Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Mais à quoi joue Donald ?

Publié par ChroniquesHumaines sur 6 Avril 2017, 23:46pm

Il y a de quoi ne pas être rassuré. Trump accuse Bachar al Assad lui aussi, autant le dire ça sent le roussi. J’avoue avoir placé pas mal d’espoirs en Trump qui semblait vouloir recentrer la politique des États-Unis sur son territoire et apaiser les tensions avec la Russie. J’ai déjà expliqué que le président fraîchement élu avait toujours été tenu à l’écart des bruits de couloir par la haute société Américaine car c’est un type qui a toujours inspiré la méfiance par son goût prononcé pour la provocation et son franc-parler qui lui valent pas mal d’inimitié parmi les milliardaires les plus influents. Mais Trump a pris sa revanche et se retrouve à la tête de l’État le plus influent du monde. Pour lui c’était vraiment l’occasion de clouer le bec à tous ces criminels de la finance mais il semblerait que cette fois il se soit rendu compte qu’en se faisant élire il avait fait le plus facile et qu’il se soit plié à certaines exigences.

 

Voici mon analyse : Donald Trump est un dur à cuire bien entouré mais qui comme tout le monde il a ses limites. Je ne pense pas qu’être président lui suffit, il veut marquer l’histoire. C’est aussi il faut bien le dire, un égocentrique qui entend porter son nom au sommet de l’Olympe et je pense que les réformes qu’il propose pour renforcer la production sur le sol Américain sont de bonnes réformes mais je pense que concernant la politique extérieure il a affaire à des organismes parfaitement équipés, armés, expérimentés et surtout indépendants qui sont prêts à tout pour atteindre leurs buts.

 

Aux États-Unis il faut le savoir, lorsqu’il est question de sécurité nationale ce n’est plus le président qui commande mais les services secrets Américains.

 

Il suffirait qu’une enquête soit menée contre lui pour atteinte à la sécurité nationale pour que soit déclenchée une procédure de destitution qui sera appuyé par tout l’establishment Américain et les médias ce qui lui lierait les mains totalement et pour une longue durée. Si les États-majors et le congrès jugent le gouvernement Syrien dangereux pour les États-Unis ou qu’il est nécessaire d’intervenir dans le cadre des traités internationaux, le président Trump n’a plus qu’à se coucher.

 

Quels sont les enjeux ?

 

La guerre ! Poutine ne cédera pas et si les États-Unis débarquent il y aura un affrontement.

 

Je ne sais pas si nous nous rendons bien compte que nous avons le cul sur un baril de poudre ! Et tout ça encore une fois pour une poignée de dollars, pour contrôler le monde. Ces gens n’ont aucune limite et personnellement je vous le dis, ils chercheraient la guerre mondiale qu’ils s’y prendraient pas autrement.

 

Maintenant mon seul espoir c’est que Trump soit en train de la jouer fine, car sachant qu’il ne peut passer en force, il s’est peut-être résigné à accuser publiquement al Assad en espérant agir en douce pour un rapprochement avec la Russie. L’autre espoir ce serait tout simplement que les choses se tassent encore une fois mais ce qui est sûr c’est que l’Occident fait tout pour empêcher al Assad de reconquérir les territoires pris par Daesh alors qui sont les criminels ?

 

Si Trump nous lâche on est cuit, si Macron est président on est cuit, ça fait deux cuits : au revoir les petits oiseaux.

 

« La guerre : un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. » (Paul Valery)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents