Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Nicolas Dupont Aignan peut-il vraiment être Premier ministre ?

Publié par ChroniquesHumaines sur 3 Mai 2017, 23:04pm

Comment ça ? J’ai publié une vidéo sur agoravox.tv qui fait suite à l’article suivant :

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/le-grand-cirque-continu-73293

dans lequel je me pose la question de savoir si le rapprochement de Nicolas Dupont Aignan et Marine le Pen méritait que je revoie mon abstention programmée pour le second tour. Quand tout à coup, un commentaire intelligent et pertinent (comme quoi il ne faut pas se désespérer) atterrit sur le forum :

 

Nainconnu 3 mai 22:00

@yoananda
 

« NDA sera premier ministre. En effet, du coup, ça change la donne, on n’élit pas que Marine, mais lui aussi.

Je ne connais bien NDA, mais jusqu’ici de ce que j’en ai vu, il m’a l’air sincère et plutôt compétent. Je vais réfléchir à ça.

Si Marine Le Pen est élue Dimanche, il n’y a aucune garantie pour que le premier ministre soit NDA, sauf bien sûr, si la coalition FN/DLF arrive en tête aux Législatives, mais si c’est le PS/EM (par exemple) qui arrive en tête, elle (et vous aussi d’ailleurs !!) l’aura dans le fion et elle devra choisir une personnalité PS/EM ...

Vous devriez plutôt réfléchir au fonctionnement des institutions ... »

 

Très bonne remarque, Marine le Pen bénéficiera-t-elle d’une majorité suffisante à l’assemblée pour pouvoir imposer son choix de premier ministre ? La question est intéressante car il est vrai que si un parti obtient la majorité à l’assemblée il doit être en droit de constituer un gouvernement. Attendu que le Front National n’a jamais obtenu mieux que deux sièges dans cette même assemblée la situation semble compliquée.

Mais regardons-y d’un peu plus près : la progression du F.N. lors de chaque élection est incontestable. En 2012 Marine le Pen a recueilli 17.90 % des voix tandis qu’aux législatives suivantes son Parti n’a recueilli que 13.60 % des voix mais cela n’a rien d’anormal, en effet depuis le passage au quinquennat les législatives suivent immédiatement la présidentielle et les Français ont tout de même une certaine cohérence, ainsi après l’élection de Sarkozy les bleus ont dominé les élections, en revanche en 2012 la vague était rose. Si Marine le Pen devient présidente de la République il va sans dire qu’elle aura pour ce faire obtenu plus de 50% des votes ce qui lui confère un électorat confortable même si certains, bien sûr, voteront pour leur parti de cœur.

Mais voici un deuxième point intéressant justement, jusqu’à aujourd’hui les élections législatives opposaient le principal parti de droite au principal parti de gauche avec en trouble fête : le front national, tandis que cette année comme vous avez pu le constater, le P.S. est écrasé et les ripoublicains sont talonnés par Mélenchon ce qui veut dire deux choses : il y aura quatre forces majeures lors de ces législatives : le F.N. renforcé par Debout la France, les républicains, le front de gauche, le mouvement en marche, qui même s’il perd l’élection présidentielle ne lâchera probablement pas l’affaire, accompagné de leurs amis centristes et il faudra ajouter à cela quelques sièges au P.S. et divers autres partis. La première chose c’est donc qu’il devrait y avoir une répartition beaucoup plus large qui devrait favoriser les partisans de Marine le Pen si elle est élue. Le temps du trust gauche-droite semble révolu. Ensuite si l’on se penche sur les résultats en eux-mêmes, le F. N. n’a certes que deux sièges à l’assemblée nationale mais avait tout de même qualifié 61 candidats pour les seconds tours victimes du barrage anti-Fa qui nous le savons, a beaucoup moins d’impact aujourd’hui. N’oublions pas surtout que le F.N. a obtenu 24 sièges au parlement Européen sur 74 disponibles arrivant en tête aux élections Européennes en 2014.

Si l’on superpose l’explosion du nombre de Partis influents et la progression de l’électorat frontiste il me semble clair que si Marine le Pen devient Présidente elle sera majoritaire à l’assemblée nationale.

Dans le pire des cas j’imagine qu’elle pourrait avoir recours à un plébiscite populaire pour valider son choix de Premier ministre voire même demander un changement de la constitution en ce sens.

Pour moi le seul obstacle à la nomination de Nicolas Dupont Aignan à Matignon : c’est Macron !

 

« La droite a gagné les élections, la gauche a gagnée les élections. Quand est-ce que la France va gagner les élections ? » Coluche

http://chroniques-humaines.over-blog.com/

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents