Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Dis-moi qui tu votes, je te dirais quel castor tu es

Publié par ChroniquesHumaines sur 6 Mai 2017, 14:12pm

Faire barrage, faire barrage, le mot d’ordre qui grouille dans l’ensemble des médias et cette fois il semble bien que cela ait contaminé également les médias alternatifs. Tous contre Marine ok mais pourquoi ?

 

La France est coupée en trois, il y a ceux qui favorisent leur morale imprimée à coup de propagande droit-de-l’hommiste depuis les premières classes de l’école et qui, si on y regarde bien, fait en réalité le jeu de l’esprit « mondialiste » sous lequel se cache l’esprit de la colonisation. Ils ne veulent plus de cette Europe et sont blasés par la politique politicienne corrompue mais préfèrent ne rien faire de peur de salir leur image. Il y a ceux qui préféreront choisir la cause nationale en prenant s’il le faut des risques pour leur réputation, Nicolas Dupont Aignan en première ligne. Et au-delà des incompréhensibles 23% qui ont porté Rothschild junior, ancien banquier d’affaire, membre de la commission Attali et ministre de l’Économie de François Hollande au second tour, il y aura une tripotée de castors venant adouber Croncron en dépit de toute réflexion politique de fond, en suivant un mouvement soi-disant populaire mais concrètement organisé par la masse média qui use de toutes les violences et remontant à la surface toutes les affaires à scandale qui ont éclaboussé le F.N. par le passé. La vague populiste contre ce soi-disant « fascisme » qui pousserait certains Français à voter Marine le Pen. Et puis il y a les autres, ceux qui voteront Marine le Pen : alors tous fascistes ?

 

Essayons un autre angle : mettons-nous à la place de quelqu’un qui souhaiterait simplement ne pas laisser son pays tomber aux mains d’une association de malfaiteurs mafieuse et antidémocratique, quelqu’un qui penserait contrairement aux gauchos de service que la culture Occidentale n’est en rien supérieure aux autres et qu’une véritable attitude tolérante serait simplement de laisser à chaque peuple et chaque culture le droit d’exister tout en exigeant que son espace culturel soit respecté, autrement dit quelqu’un qui croit bien plus bénéfique et raisonnable de construire un monde d’États Nations unies plutôt que de tenter d’imposer à tous une nation mondiale basée sur le modèle Occidental ou islamiste ou autres parce qu’il y aurait bien un choix à faire dans ce cas-là.

 

La stigmatisation systématique de ceux qui feront le choix de l’association le Pen-Dupont Aignan, et les clichés racialo-fascistes destinés à déconsidérer tous les citoyens votant « mal » selon les principes de la pensée unique véhiculée par les grands médias sont des actions antidémocratiques qui n’ont absolument pas pour but de sauver la morale antiraciste (dans un pays qui a colonisé la moitié de la planète en pratiquant l’apartheid, le torture et les massacres c’est « drôle ») mais bel et bien de sauver un système qui rend les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvre. Un système qui est aujourd’hui, je le dis, le plus suprématiste qui soit ! Il ne s’agit plus d’ordres divins ou de puissance intellectuelle mais simplement d’une nouvelle loi du plus fort indexé sur le dollar. Celui qui aura la capacité d’être riche se servira avant les autres et tant pis s’ils crèvent !

 

Sauf qu’être le plus riche est un gage de réussite uniquement personnel. Einstein était-il moins intelligent que Bill Gates ? Peut-on dire que Leibniz a raté sa vie ou que Van Gogh était un moins que rien ? Ceux qui gagnent le fric ne sont pas ceux qui apportent le plus à l’humanité, ceux qui gagnent le fric ravagent la planète, détruisent les peuples, les cultures, ils organisent la guerre mais se sentent toujours supérieurs au reste du monde et pour beaucoup ils nous considèrent nous les prolétaires comme des sous-hommes.

 

Alors où est le fascisme ? Qui sont les faiseurs de guerre, les pourvoyeurs de misère ? Nous pouvons faire barrage comme de bons castors bien dressés contre ce soi-disant racisme généralisé sans accepter une ligne du débat sur l’importance de la souveraineté nationale, mais nous pouvons aussi penser les choses autrement et pour une fois faire barrage enfin à la finance autrement qu’en faisant confiance au successeur d’un vendu qui n’aura fait que saccager le droit du travail en nous vendant toujours plus aux grands patronnât.

 

À ceux qui me parleront d’effondrement monétaire : je réponds que la monnaie s’est déjà effondrée en 2009 et qu’elle s’apprête à recommencer selon les dires de bon nombre d’économistes et de Bernard Arnault lui-même.

 

À ceux qui me parleront des liens de Marine le Pen avec Israël : je réponds, ah bon parce que Macron il n’en a pas lui ? Les Rothschild sont Mormons, bouddhiste ou…bref.

 

À ceux qui me parleront d’Union Européenne : je demande déjà qui est le président cet Union et qui a voté pour lui ? Qui a voté non à la constitution et s’est retrouvé avec un traité de Lisbonne dans le derrière ?

 

À ceux qui me traiteront de raciste et d’idiot: je réponds prouve-le et continu de croire ce qu’on te raconte à la télé.

 

Puisque je suis condamné à être un castor je préfère faire barrage à la finance, aux banques et à cette Union Européenne qui nous bouffe et nous détruit. Les belles idées de gauche ont fait leur temps mais au vu de la situation économique et sociale du pays, au vu des événements internationaux qui ne présagent rien de bon mon choix est fait et je ne me sens ni intolérant, ni fermé au monde, ni extrémiste en quoi que ce soit, j’ai l’impression d’essayer d’arracher mon pays et l’avenir de mes enfants des griffes de ces milliardaires sans pitié qui se gavent sur la misère du monde. C’est un risque certes mais c’est un risque à prendre et il est temps que chacun prenne conscience des problèmes et essaye de raisonner autrement qu’avec des principes et des considérations.

 

Peut-être que nous serions déçus avec le Pen mais avec Macron nous le serons pour sûr.

 

« Toute forme de mépris en politique, prépare et instaure le fascisme. » Albert Camus

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents