Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

chroniqueshumaines

chroniqueshumaines

Journal d'un mammifère en colère!


Lettre aux fanatiques de la dissidence

Publié par ChroniquesHumaines sur 30 Juillet 2017, 21:08pm

La semaine dernière j’ai publiée : pourquoi la dissidence française est-elle inefficace ? Et j’ai publié également la vidéo correspondante. Un article parmi tant d’autres mais qui a donné lieu à des réactions diverses. Je n’avais encore jamais été attaqué de la sorte recevant parfois de violents tacles. Je suis habitué aux commentaires souvent orduriers ou réducteurs mais là je dois avouer que je me suis confronté à un phénomène connu mais sous-estimé : le fanatisme. À tel point que je n’ai rien publié depuis, ayant rédigé un article sur le sionisme j’ai préféré repousser la publication pour ne pas avoir à justifier mon propos pendant trois jours ! Les clivages et les clichés ont pris tellement d’ampleur qu’il est certain que je serais taxé d’antisémitisme par les uns et d’ignorance par les autres. Que reste-t-il de la mesure ? L’heure est venue pour moi de répondre…

 

Dans l’article en question* j’évoquais le fait que la dissidence française dans son ensemble n’aboutissait à aucun résultat probant et de fait, les opposants politiques ont échoué à stopper la marche en avant des banquiers d’affaire. Entre président Jupitérien et maître des horloges l’Empire des ombres toujours aussi puissant a littéralement la mainmise sur l’ensemble de nos institutions. Ce sont eux qui font les lois, la censure, « la vérité ». Concrètement j’évoquais deux raisons, la première étant que la plupart des leaders de la contestation sont divisés et parfois même n’hésitent pas à se flinguer les uns les autres par médias alternatifs interposés. Et dans un deuxième temps j’estimais que la plupart s’ouvraient les veines en s’étalant en théories jugées « fumeuses » par les masses et dénaturant parfois la qualité de leurs travaux amenuisant grandement leurs crédibilités et donc l’impact de leurs discours.

 

Alors quel est le problème ?

 

Le problème c’est que j’ai osé citer certains noms, crime de lèse résistant, il est parfois figure humaine qui se prête au sacré, mais c’est dans la folie que se forgent ces images. On ne touche pas à Alain Soral sous peine de voir une armée de défenseurs prêts à fondre sur vous tel un fléau divin pour vous taxer de n’être qu’un écervelé dangereux car si tu ne vois pas la dangerosité du peuple Juif qui domine le monde et que tu ne comprends pas la voix du « maître » alors c’est que tu ne comprends rien au monde qui t’entoure sinistre cancrelat que tu es !

 

_ « Quoi ? Tu oses une remarque désobligeante sur Dieudonné ! Mais qui es-tu misérable petite merde pour oser la ramener ? »

 

Les gens deviennent fous. Ne nous attardons pas sur les avis adolescents et laissons leur le temps de grandir, ce qui est effrayant c’est que tous hurlent à la censure considérant que leurs avis ne sont pas respectés mais jamais à aucun moment ils ne respectent l’avis des autres. C’est tout le cœur du problème, musulmans, chrétiens, mélenchonistes, soraliens ou adeptes d’ufologie tous sont persuadés d’être plus éclairés que les autres et n’ont pour certains : aucun respect pour les avis contraires. Tous crient à la liberté d’expression mais si tu exprimes des opinions qui ne les satisfont pas ils te dégomment, t’insultent, te rabaissent et si par malheur tu égratignes leurs idoles même pour peu, prépare-toi à recevoir la foudre !

 

Le fanatisme est source de violence, il a ouvert la voie aux dictatures les plus sévères et les scénarios les plus noirs. Soral a dit de bonnes choses mais parfois il a tort et quand je dis qu’il est agressif c’est une vérité, Dieudonné est drôle j’ai vu l’ensemble de ses spectacles pour autant parfois il va trop loin et se perd en provocations inutiles. Quand je dis que Mélenchon s’autodétruit par sa seule personnalité c’est un fait, que Marine le Pen est une politicienne comme les autres et que son objectif est carriériste je le pense mais ça tu ne peux pas le dire sans être sûr que les « fans » vont venir te saccager en commentaire et quand bien même tu en dirais du bien comme de Pierre Hillard dont j’ai vanté l’excellent travail, il suffit de la moindre réflexion (comme ce fut le cas puisque j’ai précisé qu’il était dommage de mélanger politique et prophétie dans son approche) pour que l’ensemble du discours soit dénigré.

 

Ce pays est malade pour tout un tas de raisons sur lesquels nous ne seront jamais d’accord mais s’il ne guérit pas, c’est parce que nous sommes divisés. Nous pouvons continuer de nous tirer dans les pattes les uns les autres, nous pouvons continuer de considérer que les avis contraires sont débiles, n’ayons pas d’inquiétude car en attendant qu’ils soient illuminati, Juifs, reptiliens ou simples milliardaires, ils se pavanent tranquillement dans le champagne pendant que nous nous étripons à coup de concepts pseudo-intellectuels et autres tirades sur fond haine de l’autre et de libertés illusoires. La plupart de ceux qui pointent la pensée unique ne supportent guère les pensées contraires. Dans un monde de paradoxe il existe une logique parallèle.

 

Avoir une opinion est une chose, vivre avec dans un pays libre de l’exprimer en est une autre. Les premiers censeurs et les plus virulents ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Le C.S.A. sanctionne mais qui balance ? J’écrirais encore et je recevrais de nouveau les brimades inconsidérées des gardiens de temples que ne comprennent que ceux qui y pénètrent mais peu m’importe car le fanatisme est l’ennemi de la sagesse, l’écriture n’est qu’un outil, ce qui s’exprime c’est la pensée et c’est bien là : la base de toutes libertés.

 

Peut-on se dire libre-penseur et ne pas accorder aux autres le droit de penser librement ?

 

Où est l’ennemi, qui est-il ? Notre premier ennemi et le pire qui soit : c’est nous-mêmes.

 

_ « Tu les critiques, mais qu’est-ce que tu fais toi hein ? Et qu’est-ce que t’as comme solution ? »

 

Premièrement j’écris des articles sur des sujets précis, cet article posait une question simple : pourquoi la dissidence française est-elle inefficace ? Il ne titrait pas : comment faire pour que la dissidence soit efficace ! Ce n’est pas un bouquin de trois cents pages, c’est un article apportant un avis sur un problème précis. La solution ? Il n’y a pas une solution à un problème complexe mais un ensemble de solutions mises en œuvre collectivement d’où l’idée de mettre un terme à la division parce que des solutions certains en proposent comme cela m’a été « gentiment » rappelé en commentaire mais rien ne se passe et rien ne se passe parce qu’il n’y a pas d’alliance mais juste des types qui se chamaillent comme des collégiens et c’est valable pour les célébrités comme pour les petits intervenants.

 

Abordons un dernier point avant de conclure, faut-il être Jésus pour avoir le droit de s’exprimer ? Faut-il vouloir être président pour donner son avis sur la présidentielle ? Selon certains, sous prétexte que je n’ai pas le charisme de Soral (il est une célébrité soutenue moi je suis un illustre inconnu solitaire) ni l’humour de Dieudonné ou l’érudition d’un Pierre Hillard je devrais me contenter de la fermer ! Bonjour la tolérance et vive la liberté d’expression. Je suis autodidacte dans l’écriture c’est un fait, je suis autodidacte dans la pensée mais n’est-ce pas universel ? La vie est une école que rien n’égale, que sais-tu de ce que j’y ai appris ? Plus qu’un libre-penseur je veux être un esprit libre. Je fais un travail de contre-journalisme et de contre-pensée dans la mesure où j’estime que les médias de masse sont aux mains des faiseurs de guère et de misère. C’est ma pierre, ma participation et si mon impact est ridicule comparé à d’autres qui « sont déjà passé à la télévision », pour autant je ne pense pas que cela soit inutile. Il n’y a qu’un président mais des milliers de maires et ce sont eux qui font le quotidien, il n’y a que peu d’auteurs célèbres mais il y a des milliers de petites plumes indépendantes et ce sont eux qui font la vie des journaux participatifs. Soyons respectueux du travail de tous, car de la star internationale au petit chanteur de rue, il y a la musique qui fait le lien entre chacun.

 

Je ne sacralise personne, ni même aucun discours. Tout est relatif, tout est sujet à interprétation. La vérité est toujours un consensus entre le réel et les souvenirs, elle ne se fixe jamais dans le tempscxsdsd. Nous sommes fractions d’univers, de civilisation mais notre pensée nous appartient et il importe que chacun comprenne et respecte cela.

 

« Peut-on savoir, madame le Ministre, quels diplômes vous désignent, après André Malraux, pour une telle fonction ? » Il sait que je n’ai pas le moindre parchemin, et cherche évidemment à m’embarrasser. L’esprit de répartie n’est pas ma spécialité, mais, cette fois, la réponse fuse : « Je suis agrégé de vie, monsieur le député. » Françoise Giroud.

 

https://www.youtube.com/channel/UCKpctdrmDm3ZkCzveO5v3nw

http://chroniques-humaines.over-blog.com/2016/04/tete-d-ane-ou-triple-buse.html

https://plus.google.com/communities/103660471595038685146

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ribus 05/08/2017 09:04

Bonjour,

Quelques remarques en réponse à vos articles :

1 -« ...difficile de penser dans un monde où tout est fait pour saborder la réflexion. »
C’est effectivement un des objectifs essentiels de l’oligarchie depuis bientôt un siècle. Elle veut des consommateurs aveugles et dénués de jugement en temps de paix et des soldats bénévoles pendant les temps de guerre. La démolition de l’instruction publique et le développement voulu de l’illettrisme va dans la même logique.

2- « Les célébrités réfractaires font le jeu du pouvoir et des médias en luttant les uns contre les autres... »
Ce sont, à mon avis, des querelles d’ego.

3- « Pour l’instant je ne vois personne qui soit en mesure de l’incarner et sans lui la dissidence restera désunie et par conséquence : inefficace. « 
C’est exact. Pourtant outre ceux que vous avez cité, il y a des penseurs et des intellectuels de bon niveau par exemple, Alain de Benoist ou Michel Drac.

4- « Les élites sont non seulement très riches mais elles sont surtout très bien organisées,... »
Riches, sans aucun doute ; organisées, j’en suis moins sûr.

5-« ...j’évoquais le fait que la dissidence française dans son ensemble n’aboutissait à aucun résultat probant... »
Vous semblez vouloir le triomphe de la dissidence par une consécration politique. C’est trop tôt. Nous n’avons pas de leader politique pour ce faire. Marine Le Pen s’est sabordée pour d’obscures raisons...

6-« ...j’estimais que la plupart s’ouvraient les veines en s’étalant en théories jugées « fumeuses » par les masses et dénaturant parfois la qualité de leurs travaux amenuisant grandement leurs crédibilités et donc l’impact de leurs discours. »


C’est exact. La dissidence peut survivre mais les dissidents doivent être d’une rigueur intellectuelle exemplaire. Pour être dissident, il suffit de révéler la vérité des faits avec soin et par des démonstrations argumentées puisque nous baignons dans un océan de propagande qui cherche à noyer le réel de nos sociétés.

Cordialement

ChroniquesHumaines 05/08/2017 12:32

Bonjour dans l'ensemble nous sommes d'accord. J'essais d'être aussi rigoureux que possible.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents