statuts de la Banque Centrale Européenne pour qu’elle puisse prêter directement aux États. Désobéissance à la règle absurde encadrant les déficits de l’État à 3 %. Fin de la directive sur le détachement de travailleurs en France : les cotisations sociales doivent être les mêmes pour tous. Transformation de l’euro en monnaie commune et non plus unique. Contrôle des capitaux et des marchandises aux frontières nationales. »

 

Le temps que ça se fasse, le mandat de cinq ans sera achevé. Comment mettre 26 nations d’accord sur tous ces sujets ? Mélenchon le démocrate voudrait-il imposer sa loi en Europe ? Il y a comme un parfum de Tsipras dans ce programme.

 

_ « La France est une Nation universaliste. Les quinquennats Sarkozy et Hollande ont enfermé la France dans l’O.T.A.N., à la remorque des folies guerrières des États-Unis. Pour promouvoir la paix et la coopération, retrouver l’indépendance est une nécessité absolue ! Une politique souveraine et altermondialiste qui assure le retour en force de l’ONU face aux déséquilibres et menaces pour la stabilité et la paix. Refuser toute intervention militaire sans mandat de l’ONU, seul organe légitime garantissant la sécurité collective. Sortir de l’Otan et refuser toute alliance militaire permanente. Arrêter l’Europe de la Défense, qui prépare la guerre sous injonction des États-Unis. Construire la paix en Syrie et en Irak par la mise en place d’une coalition universelle sous l’égide de l’ONU. Réviser les alliances hypocrites avec les pétromonarchies du Golfe (Qatar, Arabie Saoudite, ...). Reconnaître l’État palestinien et appuyer la solution à deux États coexistant pacifiquement. En finir avec la Françafrique en respectant la souveraineté des États africains et celle des peuples. Adhérer à la banque de développement des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) et bâtir une nouvelle alliance altermondialiste. »

 

Nous pouvons lui reconnaître le courage d’avouer le problème posé par les États-Unis et notre politique guerrière. C’est assez rare et pour cela Mélenchon mérite un certain respect. En revanche comme d’autres il s’appuie sur une incertitude de taille quant à sa capacité à négocier avec les grandes puissances de l’Est et notamment la Russie tout en appartenant à une Union Européenne qui multiplie les sanctions illégales contre Moscou et mène une guerre d’usure en Ukraine pour le contrôle de la Crimée.

 

_ « Les migrations sont un sujet trop sérieux pour les réduire à des surenchères opportunistes et à des pulsions incontrôlées. La première tâche est de permettre à chacun de vivre chez soi car émigrer est toujours une souffrance pour celui ou celle qui part. Une politique qui respecte les migrants et règle les causes des migrations que sont les guerres, le réchauffement climatique et le libre-échange. Agir pour l’international et agir pour la paix. Appliquer une diplomatie active et indépendante au service de la paix pour éviter aux migrants de devoir fuir leur pays en arrêtant les guerres et en mettant fin aux accords commerciaux inégaux qui détruisent les économies locales. Respecter la dignité humaine des migrants, notamment dans les camps d’accueil. Garantir leur droit fondamental à une vie de famille en arrêtant le placement en centre de rétention d’enfants et en accompagnant les mineurs isolés. »

 

Nous avons un devoir d’humanité minimum qui ne relève pas du gauchisme précaire mais de la simple intelligence sociale dont beaucoup sont dépourvus et de la responsabilité de nos dirigeants dans l’explosion des guerres dans le monde Arabe. J’approuve ces propos.

 

_ « L’éducation n’est pas une marchandise. C’est la base sur laquelle nous construisons notre personne. Il est temps de réparer les dégâts en instruisant mieux et davantage. Une politique d’éducation qui donne du sens à la mission d’instruction. Chacun a le droit d’être éduqué et qualifié. Valorisation du métier d’enseignant à travers leur rémunération, leur mission et les moyens d’exercice. Gratuité réelle des matériels et activités associés: cantine, transport, activités périscolaires, manuels scolaires, fournitures. Recrutement de 60.000 enseignants supplémentaires en 5 ans. Abrogation de la loi Carle qui oblige les municipalités à financer l’enseignement privé. »

 

Si le programme est respecté encore une fois cette partie du programme va dans le bon sens même si cela demande quelques précisions.

 

_ « Le monde numérique est une nouvelle frontière de l’humanité. Les activités liées au virtuel, à l’Internet et à la robotique sont une chance pour la France. Les intérêts privés cherchent à en tirer profit. Si on laisse ce domaine aux multinationales, elles en feront un espace de soumission aux logiques financières et de restriction des libertés. Nous devons affirmer le caractère d’intérêt général de la révolution numérique. Une politique qui place la révolution numérique et la technologie au service du progrès humain. Supprimer Hadopi, loi inefficace et coûteuse contre le piratage. Reconquérir la maîtrise publique des technologies liées au numérique et aux télécommunications (câbles sous-marins, lancements de satellites). Garantir la neutralité du net pour assurer un accès sans restriction et sans surveillance. Garantir la couverture Internet en très haut débit dans tout le pays. Interdire le fichage généralisé et supprimer le fichier des «gens honnêtes» (Fichier TES). Protéger les données personnelles, y compris celles qui sont hébergées à l’étranger, et lutter contre leur utilisation mercantile. Favoriser les créations françaises dans le domaine des jeux vidéo. »

 

Là en revanche nous sommes dans le fantasme complet. Internet est un réseau mondial et complexe qu’il sera difficile de contrôler.

 

En résumé Mélenchon nous fait de la gauche pure et dure en nous promettant monts et merveilles mais tout cela n’est que du vent dans la bouche d’un Européiste convaincu. Néanmoins je pense que c’est le moins vendu des « grands candidats » et le plus mesuré sur le plan international. Il a du caractère et il est moins influençable qu’un Benoît Hamon mais n’en reste pas moins un politicien ambitieux avec lequel il ne faut pas non plus s’attendre des miracles.

 

Je pourrais voter Mélenchon au deuxième tour pour faire barrage au triptyque Macron-Fillon-Le Pen.

 

https://avenirencommun.fr/app/uploads/2017/04/170404_programmeCourt_final.pdf

Et Jean Lassalle t’en pense quoi toi ?

 

Moi je l’aime bien le Jeannot, je le dis franchement. Je pense qu’il ne parviendra pas à sortir du lot sur cette élection mais il a du mérite et son intégrité intellectuelle en fait l’un des parlementaires les plus exemplaires qui soient ce qui est quand même assez rare de nos jours. Je lui reproche à lui aussi d’être trop naïf vis-à-vis de l’Union Européenne même s’il a conscience de certains travers mais au-delà de cela c’est un homme pondéré aux idées intéressantes et réfléchies qui apporte un peu de fraîcheur à cette élection. Ce n’est pas l’homme d’un parti, c’est un fils de berger qui très tôt s’est engagé pour le bien de ses concitoyens. Il est loin des idées gauchistes et libérales qui polluent le débat politique, il est au service des autres et ce depuis toujours et si comme nous allons le voir je ne suis pas d’accord avec l’ensemble de son programme, celui-ci est clairement plus intelligent et raisonné que ce que j’ai pu lire chez les communistes et les gardiens de la finance.

 

Jean Lassalle est un monsieur au sens noble du terme et il est bien dommage de voir ce genre de type faire son boulot dans l’ombre pendant que des Fillon ou des Macron attirent les projecteurs. Si par bonheur nous pouvions élire un président qui ne soit pas élu des grandes écoles et coopté par le lobby j’aimerais beaucoup voir Jean Lassalle au gouvernement et notamment pour y être en charge de la vie rurale, domaine dans lequel il excelle.

 

Ce n’est pas un faiseur de guerre, ce n’est pas un requin de la finance, ce n’est pas un idéaliste et je rappelle pour mémoire qu’en sa qualité de député il a tenu une grève de la faim contre la fermeture d’une usine dans sa circonscription qui a duré 39 jours et il a eu gain de cause. C’est dire si l’homme est tenace et résolu. Ce n’est pas extrémiste, ses opinions son modéré et il n’hésite pas à dire ce qu’il pense et à se moquer de ses camarades d’assemblés, ni même à dénoncer des vérités, mais aux yeux des médias et donc de la majorité de mes concitoyens : Jean Lassalle est un petit candidat sans intérêt.

 

Jetons un coup d’œil sur ce qu’il nous propose :

 

Un programme intéressant et chiffré mais qui encore une fois n’implique pas le rapport de forces qu’il engendrera avec les instances Européennes et les multinationales. Il tend à revenir à la raison en matière de politique internationale et entend donner toute sa place à la souveraineté nationale sans tomber dans les pièges de la pensée unique. Une vision sage de la société mais difficile à mettre en place dans le contexte économique international actuel et surtout sous la main écrasante de Bruxelles :

 

_ « Faire de la France une force de paix : Retirer les forces françaises impliquées dans des guerres en Orient, au Mali… »

 

_« Sortir du commandement intégré de l'OTAN »

 

_ « Rétablir le service national, garçons ou filles, civil ou militaire. »

 

Ça part bien, il est clair que nous ne pouvons plus continuer dans cette dérive qui nous amène à suivre les Américains partout où ils sèment la guerre pour servir leurs intérêts. De plus il a l’intelligence de proposer un service civique OU militaire ce qui implique qu’il a compris que notre jeunesse est diverse et que tout le monde n’est pas fait pour porter un fusil.

 

_« Recruter en CDI 200 000 personnes pour remettre à niveau les services publics. »

 

_ « Revoir tous les grands contrats de l'État (armement, grands fournisseurs, PPP…300 milliards au total), en partant des rapports de la Cour des Comptes, et les renégocier. »

 

_ « Remettre sur le terrain la moitié des effectifs actuellement affectés aux grandes Administrations centrales. »

 

« Ouvrir la possibilité de nationaliser partiellement les entreprises du CAC40 pour que leur contrôle reste national »

 

Il nous propose ici de renforcer des organes essentiels pour notre bien-être à tous en augmentant les moyens humains dans les services publics notamment pour les hôpitaux et l’éducation, ce qui est évidemment nécessaire mais à négocier avec Bruxelles ce qui va compliquer ses désirs de réformes.

 

_ « Publier tout rendez-vous de lobbyistes et tout cadeau qu'ils feraient à un parlementaire »

 

Je ne suis pas d’accord, les cadeaux c’est de la corruption et cela doit être puni. Il n’y a rien à publier il faut les envoyer devant le juge.

 

_ « Remettre la finance au service de l'économie réelle. Séparer les activités spéculatives d'une part, les banques de l'économie réelle d'autre part, en cloisonnant leurs financements pour protéger les fonds des particuliers et PME. Taxer à un taux uniforme et minime (1/5000) les flux et engagements financiers (taxe Tobin). »

 

Toujours le même problème, difficile de l’espérer tant que nous serons soumis au dictat de Bruxelles.

 

_ « Rendre paritaire, financiers / non financiers, le Conseil de la Banque centrale européenne. Permettre de nouveau aux particuliers et entreprises d'ouvrir des comptes de dépôt auprès du Trésor Public, constituant un prêt sans intérêt ni terme à l'État (200 M€) »

 

Cela est totalement contradictoire, il faut soit recréer une banque de France indépendante, soit se plier à la réglementation Européenne. Euro or not Euro il n’y a aucune alternative.

 

_ « Fiscaliser en France l'activité de société ou banques françaises en paradis fiscaux, même en Europe. »

 

_ « Sanctionner l'incitation à la fraude fiscale plus sévèrement qu'une simple complicité. »

 

_ « Cibler les plus grandes entreprises et les dossiers à risque plutôt que de contrôler des PME au hasard et exiger des banques qu'elles signalent les opérations suspectes d'illégalité. »

 

Ces propositions sont intéressantes car le secret bancaire est une plaie qui favorise les fraudes aussi les banques doivent s’impliquer à stopper les contrevenants au lieu de les aider comme elles le font. Personnellement j’aurais ajouté de graves sanctions à l’encontre des banques délinquantes.

 

_ « Revenir sur les 1 000 milliards de marges faite sur la dette publique 3.18 : Lancer un audit citoyen de la dette publique. L'appuyer par une enquête approfondie sur l'histoire et les conditions de négociation de cette dette. »

 

Et oui tout simplement, pour baisser la dette, commencer par renégocier les taux mais encore une fois faire pression sur nos banques est une chose, sur des banques de calibre mondial c’est plus dur.

 

_ « Reprendre nos marges de décision sur le budget, la directive Habitats et la PAC, tout en restant dans l’Union européenne. Retirer à la Commission européenne la mission de représenter la France dans des traités de protection des investissements internationaux. Interrompre la négociation de tels accords, TAFTA, CETA…Réviser la participation financière de la France au budget européen. Soumettre à référendum toute adhésion à l'Union européenne.»

 

Là j’avoue que j’ai du mal à le suivre, pourquoi dans ce cas ne pas se défaire de l’Union ? Pour ne pas se donner l’image d’un méchant nationaliste ? En tout cas il nous prouve qu’il est conscient de la réalité.

 

_ « Restaurer la liberté pour les communes de s'associer ou non en intercommunalités à taille humaine, outils de facilita.

 

_ « Restaurer les dotations de l'État aux communes et départements, à hauteur du financement perdu en 2017 soit 1 milliard d'euros. »

 

_ « Conserver les départements »

 

La politique de proximité est essentielle à la cohésion sociale et j’approuve ces propositions qui vont dans le bon sens.

 

_ « Investir pour notre santé. Supprimer le numerus clausus à l'entrée des études médicales.

 

_ « Arrêter la logique de regroupement des établissements de santé, qui laisse sans maternité des pans entiers de notre territoire. Recruter 80000 aides-soignantes et infirmières supplémentaires. »

 

_ « Confier aux facultés de médecine (non plus aux laboratoires) la formation continue des médecins. »

 

_ « Évaluer l'efficacité des “médecines alternatives et complémentaires”, leurs bénéfices en termes de prévention. Définir une politique d'ensemble sur les handicaps, intégrant les handicaps non visibles. Prévoir la prise en compte, dès avant un diagnostic précis de maladie ou handicap, des difficultés majeures identifiées. »

 

Jean Lassalle a conscience des problèmes liés à la santé et propose ici des mesures insuffisantes mais qui vont dans le bon sens.

 

_ « Faire de nos territoires des sources d'énergie. »

 

_ « Développer la recherche sur le stockage de l'énergie solaire. Construire des centrales solaires. Autoriser l'autonomie énergétique des particuliers et entreprises.

 

_ « Développer la captation des énergies marines sur l'ensemble de nos espaces maritimes… »

 

Cela ne va pas être facile de négocier vu l’importance du lobby nucléaire et d’E.D.F. dans ce pays mais ce sont bien là pourtant des mesures à prendre d’urgence.

 

_ « Créer une Autoroute de la Mer, de la Manche à l’Atlantique et en Méditerranée, pour décharger nos routes des poids lourds. »

 

Voilà un peu de bon sens.

 

_ « Proclamer les Campagnes de France grande cause nationale. »

Sur ce sujet Lassalle tape dans le mille. Notre pays est très urbanisé certes mais il y a beaucoup plus de territoires ruraux sources d’économie, de qualité de vie, de tourisme et d’innovations qu’aucun gouvernement n’a jamais su exploiter et c’est bien dommage. Nul pays ne peut se sentir à l’abri sans avoir de quoi stocker son grain. »

 

_ « Changer le mode de rémunération des agriculteurs pour rémunérer moins les volumes et plus les personnes, y compris les conjoints d’exploitants. »

 

_ « Restaurer des quotas laitiers en bovins, ovins et caprins pour rendre de la prévisibilité aux éleveurs ; de même si nécessaire dans d'autres productions. »

 

_ « Renouveler les programmes de l'enseignement agricole : bio, terroir… En faire des pôles d'innovation. »

 

_ « Remettre les coopératives agricoles sous la responsabilité directe des exploitants, développer le financement participatif de l'agriculture fermière. »

 

_ « Alléger les normes sur les activités annexes à l'agriculture (location, hébergement, biogaz…) et la charge administrative. »

 

_ « Autoriser les collectivités à prendre des mesures de protection du terroir, comme interdire les cultures OGM. »

 

Toutes ces mesures sont de parfait exemple de ce qu’il faudrait faire mais encore une fois cela implique de cisailler la P.A.C. qui est le joujou de la Commission Européenne alors il va encore falloir négocier tout cela à 26 sous peine d’être sanctionné financièrement.

 

_« Faire revivre nos villes. »

 

_ « Mettre en relation les habitants dans les quartiers par des événements sur le modèle de la Fête de la Musique, comme, au rythme des saisons : Créer une Fête de la Philo et des Savoirs le 21 mars, Créer une Fête des Sports le 21 septembre, Créer une Fête de l'engagement le 21 décembre. »

 

Et risquer que les gens se mettent à communiquer et cesse de se diviser ? Avouez que cela nous change des discours politiciens habituels.

 

_ « Accueillir spécifiquement dans les commissariats les femmes victimes de violences, financer des familles d’accueil pour les femmes victimes de violences. »

 

Voilà une idée de génie. Palier au manque de place dans les structures en impliquant des citoyens dans l’aide sociale aux personnes en grande difficulté. Plutôt que de renvoyer une femme battue dans les griffes de son bourreau comme c’est le cas aujourd’hui pourquoi ne pas l’héberger provisoirement chez des personnes aidées par l’État. J’adhère totalement.

 

_ « Redynamiser le commerce et l'artisanat : encourager la gestion des espaces commerciaux de centres-villes par des coopératives de commerçants et artisans locaux. »

 

Je pense qu’il faudrait un peu des deux.

 

_ « Partager la responsabilité dans l’entreprise, retrouver la joie de travailler. »

 

_ « Élargir la négociation collective dans l'entreprise à l'équilibre vie-travail, au télétravail, aux métiers… et favoriser les accords de participation aux bénéfices. »

 

Toujours difficile avec Gattaz et ses amis d’obtenir un peu d’humanité. Les intentions encore une fois sont bonnes mais il y aura aussi pas mal d’obstacle à briser.

 

_ « Réaliser une enquête ouverte à tous les travailleurs de France sur la qualité de vie au travail, matière à débat dans chaque entreprise. »

 

Il y aurait des surprises !

 

_ « Instaurer la parité salariés-actionnaires dans les comités des rémunérations. »

 

_ « Rendre nominatives les actions : mettre fin aux actions au porteur. L'entreprise saura à qui elle appartient. »

 

_ « Interdire en Europe que l’essentiel des revenus d’un dirigeant soit lié à l’évolution de court terme d'action de sa société. »

 

Évidemment j’apprécie ses propositions mais les multinationales sont les entités les plus puissantes du monde et il va falloir m’expliquer comment lutter alors que notre propre monnaie est entre leurs mains.

 

_ « Accompagner nos enfants dans la découverte du savoir. »

 

_ « Redonner au maître d'école toute l'autorité de la République. »

 

_ « Suivre chaque élève au long de sa scolarité, en équipe autour de l'enseignant, avec la médecine scolaire, les parents. »

 

_ « Enseigner et faire pratiquer les arts à l'école sur le temps périscolaire. »

 

_ « Envoyer, dans les établissements en difficulté, les enseignants les plus chevronnés. »

 

_ « Enseigner en collège à chercher et filtrer l'information. »

 

_ « Former le caractère en enseignant les arts martiaux à l’école. Multiplier les classes spécialisées pour les sportifs ou les artistes.

 

_ « Autoriser aux élèves et étudiants, après un choix d'orientation, de se réorienter l'année suivante sans être pénalisés. »

 

_ « Nommer dans les commissions des programmes scolaires une majorité d'enseignants en charge de classes. »

 

Jean Lassalle prend toute la mesure de l’importance de l’éducation ce qui est un gage de qualité humaine et politique indéniable. Toutes ces mesures vont dans le bon sens.

 

_ « Garantir partout l'ordre public. »

 

_ « Cesser toute incitation à “faire du chiffre” dans les forces de l'ordre. »

 

Il est évident que les forces de l’ordre ne peuvent plus être utilisées pour racketter la population.

 

. _ « Confier les rondes, la présence militaire en ville aux réservistes et appelés. »

 

Là en revanche je ne suis pas d’accord, il faut confier la police de proximité à un vrai service de fonctionnaires formés et équipés pour ce travail.

 

_ « Sanctionner le “trouble à l'ordre public” aussi sur les réseaux sociaux »

 

Pour cela j’aimerais que l’on clarifie le concept de trouble à l’ordre public. Est-ce que le travail que je fais sur mon blog peut troubler l’ordre public ?

 

_ « Compter sur l’engagement des citoyens. »

 

_ « Reconnaître le vote blanc comme un vote pour un candidat. »

 

_ « Obliger le Parlement à se saisir d'une proposition de loi signée par 500000 citoyens (droit de pétition), et de même obliger les assemblées locales à se saisir d'une proposition de décision signée par 10% de leurs citoyens. »

 

_ « Faire place dans le débat législatif aux citoyens qui veulent y participer, aux représentants des territoires. »

 

_ « Pour que l'Assemblée ne soit plus soumise à l'exécutif, voter simultanément à la présidentielle et aux législatives. »

 

_ « Exiger un casier vierge pour toute candidature. »

 

_ « Aligner les régimes sociaux des parlementaires (chômage, retraite) sur le droit commun. »

 

_ « Abolir la Cour de Justice de la République : justice ordinaire pour les Ministres. »

 

_ « Présenter chaque mois au Parlement un bilan de l'action gouvernementale. »

 

Voici autant de proposition qui devrait faire bondir les sénateurs encigarés de leur fauteuil électoral et pourtant il y a bien là de quoi commencer à réformer en douceur nos petites institutions. C’est toujours insuffisant mais moins catégorique que les propositions d’extrême gauche.

 

« Nous allons construire ensemble un nouveau contrat social. »

 

Jean Lassalle ne nous promet pas monts et merveilles comme certains, il ne nous ment pas comme d’autres. C’est un député intègre qui ferait un président intègre et beaucoup plus raisonnable et réfléchit que tous ces hurluberlus aux joues roses et rouges et bleues sombres voir bleues nuit qui vivent dans leurs rêves ou nous conduisent vers le grand marché rêvé des milliardaires. Je sais qu’il fait rire quand il parle et que les gens ne le prennent pas au sérieux pourtant sa pensée n’est pas pollué par la franc-maçonnerie ou les grandes écoles.

 

Dans d’autres circonstances j’aurais pu voter pour Jean Lassalle au premier tour.

 

http://jeanlassalle2017.fr/wp-content/uploads/2017/04/ProgrammeJeanLassalle2017.pdf

Et Nicolas Dupont-Aignan t’en pense quoi toi ?

 

S’il y a quelque chose qui parle en faveur du maire de la ville d’Yerres dans l’Essonne, c’est bien son bilan à la tête de la ville ! Le type a récupéré la ville surendettée et a totalement redressé la situation en renégociant les intérêts et en multipliant les bonnes idées simples comme récupérer les eaux de la piscine pour nettoyer la ville. Il est maire depuis 1995 et n’a jamais été réélu avec moins de 76% des suffrages ! Il est également député de sa circonscription depuis 1997 et même après l’élection d’Hollande il est resté imbattable.

 

C’est un homme de droite mais contrairement au procès qui lui ait fait ce n’est pas un extrémiste loin s’en faut. Il fait partie de ceux qui clament se battre pour une autre Europe. Je partage l’idée d’une France laïque qui ne se laisse pas gangréner par la religion mais en revanche je ne suis pas de ceux qui pensent que notre mode de vie est le meilleur et qu’il faut influencer le monde entier. Pour le reste c’est un homme politique courageux et intègre qui a su claquer la porte de l’U.M.P. et tout ce qui lui était promis pour défendre ses convictions et dénoncer les abus du pouvoir national et international. Il a aussi pour lui une grande expérience et connaissance de la politique et ses idées sont bien plus pragmatiques que celles proposées par les vecteurs de l’idéologie humaniste même si lui-même vante les mérites des lumières.

 

Là où je ne le rejoins pas c’est sur le côté trop autoritaire de ses engagements. La pédagogie est une composante essentielle de la paix sociale et elle ne s’obtient pas par un autoritarisme exacerbé. Nous avons besoin de protection, pas de protectionnisme. Il est dommage de reconnaître les dérives du système tout en continuant de taper sur les carences des personnes en état de faiblesse, ceux qui ont besoin des allocs.

 

Pour le reste je dois bien admettre que son programme plutôt bien rédigé laisse traîner une papatte d’énarque mais il n’y a rien d’extravagant et de bonnes orientations en matière d’éducation, de sécurité sociale par exemple sont proposées ; en revanche et c’est pour moi le problème majeur, Nicolas Dupont-Aignan entend pouvoir financer ses projets en renégociant la dette et les traités Européens tout en sortant de l’O.T.A.N. et de l’Euro mais combien de temps va-t-il falloir négocier avant de pouvoir agir ? Il y aurait des oppositions Allemandes et Américaines et pour l’instant la France est fauchée et reste engluée dans ce système.

 

Il est capable de taper à l’extrême droite en matière de frontière, mais j’aimerais que l’on me dise depuis quand vouloir être Français est un concept d’extrême droite, et il est capable de taper à l’extrême gauche quand il s’agit de référendum, même si j’aimerais que l’on m’explique depuis quand le vote populaire est un concept d’extrême gauche.

 

Jetons un œil sur ce qu’il nous propose :

 

_ « Donnons la parole au peuple. »

 

_ « Référendum d’initiative populaire à partir de 500 000 inscrits sur les listes électorales. »

 

_ « Recourir systématiquement au référendum dès que l’indépendance nationale est en jeu. »

 

_ « Introduire une dose de proportionnelle : sur les 400 députés, 100 seront élus à la proportionnelle. »

 

_ « Prendre en compte le vote blanc dans les résultats des élections : s’il est majoritaire, le scrutin est reporté et les candidats battus ne peuvent pas se représenter. »

 

Nicolas Dupont-Aignan est certainement beaucoup plus démocrate que ses anciens collègues de l’U.M.P.

 

_ « Supprimer la réserve parlementaire et réaffecter les crédits aux petites communes. »

 

_ « Supprimer les privilèges et les avantages indus des anciens présidents et des élus en général. »

 

_ « Casier judiciaire vierge obligatoire pour tout candidat. »

 

Quelqu’un a quelque chose à redire ?

 

_ « Renégocions les Traités Européens. »

 

_ « Mettre fin immédiatement au processus d’accession de la Turquie à l’UE. »

 

_ « Retrouver la maîtrise de nos lois, de nos frontières, de notre budget. »

 

_ « Dénoncer les traités européens, suspendre l’application des dispositions les plus contraires

à l’indépendance de la France. »

 

_ « Renégocier sur la base de notre traité alternatif »

 

En revanche je ne suis pas du tout d’accord parce que, et je l’ai déjà dit, renégocier les traités implique de mettre d’accord les 26 ce qui jusqu’à aujourd’hui s’est avéré impossible en dehors des mesures prises suite aux pressions des créanciers sur les États appuyé par la politique de Merkel. Il lui faudrait tout un mandat pour réussir et encore je cote ses chances de réussite à 1 pour 26. Dommage car il aurait la moelle pour proposer un référendum pour la sortie de l’U.E. mais malheureusement il est aussi habité par les idées lumiéristes qui le conduisent à croire en une possible homogénéisation de tous les peuples.

 

_ « Passer d’une monnaie unique à une monnaie commune. »

 

Un exemple de bonne idée impossible qui reste suspendue à la négociation.

 

_ « Renforcer la coopération entre pays francophones. »

 

Même s’ils ne sont pas d’accord ?

 

_ « Sortir unilatéralement du régime de sanctions contre la Russie. »

 

Il a le courage de le dire et je suis entièrement d’accord car nous n’avons aucune légitimité à sanctionner un pays souverain et encore moins une superpuissance.

 

_ « Lancer un plan Marshall pour l’Afrique et une Union pour la Méditerranée. »

 

Là je ne suis pas d’accord, c’est du colonialisme. Si nous voulons en finir avec la Françafrique il faut en finir avec le franc C.F.A. et laisser les Africains gérer leurs coopérations extérieures.

 

_ « Protéger les Chrétiens d’Orient et intensifier la guerre contre les mouvements terroristes. »

 

Pas d’accord non plus, la France n’a pas vocation à protéger les Chrétiens du monde mais les Français.

 

_ « Porter haut notre identité, mélange d’héritage gréco-latin, de racines chrétiennes, d’esprit des Lumières. »

 

Ceci est essentiel pour notre cohésion mais en revanche l’esprit des lumières merci moi j’aime le noir.

 

_ « Consacrer 1 % du budget à la culture et instaurer la gratuité des musées le dimanche pour les Français. »

_ « Abroger la loi Hadopi, légaliser le téléchargement pour mettre à disposition des internautes toutes les œuvres artistiques de l’humanité et rémunérer les auteurs par une licence globale. »

 

J’adhère, la culture est essentielle est doit être universellement accessible.

 

_ « Remettons de L’ordre »

 

_ « Rétablir les contrôles aux frontières et supprimer les accords de Schengen. »

 

J’entends déjà les « fachos » hurlés par les bouches des citoyens du monde. Comme je l’ai dit et redis le monde n’est pas une république. Il faut protéger notre France pour pouvoir continuer de vivre à la Française et maitriser ses frontières est une condition sine qua non pour conserver notre indépendance. C’est un choix de société qui s’impose entre ceux qui veulent vivre comme ils l’entendent en bon Français et ceux qui veulent que le monde entier vive selon nos valeurs. J’ai fait mon choix, je défends mon mode de vie et je fous la paix aux autres. Il faut reprendre le contrôle de nos frontières.

 

_ « Durcir les conditions du regroupement familial : passer le délai de 18 mois à 5 ans de présence sur le sol français. »

 

_ « Tout étranger condamné à une peine de prison ferme est expulsé à sa sortie de détention. »

 

_ « Les étrangers doivent travailler légalement 5 ans avant de pouvoir prétendre aux aides sociales. »

 

_ « Conditionner le droit du sol et l’acquisition de la nationalité à un casier judiciaire vierge et à l’accomplissement d’un service national de 3 mois. »

 

Là clairement il ratisse à droite et je ne suis pas vraiment d’accord il y a un juste milieu, l’immigration est essentielle et existera toujours car l’homme à la bougeotte c’est ainsi mais elle doit impérativement être contrôlée parce que encore une fois ce monde n’est pas peuplé de bisounours n’en déplaise à qui de droit.

 

_ « Luttons contre les communautarismes. »

 

_ « Garantir la laïcité : les religions s’adaptent à nos lois, pas l’inverse. »

 

_ « Interdiction des signes religieux ostentatoires à l’hôpital, dans l’entreprise, à l’université

comme cela a été fait à l’école. »

 

_ « Conditionner l’ouverture des mosquées à la signature d’un contrat en six points* avec les imams et responsables d’associations pour définir des règles de vie entre la République et l’Islam de France. »

 

_ « Égalité hommes / femmes, liberté d’expression, interdiction du financement étranger des mosquées, formation des imams, étourdissement obligatoire pour l'abattage et apostasie. »

 

C’est trois mesures en revanche sont essentielles même si elles ne feront pas plaisir à tout le monde il s’agit de protéger ce que nous sommes.

 

_ « Sortir de l’organisation militaire intégrée de l’OTAN. »

 

_ « Créer un service national de 3 mois avec option militaire d’1 an. »

 

_ « Sanctuariser le budget de la défense à 2% du PIB hors pensions et garantir le paiement de

la solde de nos militaires. »

 

_ « Établir une vraie stratégie pour notre industrie de Défense (avec notamment le lancement de la construction d’un second porte-avions).

 

Voilà de bonnes mesures, en effet il est urgent de retrouver notre indépendance militaire, de mieux rémunérer nos soldats et d’impliquer les jeunes à la notion de service.

 

_ « Remettons la finance au service de l'économie réelle. »

 

_ « Séparer les banques d’affaires et de dépôts pour ne plus jouer au casino financier avec l’épargne des Français et mieux financer nos entreprises. »

 

Cette idée très reprise est une clef qu’il faut absolument soutenir.

 

_ « Réduire l’endettement de l’État en empruntant directement à la Banque Centrale sous forme d’avances remboursables comme cela se faisait avant la loi de 1973. »

 

À quelle banque centrale ? Tant que nous emprunterons à des Banques sur lesquelles nos lois n’ont aucun impact nous serons perdants.

 

_ « Réinstaurer une vraie concurrence entre les banques et développer un pôle public autour de la Banque Postale pour mieux financer entreprises et particuliers. »

S’appuyer sur des banques partiellement nationalisées pour développer nos projets c’est déjà beaucoup plus cohérent.

 

_ « Plafonner les frais bancaires abusifs et permettre la renégociation des contrats d’assurance. »

 

_ « Mettre en place la portabilité du compte bancaire afin de permettre aux clients de faire jouer facilement la concurrence entre les banques. »

 

J’adhère, les banques doivent être contrôlées en tant qu’organes essentiels au développement de la vie civile mais toujours difficile dans ce contexte mondialiste.

 

Voilà je vous laisse lire le reste. Nicolas Dupont-Aignan je le redis est quelqu’un qui a fait ses preuves et je ne doute pas de son intégrité intellectuelle. Alors que toute la presse lui colle une image de nationaliste moi je trouve dommage qu’il s’entête dans une idée internationaliste mais son programme reste intéressant et honnêtement si j’étais président je n’hésiterais pas à l’intégrer dans mon gouvernement. Le problème est comme toujours cette idée qu’il sera possible de faire plier l’Union Européenne qui va forcément nuire à toutes ces volontés de réformes.

 

Je ne voterais pas pour Nicolas Dupont-Aignan au premier tour mais en l’absence de François Asselineau j’aurais voté pour lui sans hésiter.

http://www.nda-2017.fr/projet

Et François Asselineau t’en pense quoi toi ?

 

J’en pense que je vais voter pour lui et j’ai une raison essentielle : le Frexit.

 

L’ennemi de la presse, le conspirationniste sans nom, l’hurluberlue à qui il faut couper le micro, mon cul sur la commode, François Asselineau est sorti 2ème de sa promotion à l’E.N.A., il a fait H.E.C. et il a été un inspecteur général des finances respecté. Il a travaillé dans plusieurs ministères et chargé de missions importantes ainsi que de rédiger des rapports sur des sujets complexes. Il a côtoyé Mitterrand et Chirac. Il a toujours été reconnu pour son érudition et son extraordinaire capacité d’analyse. En 2004, Nicolas Sarkozy le nomme délégué général à l'intelligence économique au ministère de l'Économie et des Finances, ce n’est pas le genre de poste que l’on confie à un cancre ! À part Fillon personne n’a autant d’expérience que lui dans les hautes sphères de l’État.

 

C’est dans cette fonction que tout va se compliquer pour lui professionnellement. Nicolas Sarkozy le charge avec sa délégation d’émettre des nouvelles analyses pour faire face au problème de la mondialisation. Eurosceptique par nature, Asselineau est un honnête homme et a publié ce qui lui semblait être la vérité à savoir les responsabilités de l’Union Européenne dans nos difficultés mais surtout il va faire une prévision choc puisqu’il prévoit une grave crise financière à venir avant la fin de la décennie suivie d’une explosion de l’Euro. Aujourd’hui pour la crise nous savons ce qu’il en est mais à l’époque Asselineau s’est retrouvé marginalisé, on ne touche pas au bébé de Washington sans quoi c’est étiquette extrême droite direct !

 

Suite à cela Asselineau a créé son parti et il s’est rapidement rendu compte qu’aucun grand média ne lui faciliterait la tâche. Asselineau est partie de rien, sans milliardaires ou gros lobby pour le financer. Il a mis au point toute une série de conférences dont la qualité d’analyse est reconnue même par certains de ses détracteurs où il explique en détail avec une redoutable intelligence le pourquoi et le comment de la construction Européenne et a commencé à se faire connaître ainsi sur internet. Asselineau le conspirationniste ne s’est allié avec personne, il n’adhère à aucun extrémisme. Il a ses idées fondées sur le constat que nous sommes escroqués par toutes ces instances internationales qui ne sont que des associations de malfaiteurs souvent à la solde de l’oncle Sam.

 

Asselineau le complotiste est un contestataire qui subit les foudres de la presse des milliardaires et qui fait face toujours avec une astuce qui lui est propre comme lorsqu’il cite les journaux dits conventionnels lorsqu’il veut mettre au jour des vérités. Il a échoué à se présenter en 2012 mais il est bien présent cette année à ma grande surprise et j’espère que les gens vont prendre conscience de la chance qui s’offre à nous. François Asselineau n’a jamais été ni banquier d’affaire, ni franc-maçon, et n’a même jamais rémunéré sa femme avec l’argent de l’État…lui.

 

Au-delà de son aire plan-plan et de ses références en rafales au général de Gaulle Asselineau est un fin stratège, un homme de conviction et dont le C.V. appuyé par son discours ne me laisse aucun doute sur sa capacité à diriger un État. D’autant qu’en plus de ses analyses sur la situation de la France il nous propose un programme juste, bien pensé, bien élaboré et même bien écrit ou il nous propose une idée de la France à la croisée des chemins entre modernité et tradition, entre respects pour les autres et respect pour nous-mêmes. Au-delà du Frexit et de la sortie de l’O.T.A.N. Asselineau nous se penche concrètement et intelligemment selon moi sur les problèmes de la vie sociale. Il ne laisse rien au hasard et entre gauchisme fou et libéralisation sauvage il nous propose une orientation modérée et réfléchie et je vous dis que selon moi toujours : si tout le monde prenait le temps de comparer les programmes, François Asselineau serait élu président de la République.

 

Jetons un œil sur ce qu’il nous propose :

 

Je ne suis pas d’accord avec tout évidemment j’ai toujours ma conscience politique mais clairement mes idées rejoignent généralement les siennes et c’est pour cela que je m’en remets à lui.

 

_ « L’arbitre au-dessus des partis. »

 

_ « La démocratisation et la professionnalisation du Conseil constitutionnel et du CSA. »

 

Asselineau est un démocrate qui entend désembourgeoiser tous les organes de contrôle de presse mais surtout rendre au peuple, le pouvoir de protéger SA constitution.

 

_ « Toute réforme constitutionnelle ne pourra plus être adoptée que par référendum (article 11 de la Constitution) à la majorité des électeurs inscrits. »

 

Ce qui devrait être le cas ! Si nous sommes vraiment en démocratie comment se fait-il que la constitution puisse changer sans notre accord ?

 

_ « Le rétablissement dans l’article 68 de la Constitution, des crimes : de « complot contre la sûreté de l’État » (supprimé· par la loi constitutionnelle du 27 juillet 1993, neuf mois après le référendum sur le traité de Maastricht) ; de « haute trahison du Président de la République »· (supprimé par la loi constitutionnelle du 23 février 2007). »

 

Toujours pareil, on se demande pourquoi ils ont été retirés !!!

 

_« L’instauration des référendums d’initiative populaire. La reconnaissance pleine et entière du vote blanc. »

 

Il n’est pas le seul à proposer cette idée et cela est tout à son honneur. La souveraineté et la participation pleine et entière du peuple en grande orientation de la politique sont les clefs de la cohésion en peuple et État.

 

_ « L’arrêt immédiat des regroupements forcés de communes. Dorénavant, un regroupement de communes ne pourra avoir lieu qu’à la suite d’un référendum auprès des populations concernées de chaque commune. »

 

Comme dans cet exemple il comprend l’importance et l’attachement des Français à leurs communes et leurs départements. Même les jeunes rappeurs qui critiquent la France aiment leur département qu’ils citent et exposent même sur les jaquettes de leurs albums !

 

_ « En tant que garant de l’indépendance nationale Fidèle à toute notre histoire, mon programme présidentiel de libération nationale consiste donc d’abord dans : la sortie de la France de l’Union européenne par l’application de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE) ; la sortie de la France de l’euro, qui impose juridiquement la sortie de l’Union européenne par le même article 50 du TUE ; la sortie de la France de l’OTAN par l’application de l’article 13 du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). »

 

_ « La priorité à la paix mondiale et à l’indépendance de la France vis-à-vis du monde entier, grâce à un budget décent. »

 

_ « Le rappel immédiat de nos troupes présentes dans des guerres illégales. »

 

_ « La redéfinition du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, affirmant la volonté de la France : de n’appartenir à aucun bloc militaire. »

 

Nous y sommes, la condition sine qua non pour retrouver nos souveraineté monétaires, militaires et politiques et cesser d’être les complices de la politique d’expansion et de colonisation guerrière des Américains, surtout maintenant que Trump a probablement retourné sa veste. Je milite haut et fort pour que la France redevienne la France et que nous respections la souveraineté de tous les autres États du monde ainsi que leurs modes de vie et leurs cultures en leur demandant d’en faire de même. C’est aussi ce que veut François Asselineau et cela s’appelle la paix. À vous de choisir.

 

_ « Le grand retour d’une politique d’amitié et de coopération de la France avec la Russie, la Chine, le monde arabe et le monde latino-américain… La fin de la « Françafrique » et le développement d’une nouvelle ère de coopération égalitaire avec les pays d’Afrique. »

 

Je pense que certains devraient en prendre de la graine. Il faut libérer les pays et non essayer de les conduire je ne sais où.

 

_ « Rétablir la démocratie la plus large. »

 

_ « Entreprendre une grande réforme constitutionnelle soumise à principes démocratiques et républicains. »

 

_ « Interdire, de manière constitutionnelle, toute prise de contrôle des médias de masse par des fonds de pension ou des groupes et conglomérats multinationaux. »

 

_ « Inscrire dans la Constitution : les élections au scrutin secret et manuel, au moyen de bulletins de vote en papier, d’urnes transparentes et sous la surveillance du public. Les scrutins par machines à voter électroniques sont interdits. »

 

_ « Légitimité du Conseil constitutionnel Transformer l’actuel Conseil constitutionnel en une Cour constitutionnelle, qui sera professionnalisée et dépolitisée. »

 

Nous ne sommes pas là dans la démagogie il s’agit au contraire de protéger la démocratie contre les fraudes d’une part mais aussi contre la propagande mensongère. Asselineau est lui-même victime d’une diabolisation innommable. L’information est un droit qui ne peut tolérer que quelques-uns comme c’est le cas aujourd’hui utilisent les masses médias pour défendre leurs intérêts et diaboliser les adversaires de leurs amis comme Macron qui fait toutes le unes de journaux ou Fillon que l’on charge avec délicatesse.

 

_ « Réformer le statut de l’élu, avec interdiction du cumul des mandats, fixée par une loi organique et inéligibilité à vie pour les élus condamnés. »

 

_ « Limiter à un seul renouvellement consécutif les mandats de parlementaire, conseiller départemental, maire. »

 

Ah là je ne suis pas d’accord. Il faut limiter les cumuls des mandats mais tant qu’un type, comme c’est le cas Dupont-Aignan est apprécié par les électeurs et qu’il fait du bon boulot il n’y a aucune raison de l’obliger à partir surtout pour les mandats communaux car les gens sont souvent attachés à la figure de leur maire. C’est au peuple de décider si un élu doit céder sa place ou non pas à la loi.

 

_ « Poser le principe de l’examen périodique des conflits d’intérêts et celui de l’inéligibilité à vie d’un responsable public n’ayant pas un casier judiciaire vierge. »

 

Personnellement je dis que ce n’est pas aussi simple que cela, tout dépend de ce qui a été fait et de quand. Imaginons quelqu’un qui aurait commis un vol à la tire à 18 ans, bon ce n’est pas bien et qui 30 ans plus tard après s’être bien conduit et avoir pleinement participé à la vie politique et associative de sa commune, il ne pourrait pas se présenter ? Il y a matière à débat.

 

_ « Mise en place d’un quorum d’au moins 60 % de présence à l’Assemblée nationale Éviter le spectacle révoltant et antidémocratique de votes avec une Assemblée aux trois quarts vide. »

 

Obliger les députés à faire leur boulot ? Vous n’y pensez pas.

 

_ « Transposer le principe de la séparation des pouvoirs au XXI siècle en l’appliquant au pouvoir médiatique. Établir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État et des puissances d’argent. »

 

Je n’irais pas jusque-là mais pourquoi pas.

 

_ « Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance. »

 

_ « Fixer un cadre constitutionnel aux médias. Créer un Service public de l’information et de la culture indépendant et doté de moyens lui permettant de remplir sa mission informative, démocratique et émancipatrice. Ce « SPIC » sera chargé par la loi de favoriser la qualité des débats publics, l’élévation de la culture générale et l’éducation de tous en offrant une information et des programmes de qualité (culture, arts, histoire, sciences, etc.). »

 

C’est plus raisonnable déjà.

 

_ « Renationalisation de TF1 de loin la première chaîne regardée par les Français. Elle joue un rôle de premier plan dans la formation et l’éducation de l’opinion publique française, rôle qu’il est inadmissible, dans une démocratie, de laisser dans des mains privées ou étrangères. TF1 sera donc renationalisé, et son cahier des charges profondément remanié afin d’assurer la démocratie et l’élévation de la culture générale des Français. »

 

Là en revanche Asselineau nous fait du communisme et je pense, qu’il aussi règle quelques comptes : c’est une fausse bonne idée. Il existe un service télévisuel public il faut s’appuyer dessus.

 

 

_ « Interdire tout « puçage » (RFID ou autres) des êtres humains. Cette interdiction nationale s’accompagnera d’une saisine de l’Organisation des Nations unies pour que ce « puçage » fasse l’objet d’une interdiction universelle. »

 

Voilà un problème essentiel dont personne ne parle et bien merci parce que cette histoire de puçage qui a déjà commencé moi ça ne me rassure pas des masses.

 

_ « Remettre au premier plan le principe de la laïcité et du refus du communautarisme. »

 

Je suis d’accord et encore une fois cela ne fait pas de moi un facho n’en déplaise à qui de droit.

 

_ « Réattribuer à la Banque de France son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales. »

 

_ « Évincer les fonds d’investissement et les grands groupes de toutes les sociétés liées au service public. »

 

_ « Retirer aux banques Goldman Sachs et JP Morgan Chase leur accès au marché du gaz en France. »

 

_ « Nationaliser les activités de Veolia et de Vivendi dans le domaine de l’adduction d’eau. »

 

_ « Nationaliser les sociétés d’autoroute.»

 

Il va se faire des amis mais il est le seul candidat à citer ses banques d’escrocs qui polluent la finance mondiale et ses mesures sont capitales pour que l’on puisse espérer se sortir de la gadoue économique dans laquelle nous pataugeons.

 

_ « Interdire les activités de lobbying et de trafic d’influence. »

 

_ « Rendre illégales les entreprises de lobbying et de trafic d’influence, dont l’activité consiste à manipuler l’information ou à diffuser de fausses informations afin d’obtenir des pouvoirs publics des décisions contraires à la volonté démocratiquement exprimée par la nation. En particulier, interdire la présence de tout organisme de lobbying dans les couloirs de l’Assemblée nationale. »

 

Et paf, dites-moi à part dans ce programme où peut-on lire qu’il faut mettre un terme à la corruption organisée ? C’est pourtant le cœur du problème Asselineau le sait et il le dit.

 

_ « Mise en place effective de la séparation des activités de banque de dépôt et de banque d’affaires pour prévenir les crises financières systémiques et éviter l’aléa moral de la privatisation des profits et de la socialisation des pertes. Cela aidera aussi à réorienter les banques vers leur cœur de métier, qui doit être le financement de l’économie réelle. »

 

C’est une idée reprise par beaucoup de candidats mais bizarrement pas par les plus médiatisés ! Cette mesure est capitale et doit être conduite rapidement.

 

_ « Donner un cadre législatif aux activités des « clubs de réflexion ». Tous les « think tanks » devront produire et rendre publiques, de façon précise, exhaustive et justifiée, toutes leurs sources de financement. Ces données exhaustives seront présentées en page d’accueil sur leur site Internet et sur toutes leurs publications. »

 

François Asselineau s’en prend directement aux sociétés secrètes et autres clubs élitistes et il a raison car si je leur concède le droit d’exister et de militer pour leurs idées en revanche leurs lobbyismes en font des manipulateurs qui interfèrent avec l’ordre social et la vraie démocratie.

 

_ « Prendre des mesures de sauvegarde immédiate (en matière douanière) dans un certain nombre de secteurs industriels clefs. »

 

_ « Rétablir le contrôle des mouvements de capitaux. Il s’agit du seul moyen de reprendre le contrôle des délocalisations et d’affirmer notre souveraineté nationale face aux puissances financières (agences de notation, fonds spéculatifs, etc.).

 

_ « Gérer de façon dynamique le taux de change externe du nouveau franc. Cette mesure, qui implique une sortie de l’euro et de l’Union européenne, est cohérente avec notre programme. »

 

C’est même tout à fait cohérent.

 

_ « Fixation d’une nouvelle politique nationale agricole protectrice, qui donnera un coup d’arrêt à la disparition des agriculteurs et qui favorisera au contraire l’augmentation de leur nombre : objectif 600 000 agriculteurs en 2022. »

 

_ « Organiser le « retour à la nation » (c’est-à-dire une nationalisation totale ou partielle, selon les cas) des entreprises : EDF et Enedis, Engie, Orange, toutes les sociétés d’autoroute, toutes les sociétés de réseau d’adduction d’eau, tout établissement financier secouru par des fonds publics. »

 

La reprise de notre souveraineté économique passe par l’implication pleine et entière de l’État dans les secteurs clefs de l’industrie et des télécommunications, la reprise en main de notre droit à cultiver et à élever sur notre sol selon nos besoins. Tout ceci va dans le bon sens.

 

_ « Lutter contre l’« ubérisation » de la société Abroger les lois Macron et El Khomri. »

 

_ « Garantir une protection accrue du statut du salariat, qui doit rester le statut exclusif dès lors que le travailleur effectue une prestation sous subordination ou sous dépendance économique. »

 

_ « Garantir le statut des professions réglementées (artisans-taxis, avocats, notaires, médecins, pharmaciens, etc.). »

 

_ « Donner les moyens de renforcer le contrôle et la surveillance des fraudes par l’administration du travail, l’URSSAF et les juridictions. »

 

_ « Promouvoir un code du travail intelligible sans que la protection du salarié soit entamée. »

 

_ « Réaffirmer le repos dominical comme standard de la société. »

 

Ce genre de réformes devrait tout de même moins déclencher la contestation que celles que Hollande nous a collées à coup de 49/3.

 

_ « Indemnisation chômage, maintien du régime de prestation actuel. »

 

_ « Permettre la mobilité des salariés selon leurs aspirations professionnelles, en ouvrant l’indemnisation en cas de démission du salarié. »

 

_ « Suppression du délai de traitement : indemnisation du salarié dès l’inscription. »

 

_ « Rénover le dialogue social — Reconstituer un syndicalisme indépendant. »

 

_ « Suppression du monopole syndical au premier tour des élections professionnelles. »

 

_ « Déconnexion des élections des institutions représentatives du personnel (comité d’entreprise, délégués du personnel) de la représentativité des organisations syndicales dans l’entreprise. »

 

_ « Mise en place d’élections à part entière pour apprécier la représentativité des organisations syndicales : l’audience électorale et donc la légitimité syndicale seront définis à cette occasion. »

 

Voilà de quoi redonner du poids à la parole des salariés de façon beaucoup plus raisonnée et efficace de dans certains programmes de gauche.

 

_ « Favoriser la participation des travailleurs à la direction de l’économie, créer notamment une nouvelle forme d’actionnariat populaire en faisant appel à l’épargne des ménages dans le cadre de la politique des renationalisations d’entreprises stratégiques ; cela évitera en outre un endettement massif lié aux renationalisations. »

 

_ « Les prises de participation des ménages français dans les sociétés nationales ou le fonds stratégique d’investissement, directement ou à travers des fonds de placement, seront sorties de l’assiette de l’impôt sur la fortune et les dividendes ne seront pas taxés. »

 

_ « Favoriser également la mise en place du mécanisme de participation et intéressement dans davantage d’entreprises. TPE ET PME. »

 

_ « . Les résultats obtenus doivent être suivis, analysés, pour ajuster les mesures adoptées. »

 

Asselineau attache de l’importance à la création d’une réelle démocratie d’entreprise par des mesures simples qui méritent d’être testées.

 

_ « Taxation des bénéfices réalisés en France. Conduire une réflexion afin de faire évoluer les seuils d’entreprise par salarié en les remplaçant par un seuil en fonction du ratio du chiffre d’affaires et du nombre de salariés. »

 

Il a raison, depuis des années on nous rabâche que si nous taxons les multinationales elles partiront : qu’à cela ne tienne, qu’elles partent d’autres viendront les remplacer.

 

_ « Suppression du RSI et de la CIPAV et remplacer ces systèmes injustes qui pénalisent les travailleurs indépendants par un rapprochement avec le régime général. »

 

Le travail indépendant est un bras de notre économie qui ne demande qu’à se développer seulement tout a été fait par le gouvernement Hollande pour décourager les auto-entrepreneurs.

 

_ « Le constat est le suivant, l’Union européenne détruit la Sécurité sociale française : en organisant une mise en concurrence des médecins dans ce cadre ; en organisant le déficit chronique pour promouvoir les mutuelles privées ; en reconnaissant des diplômes équivalents, mais pas les formations ; en nivelant par le bas les salaires de la profession ; en imposant progressivement un médecin traitant ; en promouvant la délocalisation des fabricants de médicaments ; en faisant passer en force le TAFTA, dont les Français ne veulent pas ; en étant infestée par les lobbies, ce qui occasionne des conflits d’intérêts. Nous ne pourrons appliquer toutes les mesures fortes qui suivent qu’à une seule condition : sortir de l’Union européenne par l’article 50 du TUE. »

 

Voici l’enjeu, notre bien-être social et notre avenir en tant qu’individu et non comme bien de consommation.

 

_ « Réaffirmer solennellement le rôle central de 

la Sécurité sociale pour assurer une justice sociale entre les citoyens français, aux dépens des assurances privées. »

 

_ « Arrêter les déremboursements de médicaments imposés par l’Union européenne. Assurer un meilleur remboursement des frais de santé pour tous les Français, notamment en ce qui concerne les soins oculaires et dentaires. »

 

_ « Développer et ouvrir la recherche médicale publique. »

 

_ « Engager des poursuites judiciaires contre les officines et les sociétés orchestrant de grandes peurs collectives à des fins d’extorsion de fonds publics. Lancer une grande politique publique de médecines douces et alternatives, encadrée par des expertises médicales incontestables afin d’offrir une médecine moins dépendante des grands laboratoires pharmaceutiques. »

 

_« Inscrire dans la Constitution le principe de la retraite par répartition et celui d’une retraite minimale pour assurer à chacun une existence convenable et réexaminer, de façon générale et complète, la question des retraites dans un cadre dégagé des instructions européennes. »

 

S’il y a une chose que l’U.E. tue, c’est bien notre système de sécurité social. Celui-là même qui a protégé 5 générations de Français et participé à la renommée de notre pays. Nous devons le sauver à tout prix. C’est encore une bonne raison d’en finir avec cette Union.

 

 

_ « La sortie de l’Union européenne comme préalable à toute politique écologique. Donner la parole au peuple sur la question de l’énergie en France, en particulier sur l’électricité nucléaire. »

 

_ « Garantir l’autosuffisance alimentaire nationale et participer à la sécurité alimentaire mondiale. Mise en place d’un nouveau PLU (plan local d’urbanisme), et garantie des aides alimentaires aux ONG tels « Les Restos du Cœur ». Accroître la biodiversité et la qualité de l’agriculture avec les nouvelles techniques, plus respectueuses de l’environnement et protectrices des sols et des terroirs. »

 

Protéger le peuple et sa terre.

 

_ « Les années d’école élémentaire doivent être consacrées à l’apprentissage de l’écriture, du français, du calcul, de l’histoire et de la géographie française. Il faut pour cela réviser les volumes horaires attribués tout en conservant du temps pour les activités artistiques et sportives. »

 

_ « Donner la préférence aux méthodes de la lecture et d’écriture ayant fait leurs preuves, et ne pas prôner de pédagogies inadaptées aux mécanismes physiologiques de l’apprentissage que l’on connaît bien maintenant. »

 

_ « L’histoire doit être débarrassée de tout dogmatisme et observer une obligation de réserve sur les événements trop contemporains. »

 

_ « Veiller à l’indépendance et à la neutralité de l’Éducation nationale en créant un conseil de l’éducation et un conseil des programmes libérés de l’influence du monde économique, et constitués de membres issus des communautés littéraire, scientifique et éducative. »

 

S’il s’en tient à cela en matière d’éducation, Hamon l’ancien ministre de l’Éducation va prendre une leçon.

 

_ « Engager les moyens nécessaires pour détruire l’État islamique en Syrie, en coopération avec la Russie et la Turquie. Rompre avec l’alignement diplomatique de la France sur le Qatar et l’Arabie saoudite. »

 

_ « Élaborer un dispositif constitutionnel pour limiter la possibilité d’abandonner la souveraineté nationale. »

 

_ « Réviser l’article 3 de la Constitution de la manière suivante : L’indépendance nationale est la condition de l’exercice réel de la souveraineté nationale. »

 

_ « Réviser l’article de la Constitution en interdisant à la France d’adhérer à une alliance militaire permanente et fixer le statut de la dissuasion nucléaire et de la gestion du capital des industries d’intérêt vital par une loi organique prévue dans la nouvelle rédaction de l’article. »

 

_ « Interdire toute privatisation dans le secteur de la Défense et de 

la Sécurité nationale. »

 

Ça c’est ce que j’appelle du patriotisme voyez-vous, il ne s’agit pas de virer les étrangers mais simplement de protéger notre constitution, notre souveraineté et par ricochet notre culture.

 

_ « Donner à la Justice les moyens humains et matériels de recouvrer sa dignité et son efficacité. »

 

_ « Restaurer la prison et transformer l’univers carcéral. »

 

_ « Créer plusieurs catégories d’établissements pénitentiaires pour mieux les adapter à la population carcérale afin d’optimiser les chances de réinsertion. »

 

_ « Lancer des expériences de détentions alternatives à des fins d’intérêt général et pour réduire la surpopulation carcérale. »

 

_ « Lutter contre toute forme de trafic et de violence en détention, notamment en introduisant le tirage au sort pour l’attribution des activités proposées aux détenus, pour contourner les rapports de force. »

 

_ « Réaliser un audit du milieu carcéral auprès du contrôleur général des lieux de privation de liberté et en association avec les personnels de l’administration pénitentiaire. »

 

Voici encore des idées constructives et intéressantes.

 

 

_ « Domaines Référendaires : organiser des référendums sur des sujets clefs qui méritent un large débat national et proposer trois grands débats nationaux organisés de façon loyale pour que chaque opinion puisse être exposée et débattue, qui se concluront par trois référendums : le premier sur la politique énergétique de la France ; le deuxième sur la dette publique ; le troisième sur l’immigration. »

 

J’ai dressé le portrait de tous les candidats et j’ai fait systématiquement le même constat quelle que soit la ligne politique ou la couleur des candidats, toutes les propositions sont caduques tant que l’on sera gouverné comme c’est le cas par Bruxelles. Certains proposent de renégocier les traités, d’autres de sortir simplement en disant stop, tout cela est utopique. Renégocier avec tous les membres de l’Union et ses dirigeants corrompus n’a aucune chance d’aboutir. De plus rien ne garantit que ce soit la ligne Française qui soit suivie et sortir de l’U.E. sans respecter les protocoles juridiques nous attirerions les foudres de nos partenaires et placerions la France dans une situation inconfortable.

 

Le seul moyen de s’en sortir c’est par l’article 50 du traité de Lisbonne. Napoléon avait construit un Empire en Europe, César et Charlemagne avant le lui ont fait aussi mais cela ne tient pas. L’Europe est ancienne est ne peut se constituer en un seul peuple comme les Américains. Bien trop de langues, de folklores, de cultures font qu’il existe autant d’États différents qui peuvent s’entendre bien sûr, mais non former une seule nation. La France s’est construite au fil du temps, des siècles et des différents événements qui ont conduit des peuples à s’unir sous une même constitution. Cette idée Européenne est le fruit d’une jolie espérance mais d’un constat erroné des réalités qui nous entourent. L’Union Européenne ne fait que nous affaiblir et Washington exerce toujours plus son influence sur les dirigeants Européens cela ne peut plus durer, il faut en finir et redonner des couleurs à la France tout en respectant ses valeurs et sa culture. Ce n’est pas être extrémiste comme veulent bien le laisser entendre les grands médias, c’est simplement du bon sens.

 

Je ne suis en rien fan d’Asselineau, je ne suis pas encarté à l’U.P.R. et sur certains points d’histoire je ne suis pas d’accord avec lui mais politiquement parlant ce type est un génie en qui nous devrions placer notre confiance. Son programme et son historique sont sans taches, ses analyses sont excellentes et toutes ces propositions sont réfléchies et dirigées vers notre mieux-être.

 

En ces temps troublés où les grandes puissances s’enterrent dans une escalade de tensions diplomatiques et de provocations militaires sachons que nous n’avons pas été si proches d’un embrasement depuis longtemps. Reste à savoir à quel camp nous souhaitons appartenir. D’un côté il y a les U.S.A. l’Union Européenne qui sous couvert de l’O.T.A.N. pie et ravage des pays tout entiers. Souvenons-nous de l’Indochine et du Viêt Nam ensuite, pourquoi ? Souvenons-nous de la Libye que nous avons massacré, souvenons-nous de l’Irak qu’ils ont massacrés en mentant ouvertement sur de prétendue arme de destruction massive.

 

Il faut absolument en finir il en va de l’avenir de tous. La France doit redevenir la France et nous devons tendre la main aux nations qui respectent les souverainetés et militent pour un commerce plus juste comme la Russie et nous devons fuir les escrocs et les faiseurs de guerre Américains avant que cela ne nous coûte très cher.

 

Il faut sortie de l’Union Européenne, de l’O.T.A.N. et pour cela il faut envoyer François ASSELINEAU à l’Élysée.

 

« Nous sommes comme une huître qui briserait elle-même sa coquille et se livrerait aux prédateurs. La France est un écrin qui nous protège et dont nous devons prendre soin car sans elle nous sommes à la merci d’un Empire si puissant qu’il se passe d’Empereur. » C.H.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents